Swissmem

Industrie MEM : compétitivité en danger

Zurich (ots) - La surprenante décision de la Banque Nationale Suisse (BNS) d'abolir le taux plancher déclenche dans l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) une grande incertitude. Une surévaluation durable et sensible du franc suisse par rapport à l'euro et au dollars US pourrait menacer de nombreuses entreprises dans leur existence. Après les grands efforts des trois dernières années pour regagner leur compétitivité, les entreprises pourraient maintenant être contraintes de prendre de nouvelles mesures encore plus drastiques.

Les entreprises de l'industrie suisse des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) et Swissmem sont très surprises que la Banque Nationale Suisse (BNS) ait aboli le taux plancher. Cette décision de la BNS contredit diamétralement les assurances données en décembre encore.

L'industrie MEM exporte presque 80 % de ses produits. Avec une part aux exportations d'environ 60 %, l'Europe est de loin son marché le plus important. Les entreprises de la branche sont confrontées dans ces marchés à une rude concurrence. Même avec un cours de change de CHF 1,20 le franc suisse était surévalué par rapport à l'euro.

Avec cette décision de la BNS, il faut s'attendre à ce que cette surévaluation s'accentue sensiblement. L'ensemble de l'industrie d'exportation perdra ainsi considérablement en compétitivité sur le marché européen. Les marges, comparativement minces dans la branche MEM, diminueront.

Les entreprises de l'industrie MEM ont fait de gros efforts ces trois dernières années pour regagner leur compétitivité avec un cours de change de CHF 1,20. La décision de la BNS leur enlève la chance de reconstituer leur substance. Elles seront maintenant contraintes de prendre de nouvelles mesures encore plus drastiques.

Le degré de gravité des conséquences pour les entreprises de l'industrie MEM dépendra du niveau auquel le cours de change - outre celui de l'euro celui aussi du dollar US - oscillera. S'il devait se produire pour une longue période une nette surévaluation du franc suisse, cette situation menacerait dans leur existence de nombreuses entreprises exportatrices de l'industrie MEM - avec les conséquences qui en découleraient pour l'emploi.

Contact:

Philippe Cordonier, Responsable Suisse romande
Tél.: +41 21 613 35 85 / Mobile: +41 79 644 46 77
E-mail: p.cordonier@swissmem.ch

Ivo Zimmermann, chef Communication
Tél.: +41 44 384 48 50 / Mobile: +41 79 580 04 84
E-mail: i.zimmermann@swissmem.ch



Plus de communiques: Swissmem

Ces informations peuvent également vous intéresser: