MSD Merck Sharp & Dohme AG

Baisse de la transmission du VIH de la mère à l'enfant grâce à la construction d'une «Clinique One-stop» en Tanzanie
Soutenue par une dotation de «MSD for Mothers» (DOCUMENT/IMAGES)

Dr Naveen Rao, Global Lead MSD for Mothers.

Un document

Berne (ots) - La construction d'une «Clinique One-stop» doit améliorer le traitement des femmes enceintes infectées par le VIH et leurs familles à Ifakara/Tanzanie de manière décisive. Un effort de prévention renforcé et une prise en charge intégrée dans la clinique doivent contribuer à baisser massivement la mortalité maternelle et la transmission du VIH de la mère à l'enfant. Pour cela, l'Institut Tropical et de santé Publique Suisse (Swiss TPH) en tant qu'organisation à but non lucratif a reçu un soutien financier de 450'000 CHF du programme mondial «MSD for Mothers». Une initiative qui, en collaboration avec le gouvernement des Etats-Unis et d'autres parties prenantes dans plus de 20 pays, octroient des subventions destinées à la lutte contre la mortalité maternelle. Dans le cadre d'une invitation de l'Ambassade des Etats-Unis à Berne, le Professeur Marcel Tanner, Directeur de Swiss TPH, Le Professeur Manuel Battegay, Chef de la clinique d'infectiologie et d'hygiène hospitalière de l'Hôpital Universitaire de Bâle ainsi que le Docteur Naveen Rao, responsable du projet «MSD for Mothers» au niveau mondial ont donné des informations sur le projet de coopération de longue date et de son importance.

Dans les pays de l'Afrique subsaharienne, le VIH/SIDA est encore aujourd'hui l'un des problèmes de santé les plus importants, en particulier pour les femmes enceintes. 92% des femmes enceintes et 90% des enfants infectés par le VIH au niveau mondial vivent en Afrique subsaharienne (ASS). 90% des enfants infectés l'ont été par transmission de la mère1. Le programme VIH/SIDA de l'OMS et de l'UNAIDS met à disposition des médicaments pour un traitement efficient du VIH également en Afrique subsaharienne. Le problème se situe pourtant au niveau de la qualité du traitement médical et de l'accès aux médicaments.

Prise en charge médicale améliorée grâce à un partenariat de longue date

La ville isolée d'Ifakara, avec près de 80'000 habitants, fait partie du district du Kilombero, au sud-ouest de la Tanzanie, lequel compte environ 410'000 personnes2. Depuis les années 1950, le «Swiss TPH» est actif à Ifakara en tant que partenaire dans le domaine de la collaboration en matière de santé et de développement.

Depuis dix ans, la Clinique d'infectiologie et d'hygiène hospitalière de l'Hôpital Universitaire de Bâle et le «Swiss TPH» ont conclu un accord de partenariat avec l'hôpital de district local St. Francis Referral Hospital d'Ifakara. De celui-ci est né, en 2004, la Chronic Diseases Clinic fondée conjointement. C'est également en 2004 que le St. Francis Referral Hospital a été certifié, dans le cadre du programme national VIH, comme premier hôpital de district d'une région campagnarde de Tanzanie. De par ce fait, la clinique a pu distribuer directement les médicaments nécessaires contre le VIH aux patientes et aux patients concernés.

Les premières années ont permis, pour débuter, la construction et l'aménagement de la clinique et le traitement de près de 2'000 patientes et patients puis, dans une seconde étape, en collaboration étroite avec le ministère tanzanien de la santé, la mise sur pied d'un réseau de cliniques satellites dans une région de près de 15'000 km2 avec environ 410'000 habitants. Jusqu'à aujourd'hui, plus de 7'000 patientes et patients ont été pris en charge sur le plan médical et près de 70% de tous les malades qui nécessitaient un traitement contre le VIH ont été soignés par la «Chronic Diseases Clinic» ou dans des cliniques satellites de la région. La prochaine pierre de cette collaboration est, maintenant, la mise en place de la «Clinique One-stop» pour les mamans infectées par le VIH et leurs familles à Ifakara.

La «Clinique One-stop» pour les mamans infectées par le VIH et leurs familles à Ifakara

A côté de la prise en charge prénatale intégrée des futures mamans, la «Clinique One-stop» offre aussi un traitement contre le VIH et des soins de santé pour toute la famille. D'une part, la transmission du VIH de la mère à l'enfant peut ainsi être évitée. D'autre part, le diagnostic du VIH, son traitement et les conseils doivent être disponibles non seulement pour les mamans et leurs enfants mais aussi pour leur partenaire.

«Avec la «Clinique One-stop», toutes les prestations médicales peuvent être offertes maintenant sous un même toit.», explique le Professeur Manuel Battegay de l'Hôpital Universitaire de Bâle. Cela ne doit pas seulement améliorer la qualité du traitement mais aussi diminuer le blocage des patientes et des patients et de leurs proches. De plus, grâce à un programme de formation continue intégré dans le concept de la clinique, les patientes et les patients seront pris en charge par un personnel qualifié et expérimenté. «Nous sommes convaincus qu'avec la «Clinique One-stop», le taux de transmission du VIH de la mère à l'enfant peut être abaissé de manière drastique.», affirme encore Manuel Battegay.

La clinique va être intégrée dans la structure hospitalière existante et peut être utilisée par l'ensemble du district du Kilombero. «Le soutien financier de MSD nous aide à améliorer les structures urgentes nécessaires à une prise en charge médicale des mères infectées par le VIH. Ainsi, nous apportons une contribution à la diminution de la transmission du VIH aux enfants à naître.», a dit le Professeur Marcel Tanner, Directeur du «Swiss TPH». «La Clinique One-stop d'Ifakara est ainsi un projet modèle pour d'autres hôpitaux de districts tanzaniens.»

Engagement pour la santé des mamans en accord avec l'ONU et l'OMS

L'amélioration de la santé des mamans est le cinquième des huit objectifs de développement des Nations Unies pour le millénaire. Il vise une diminution de 75% de la mortalité maternelle ainsi que l'assurance d'un accès généralisé aux prestations de santé de la reproduction jusqu'en 2015. Avec l'initiative «MSD for Mothers», MSD renforce son engagement en faveur de ces objectifs de développement. «Si nous pouvons protéger la vie des femmes pendant leur grossesse et leur accouchement, nous contribuons à rendre les familles plus saines, les communautés plus fortes et les nations plus productives", a déclaré le Docteur Naveen Rao, responsable de «MSD for Mothers» au niveau mondial. «Je suis fier de diriger un projet avec une vision aussi forte», a ajouté le Docteur Rao.

A propos de «MSD for Mothers»

«MSD for Mothers» est une initiative mondiale de 10 ans. Avec un budget de 500 millions d'US$, elle soutient la réduction des décès évitables pendant la grossesse et durant l'accouchement dans les pays dans lesquels la mortalité maternelle est particulièrement élevée. Dans cette perspective, «MSD for Mothers» collabore étroitement avec le gouvernement, avec des organisations internationales, des experts en santé et des partenaires locaux. La recherche et le développement de technologies et de produits ainsi que la sensibilisation en faveur de la santé des femmes sont au centre. Il en est ainsi de la création de systèmes, de produits et de programmes de santé.

A propos de la mortalité maternelle

   - Avec 240 décès pour pro 100'000 naissantes vivantes dans les 
pays en voie de développement comparés à 16 décès pour 100'000 
enfants nés vivants dans les pays industrialisés, les pays en voie de
développement représentent 99% de la mortalité maternelle totale au 
niveau mondial. 
   - On estime qu'en 2010, près de 287'000 femmes sont décédées des 
suites de complications durant la grossesse ou au moment de 
l'accouchement. 
   - En Afrique et dans les pays de l'Asie du Sud, moins de la moitié
des accouchements sont suivi par du personnel qualifié. 
   - La baisse recherchée de la mortalité maternelle entre 1990 et 
2015 dans le cadre de l'objectif de développement du millénaire No 5 
(MDG 5 : Millenium Development Goal 5) est de 75%. 
   - Le risque de décès d'un bébé dont la maman n'a pas survécu à 
l'accouchement est de 70% pendant sa première année de vie. 

A propos de l'Institut Tropical et de santé Publique Suisse (Swiss TPH)

Le «Swiss TPH» est une institution à but non lucratif qui a été fondée en 1943. Son objectif est d'améliorer la santé publique au niveau international, national et local grâce à des compétences en matière de recherche, de services ainsi que d'enseignement et de formation. De plus, s'agissant des systèmes de santé intégrés, le «Swiss TPH» ambitionne de jouer un rôle de premier plan au niveau mondial. Le domaine du VIH est l'une des activités centrales qui s'inscrit dans le cadre de la coopération de longue date entre la Suisse et la Tanzanie concernant la santé publique. www.swisstph.ch

A propos de la clinique d'infectiologie et d'hygiène hospitalière de l'Hôpital Universitaire de Bâle

La clinique d'infectiologie et d'hygiène hospitalière de l'Hôpital 
Universitaire de Bâle prend en charge des patientes et des patients 
hospitalisés souffrant, pour la plupart, de maladies infectieuses 
graves. La clinique est responsable d'empêcher la propagation 
d'infections le plus souvent bactériennes ou virales au sein de 
l'hôpital. La clinique ambulatoire du VIH fait partie de l'étude 
suisse de cohorte VIH et s'occupe de patientes et de patients 
souffrant du VIH/SIDA depuis le début de la pandémie dans les années 
1980. Depuis cette époque, de nombreuses contributions ont été 
apportées en ce qui concerne la prise en charge et le traitement de 
l'infection VIH/SIDA, respectivement de la maladie au niveau national
aussi bien qu'international. http://ots.ch/TJbq0 

A propos de l'Ambassade des Etats-Unis à Berne

L'Ambassade des Etats-Unis à Berne est fière d'être l'hôte de la réunion dédiée à l'initiation du projet de la «Clinique One-stop». Nous soutenons l'initiative MSD for Mothers. Elle se base sur le partenariat publique-privé unique Saving Mothers, Giving Life créé par le gouvernement des Etats-Unis et qui a comme objectif de diminuer de manière draconienne les décès pendant la grossesse et à la naissance dans les pays avec une mortalité maternelle élevée.

A propos de MSD

MSD est une entreprise de pointe, basée sur la recherche, qui opère et s'engage dans le monde entier pour la santé et le bien-être. MSD est le nom protégé de Merck & Co., Inc., Whitehouse Station, New Jersey. Grâce à ses médicaments délivrés sur ordonnance, ses vaccins, ses produits bio-thérapeutiques, ses produits d'automédication ainsi qu'à ses produits de médecine vétérinaire, MSD propose des solutions de santé complètes et innovantes dans plus de 140 pays. Par ailleurs, MSD s'engage au niveau mondial pour l'amélioration des soins de santé et pour un meilleur accès aux médicaments. Pour cela, MSD s'engage dans des programmes de santé et partenariats d'envergure. Avec plus de 600 collaboratrices et collaborateurs, la Suisse est un site important pour l'entreprise de santé. MSD distribue des médicaments délivrés sur ordonnance et des produits biopharmaceutiques dans les secteurs thérapeutiques suivants: maladies cardio-vasculaires, diabète, maladies auto-immunes, santé féminine, virologie avec notamment le VIH/SIDA et l'hépatite C, maladies infectieuses, maladies neurologiques, maladies des voies respiratoires et troubles de la vue. MSD s'engage au niveau local pour une amélioration de la compétence sanitaire. Elle s'engage également pour l'économie de la santé et soutient des projets de recherche médicale en Suisse. www.msd.ch, www.msdformothers.com, www.lucernemarathon.ch

Vous recevez des informations complémentaires dans la documentation en annexe.

Références: 
1 Joint United Nations Program on HIV/AIDS (UNAIDS). Global report: 
UNAIDS report on the global AIDS epidemic 2012. Geneva, UNAIDS; 2012.
Disponible sur: http://ots.ch/5Gthd 

2 2012 Tanzanian population and housing census. National Bureau of 
Statistics, Dar es Salaam. Disponible sur: http://ots.ch/B5uKL 
©2014 MSD Merck Sharp & Dohme AG, Werftestrasse 4, 6005 Lucerne. 
Tous droits réservés. CORP-1117288-0000 

Contact:

Contact média: Institut Tropical et de santé Publique Suisse
Dr Christian Heuss
Head of Communication and Public Affairs
Tel. +41 61 284 86 83, christian.heuss@unibas.ch

Contact média: Hôpital Universitaire de Bâle
Dr Sabina Heuss
Directrice Marketing et Communication
Tel. +41 61 556 59 73, sabina.heuss@ubs.ch

Contact média: MSD Merck Sharp & Dohme AG
Susanne Thost, Communications Advisor
Tel. +41 79 356 23 84, susanne.thost@merck.com


Fichiers multimédias
3 fichiers

Plus de communiques: MSD Merck Sharp & Dohme AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: