Schweizerischer Fonds für Kinderschutzprojekte

Systèmes de protection de l'enfance: Une comparaison internationale des systèmes de protection de l'enfance émet des recommandations pour une amélioration de la protection de l'enfance en Suisse

Etude téléchargeable

Zurich (ots) - Protéger efficacement les enfants de la violence et des abus est l'objectif déclaré de tous les Etats qui ont signé la Convention internationale des Droits de l'Enfant des Nations Unies. Les Etats organisés sous forme de fédération sont confrontés à des défis spécifiques pour la mise en place d'un système de protection de l'enfance efficace et à grande échelle. C'est aussi le cas de la Suisse où la responsabilité de la protection de l'enfance appartient principalement aux cantons et aux communes. D'une part, cela permet de répondre aux besoins locaux, mais d'autre part, cela peut compliquer la coordination de la protection de l'enfance et rendre difficile une vision d'ensemble. Il s'avère donc utile de regarder au-delà de nos frontières pour analyser la façon dont d'autres s'acquittent de cette tâche exigeante et pour identifier les voies particulièrement prometteuses.

Comparaison internationale de systèmes de protection de l'enfance efficaces

C'est la raison pour laquelle le «Fonds Suisse pour des projets de protection de l'enfance» (voir ci-dessous), récemment créé, a commandé une étude à la Haute Ecole Spécialisée de Berne. L'objectif était d'analyser dans différents pays (Australie, Allemagne, Finlande, Suède et Royaume Uni) la mise en place des systèmes de protection de l'enfance, de comparer les bonnes pratiques au niveau international et d'examiner leur possible application en Suisse.

Recommandations pour la Suisse

Les 14 recommandations émises pour la Suisse indiquent aux décideurs politiques et aux acteurs de terrain des pistes scientifiquement fondées pour faire progresser encore plus efficacement la protection de l'enfance en Suisse. Les recommandations comprennent des mesures tant au niveau national que cantonal, mais aussi en matière d'éducation, de participation des familles et d'application des mesures de prévention et d'intervention. Ces recommandations interviennent à différents niveaux, sont coordonnées entre elles et vont dans deux directions: d'une part la mise en place d'un système efficace d'urgence et de soutien quand des cas de violence ou d'abus sont constatés et, d'autre part, un système de détection et de prévention qui identifie les groupes de population vulnérables et veille par des mesures de prévention à ce que l'on n'en arrive pas à des cas d'urgence.

Un résumé des 14 recommandations ainsi que l'ensemble de l'étude sont téléchargeables en allemand, français, italien et anglais sur http://kinderschutzfonds.ch/publication/?lang=fr .

Fonds suisse pour des projets de protection de l'enfance

L'association d'utilité publique «Fonds Suisse pour des projets de protection de l'enfance» (autrefois PPP - Programme National pour la Protection de l'Enfant), identifie et soutient des projets de prévention et de formation fondés sur les faits et apportant des résultats mesurables. Des projets de recherche appliquée visant à combler des lacunes scientifiques dans le domaine du travail de prévention sont également soutenus. L'association réunit sous forme d'un partenariat public-privé le savoir et les réseaux existants d'acteurs publics et privés, et complète par ses activités les structures et organisations existant dans le domaine de la protection de l'enfance. Les trois organisations fondatrices sont: Office fédéral des assurances sociales (OFAS), Oak Foundation, UBS Optimus Foundation.

www.kinderschutzfonds.ch

Contact:

Pour toute question concernant l'étude:
Manuela Krasniqi
Tél.: +41/31/322'91'69
E-Mail: manuela.krasniqi@bsv.admin.ch
Questions Enfance et Jeunesse,
Office Fédéral des Assurances Sociales (OFAS)

Pour toute question sur le «Fonds Suisse pour des projets de
protection de l'enfance»:
Muriel Langenberger, Présidente
Tél.: +41/31/324'81'93
E-Mail: muriel.langenberger@bsv.admin.ch
Responsable Questions Enfance et Jeunesse,
Office Fédéral des Assurances Sociales (OFAS)


Ces informations peuvent également vous intéresser: