BCM

Conscience et saine image de soi en Suisse
PreCon se penche sur l'attitude vis-à-vis de l'apparence personnelle et ses conséquences au quotidien

Zurich (ots) - Une étude internationale intitulée « Régime et apparence » sur mandat de la société PreCon a examiné l'attitude par rapport à l'apparence personnelle, à des questions de nutrition et au comportement d'achat et d'utilisation de vêtements. L'étude confirme que les Suisses ont du bon sens. Ils sont en effet une majorité à résister au diktat de la taille zéro que vend le faiseur de rêves, Hollywood, et entretiennent un rapport assez sain vis-à-vis de leur taille de vêtements. Les chiffres en attestent et balayent ainsi le cliché selon lequel les femmes achèteraient volontiers des habits souvent trop petits.

Plus la température extérieure monte et plus la garde-robe s'allège. Et quand on est bien dans son corps, on l'exhibe volontiers, notamment en bikini ou maillot de bain en été. Les opérations en ligne élisant «Miss et Mister maillot de bain» promettent le «duel le plus chaud de l'année». Mais pour ceux qui ne correspondent pas aux canons habituels de la beauté - autrement dit un corps sculpté par l'exercice physique et qui rentre dans une taille S - les chances de remporter le titre sont bien minces. D'ailleurs l'étude commandée par la société PreCon qui propose le Programme Diététique et Nutritionnel BCM, confirme que les candidats potentiels à ce fameux titre ne représentent qu'une toute petite minorité. Seuls 11,3% des participants à l'étude s'habillent en «Small». 28,7% des hommes et 34,7% des femmes sondés portent des vêtements de taille «Medium», et respectivement 28,5% et 22,7% choisissent la taille «Large» - un panel bien représentatif de la population suisse, puisqu'en Suisse romande comme en Suisse alémanique, on s'habille presque conformément aux chiffres énoncés ci-dessus.

Le juste milieu - le Medium s'érige en taille idéale de prêt-à-porter

A Hollywood comme dans l'univers de la mode, c'est un secret de polichinelle: il faut être mince pour réussir. L'idéal malsain et délirant de beauté et de minceur s'appelle «taille zéro» - expression qui renvoie en fait à des vêtements de taille 32 ou XS. Mais en réalité, seul un pourcentage minime de personnes correspond de ce fameux idéal de beauté. En effet, pas plus de 1,7% des participants à l'étude porte cette taille de vêtement. L'étude révèle par ailleurs que M. et Mme Suisse n'aspirent pas à avoir la taille XS. Au contraire. Pour 47,1% des femmes et pour 40,9 % des hommes du panel, la « taille bien-être » correspond plutôt à la taille Medium, soit un 38-40 pour la femme et un 48-50 pour l'homme - bien loin donc du diktat minceur des fabricants de rêve. Avec respectivement 43,2 % et 49,0%, Suisse alémanique et Suisse romande sont largement unanimes sur la question.

Les Suisses ont une saine image de leur apparence

Enfin, l'étude PreCon dément un cliché qui a la vie dure: les femmes, en particulier, achèteraient volontiers des vêtements un peu trop petits pour elles. C'est faux! Cette croyance vient peut-être de l'idée très répandue selon laquelle les femmes, lorsqu'elles font leur shopping, sont persuadées de (ou se mettent sous pression pour) perdre prochainement du poids ou se voient plus minces qu'elles ne le sont en réalité. En tout cas, cela ne se vérifie ni en Suisse, ni auprès des participants à l'étude puisque 71,2% des femmes sondées achètent leurs habits très exactement à leur taille et 71,5% des hommes en font autant. Un bon quart des Suisses interrogés (26,3% de femmes et 26,0% d'hommes) ont avoué acheter des vêtements un peu plus larges que nécessaire. Sur cette question d'achat vestimentaire à la bonne taille, il n'y a aucun clivage puisque Suisses romands et alémaniques sont largement d'accord avec respectivement 74,5% et 76,0%.

L'étude «Régime et apparence»

Mandatée par PreCon, Marketagent.com a réalisé une étude sur le régime et l'apparence. L'échantillon comprend des personnes de 20 à 65 ans domiciliées en Suisse et en Allemagne, très familiarisées avec Internet. Marketagent.com a invité par e-mail les sujets potentiels de l'étude à participer à une enquête en ligne. Cette méthode garantit l'anonymat et l'objectivité. L'âge et le pays d'origine ont servi de critères de sélection. Le travail de terrain a duré 9 jours, 1843 internautes ont répondu à la totalité des questions.

La société PreCon

La société PreCon, sise à Darmstadt, est active dans le domaine de la promotion de la santé depuis 1986. PreCon est représentée en Allemagne, en Suisse, en Autriche, en Belgique, en Espagne, en France et aux Pays-Bas, et collabore avec des scientifiques et des institutions de premier plan dans le domaine des sciences nutritionnelles et de la médecine interne. L'accent est mis sur le Programme Diététique et Nutritionnel BCM, synonyme d'une perte et d'une stabilisation de poids optimales et saines. Le programme BCM repose sur l'utilisation de produits d'alimentation permettant de maîtriser le poids, un conseil professionnel pour le changement d'habitudes nutritionnelles et de comportement, ainsi qu'un contrôle de la réussite. Il vise une perte de graisse ciblée et la préservation de la masse musculaire.Voici comment fonctionne le programme BCM de PreConIl comporte peu de règles de nutrition, mais celles-ci sont efficaces: trois repas par jour et suppression des grignotages entre ceux-ci. C'est le meilleur moyen d'éliminer les dépôts de graisse.Plus d'informations sur www.precon.ch ou au 00800/2500/3500 (gratuit).

Contact:

Sonja Blöchlinger, Service médias
Tél.: +41/44/777'00'83
E-Mail: pr@precon.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: