SBV Schweiz. Baumeisterverband

Société Suisse des Entrepreneurs: Promotion efficace des indigènes avec cours de langue et années de préparation professionnelle

Berne (ots) - La Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) encourage activement la formation linguistique de la main-d'oeuvre indigène issue de l'immigration de même que son intégration sur le marché du travail. En effet, tant les collaborateurs de longue date souhaitant améliorer leurs connaissances linguistiques que les réfugiés désireux de travailler pour la première fois sur des chantiers suisses tirent profit des projets en cours. Le directeur de la SSE Benedikt Koch a présenté ce jeudi un bilan intermédiaire réjouissant lors d'une conférence de presse de la Conférence tripartite sur les agglomérations (CTA) à Berne.

Depuis bien des années, la Société Suisse des Entrepreneurs s'engage pour améliorer l'intégration des travailleurs indigènes issus de l'immigration. A relever en particulier le succès du projet «L'allemand sur le chantier», puisque 250 cours de ce type ont été mis sur pied depuis 2012. En clair, il s'agit de cours à 52 leçons permettant aux travailleurs de la construction de langue étrangère d'améliorer leurs connaissances linguistiques pour leurs contacts professionnels et au quotidien. Ce projet bénéficie du soutien du Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) et des syndicats. Les cours des collaborateurs avec contrat de travail fixe sont financés par les contributions des employeurs et des travailleurs via le Parifonds Construction, le fonds de formation du secteur principal de la construction. Les frais de cours pour le personnel temporaire sont en revanche financés par le fonds de formation "temptraining", le partenaire social de la branche de travail temporaire.

Après la phase pilote en Suisse alémanique, le matériel didactique a été traduit en français, de sorte que les cours «Le français sur le chantier» sont également proposés depuis 2015. «Etant donné que les cours de langue sont conçus tout spécialement pour des migrants peu habitués à apprendre, le taux de réussite est particulièrement élevé. Une situation dont les travailleurs de la construction profitent également dans leur vie privée». Tel est le constat réjouissant de Benedikt Koch, directeur de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) lors de la conférence de presse de la Conférence tripartite sur les agglomérations (CTA). Selon lui, il est vraiment important de s'engager, car environ deux tiers du personnel sur les chantiers sont issus de l'immigration.

Ce qui est nouveau à la Société Suisse des Entrepreneurs, c'est son engagement pour l'intégration de réfugiés sur le marché du travail. Dans plusieurs cantons comme dans ceux de Berne et Zurich, les réfugiés peuvent suivre pendant les années de préparation professionnelle des cours en vue d'un apprentissage ou d'un emploi fixe sur les chantiers. Les projets sont réalisés en collaboration avec les entreprises locales et les sections cantonales de la Société Suisse des Entrepreneurs. Et le directeur Benedikt Koch de préciser: «Avec l'engagement de la SSE et des entreprises de construction, nous encourageons l'intégration de réfugiés - non seulement sur notre marché du travail, mais également dans notre société. Ce processus profite aussi à notre branche, car nous pouvons proposer des postes vacants à des réfugiés, une fois que leur intégration est réussie».

Le dossier de presse Dialogue CTA sur l'intégration «Au travail» 2012 - 2016» est consultable en ligne sous la rubrique Calendrier des manifestations de la Chancellerie fédérale: https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/manifestations.html

Contact:

Benedikt Koch, Directeur de la SSE
Tél.: +41/79/622'09'40
E-Mail: bkoch@baumeister.ch

Ueli Büchi, chef Formation professionnelle à la SSE
Tél.: +41/77/414'11'71
E-Mail: ubuechi@baumeister.ch

Matthias Engel
porte-parole de la SSE
Tél.: +41/78/720'90'50
E-Mail: mengel@baumeister.ch



Plus de communiques: SBV Schweiz. Baumeisterverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: