SBV Schweiz. Baumeisterverband

Société Suisse des Entrepreneurs: Journée de la construction - Le président de la SSE Lardi garantit des conditions de travail optimales sur les chantiers en 2016 également

Fribourg (ots) - La Société Suisse des Entrepreneurs propose aux syndicats de prolonger la Convention nationale du secteur principal de la construction (CN) qui expirera à fin 2015. C'est ce qu'a confirmé le président Gian-Luca Lardi lors de la journée de la construction devant un millier d'entrepreneurs à Fribourg. La principale oratrice de cette grande manifestation de la SSE et de la HG Commerciale était la Conseillère fédérale Doris Leuthard. La cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication a relevé, dans son discours, l'importance de pouvoir s'appuyer sur des infrastructures performantes et la nécessité d'une réfection durable du tunnel routier du Gothard par la construction d'un tube de remplacement.

La Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) met tout en oeuvre pour que demeure en vigueur, en 2016 également, la Convention nationale du secteur principal de la construction (CN) proposant des conditions de travail optimales. «Unia dit un grand mensonge en déclarant que la SSE ne veut plus de CN. Notre demande pour prolonger la CN est sur le bureau d'Unia et de Syna depuis plusieurs jours» a réaffirmé le président de la SSE Gian-Luca Lardi à la journée de la construction à Fribourg. «L'offre prévoit un salaire minimal de 5500 francs (x13) pour les maçons titulaires d'un certificat fédéral de capacité (CFC) et de 4600 francs (x13) pour les travailleurs sans formation professionnelle. C'est 12% de plus de ce qu'a exigé la gauche dans son initiative sur les salaires minimums» a-t-il indiqué. Le salaire sur les chantiers suisses s'élève à 6000 francs en moyenne.

«Si la CN est prolongée comme le propose la SSE, le personnel de chantier pourra arrêter de travailler à 60 ans en 2016 également, grâce au système de retraite anticipée; il bénéficiera en outre de cinq à six semaines de vacances et de toute une série d'indemnités» a relevé Lardi. Il s'agit d'une offre généreuse que les représentants syndicaux se sont contentés d'ignorer jusqu'ici. «Il est regrettable qu'Unia soit peu enclin à faire des compromis. Je le déplore, car les autres représentants des travailleurs auront une marge de manoeuvre étroite» a-t-il déclaré.

Pour Doris Leuthard, la construction a une importance cruciale pour notre site économique

La principale oratrice à la journée de la construction était la Conseillère fédérale Doris Leuthard, cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). Dans son discours, elle a relevé qu'une branche de la construction performante était d'une importance cruciale pour la place économique suisse. Car l'économie, la société et l'Etat sont tributaires d'infrastructures intactes à l'échelon national.

«En fait partie - mis à part la modernisation des infrastructures existantes - en particulier la réfection durable du tunnel routier du Gothard, à réaliser au cours des prochaines années. Pour des raisons techniques et politiques, le Conseil fédéral s'est décidé pour le deuxième tube» a indiqué la Conseillère fédérale Leuthard. «Ceci permettra de garantir la liaison routière par le Gothard également pendant les travaux d'assainissement et d'améliorer la sécurité» a tenu à souligner la ministre des transports. En plus, il convient d'accorder une attention accrue aux réseaux digitaux. Car une infrastructure ICT globale aiderait l'économie - précisément dans cette phase difficile - pour créer de nouveaux champs d'activités, réduire ses coûts et soutenir notre site. L'Etat est appelé à encourager de telles opportunités de croissance.

Densifier pour bâtir avec succès

Dans son état des lieux, le président de la SSE Gian-Luca Lardi a indiqué que chaque entrepreneur et toute la branche étaient appelés à créer de nouveaux champs et modèles d'activités. «L'époque où l'on pouvait tout simplement bâtir en pleine verdure est belle et bien révolue. Aujourd'hui pour construire avec succès, il faut développer l'urbanisation vers l'intérieur. Construire avec succès en 2015 signifie améliorer et densifier le patrimoine bâti. A du succès celui qui utilise le terrain existant de manière optimale» a expliqué Lardi. A cet égard, la politique doit aussi agir: «Les dispositions restrictives concernant les distances entre les immeubles, le nombre d'étages et l'indice maximal d'utilisation du sol entravent souvent la densification des constructions» a précisé Lardi. Pour favoriser la densification, il faudrait de ce fait autoriser le relèvement des valeurs de coefficient d'utilisation dans les centres; de même, il y aurait lieu de simplifier le processus de réaffectation d'anciens sites industriels et de proposer des solutions souples pour les transferts d'affectation. Tous les intervenants sont appelés à changer d'optique: «Nous devons faire en sorte que la densification des constructions soit mieux acceptée par les propriétaires de logements, les locataires et les autorités locales de construction» a relevé Lardi.

Faire un geste de solidarité envers la Suisse italienne

Plusieurs objets très importants pour la construction seront à nouveau soumis en votation populaire au cours des prochaines années, il s'agit du tunnel de réfection du Gothard, de l'initiative vache à lait et du fonds pour les routes nationales. Et de préciser: «Permettez-moi en tant que Tessinois d'attirer également votre attention sur l'un des trois dossiers sur les transports au menu en 2016: il en va de la construction du tube de remplacement au Gothard». Le président ne parvient pas à comprendre que les opposants à la solution prévoyant le tunnel de réfection veuillent couper le Tessin du reste de la Suisse pendant trois ans. «Si le Valais était coupé du Bassin lémanique pendant trois ans suite à la fermeture du tunnel de Glion, on peut s'imaginer le tollé que cela déclencherait en Suisse romande. Ou si la fermeture de la Transjurane au nord de Bienne "isolait" les Jurassiens pendant plusieurs années» s'est indigné Lardi. Si le tube de remplacement au Gothard est nécessaire pour garantir la sécurité, il est d'une importance cruciale avant tout pour des raisons liées à la politique régionale. «Je me permets donc de lancer un appel avant tout à la Suisse romande: le tube de remplacement au Gothard est une occasion pour la Romandie d'exprimer sa forte solidarité envers la Suisse italienne. En fait, c'est grâce à la solidarité interrégionale que la Suisse est devenue ce qu'elle est aujourd'hui. Ceci est aussi important pour l'avenir. Nous ne pouvons tomber sous l'emprise de l'égoïsme relevant de la politique régionale!» a prévenu le président devant le millier d'entrepreneurs présents à Fribourg.

Contact:

Gian-Luca Lardi
Président central de la SSE
Tél.: +41/79/226'19'64
E-Mail: gllardi@baumeister.ch

Daniel Lehmann
Directeur de la SSE
Tél.: +41/79/129'11'52
E-Mail: dlehmann@baumeister.ch

Martin A. Senn
Sous-directeur de la SSE
Chef du Département Politique + Communication
Tél.: +41/79/301'84'68
E-Mail: msenn@baumeister.ch



Plus de communiques: SBV Schweiz. Baumeisterverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: