SBV Schweiz. Baumeisterverband

Société Suisse des Entrepreneurs: Les cours de langue sur le chantier sont un succès - Il est prévu de les étendre à d'autres parties du pays

«L'allemand sur le chantier» est un cours d'allemand destiné au personnel de chantier étranger. Dans une prochaine étape, les supports de cours seront traduits en français pour pouvoir proposer des cours de langue dans les cantons du Fonds paritaire romand. Texte complémentaire par OTS et sur www.presseportal.ch/fr/pm/100051907 / ...

Berne (ots) - Avec le projet-pilote «L'allemand sur le chantier», la Société Suisse des Entrepreneurs a renforcé avec succès ses efforts de longue date pour une meilleure intégration des travailleurs étrangers. Lors de la conférence de presse donnée lundi par la Conférence tripartite sur les agglomérations avec la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga, le bilan provisoire était positif. Ne serait-ce qu'en 2014, plus de 400 employés ont participé à près de 40 cours. En 2015, le nombre de participants escomptés devrait rester similaire. Pour motiver les ouvriers du bâtiment à participer aux cours, une indemnité de salaire leur est versée par le Fonds paritaire des partenaires sociaux du secteur principal de la construction lorsqu'ils ont achevé le cours de langue avec succès.

«L'allemand sur le chantier» est un cours d'allemand destiné au personnel de chantier étranger. En hiver 2012/2013, les premiers cours de langue adaptés aux ouvriers du bâtiment ont eu lieu sous forme de 52 leçons dans trois entreprises membres de la SSE: Implenia AG (Bâle), Ramseier AG (Berne) et Stutz AG (Hatswil TG). Depuis, plusieurs cours ont été proposés dans les cantons d'Argovie, de Bâle-Campagne, de Bâle-Ville, de Berne, des Grisons, de Lucerne, d'Obwald, de Schwytz, de Thurgovie, de Zurich et de Zoug. Dans une prochaine étape, les supports de cours seront traduits en français pour pouvoir proposer des cours de langue dans les cantons du Fonds paritaire romand. Parallèlement, la question sera examinée de savoir s'il existe un besoin en Suisse italienne.

Le projet «L'allemand sur le chantier» est soutenu par l'Office fédéral des migrations et par les syndicats. L'offre est ouverte à toutes les entreprises soumises à la Convention nationale pour le secteur principal de la construction suisse, à la Convention des constructeurs de voies ferrées ou à la Convention des cadres de la construction.

«Le meilleur moyen de s'intégrer, pour les étrangers, est d'exercer une activité professionnelle. Pour cela, ils doivent maîtriser convenablement la langue du pays. Un travail est l'endroit idéal pour apprendre une langue dans un pays étranger et apprendre à connaître et à apprécier nos valeurs fondamentales et notre culture. C'est la raison pour laquelle la Société Suisse des Entrepreneurs a participé avec beaucoup d'engagement au projet-pilote «L'allemand sur le chantier». Nous considérons qu'il complète de manière prometteuse les cours que nous proposons depuis plusieurs années pour intégrer les ouvriers du bâtiment», explique Gian-Luca Lardi, Président central de la Société Suisse des Entrepreneurs.

«Les premières expériences recueillies par nos entreprises membres au cours des deux dernières années sont positives. En milieu d'année, nous clôturerons le projet pilote et procéderons à une analyse des expériences acquises. Par la suite, nous serons en mesure d'évaluer si et dans quelle mesure les cours se poursuivront. Quoi qu'il en soit, l'intégration des ouvriers de langue étrangère reste une haute priorité de la Société Suisse des Entrepreneurs dans la mesure où elle compte un pourcentage élevé d'étrangers», explique Lardi.

Depuis plusieurs décennies, déjà, l'intégration des étrangers est une grande préoccupation de la Société Suisse des Entrepreneurs. Ainsi, depuis les années 80, huit semaines de cours sont proposées chaque hiver aux ouvriers du bâtiment en Espagne (depuis 1982) et au Portugal (depuis 1987). Le secteur de la construction s'efforce de favoriser encore davantage l'intégration par de nombreux autres projets. Sur une initiative de la société des entrepreneurs de Lucerne et du gouvernement cantonal, les halles de maçon de Sursee forment des réfugiés reconnus et des personnes admises à titre provisoire dans le cadre d'un cours d'une année, afin qu'ils puissent suivre ultérieurement un apprentissage de maçon.

Les représentants d'entreprise suivants se tiennent à la disposition des représentants des médias pour des interviews:

   - Entreprise de construction Ramseier AG Berne:
     Markus Ramseier, m.ramseier@ramseierag.ch, Tel. 031 980 08 08 
   - Entreprise de construction STUTZ AG, St-Gall / Frauenfeld / 
     Hatswil: Albin Hungerbühler, ahungerbuehler@stutzag.ch, tél. 071
     414 09 62 

Vous trouverez le dossier de presse de la conférence de presse «Dialogue sur l'intégration avec le monde du travail» sur le portail en ligne de l'Office fédéral des migrations (OFM): http://www.dialog-integration.ch/fr/au-travail

Contact:

Gian-Luca Lardi
Président central de la SSE
Tél.: +41/79/226'19'64
E-Mail: gllardi@baumeister.ch

Heinrich Bütikofer
vice-directeur de la SSE
chef du département Entreprises + Prestations,
Tél.: +41/44/258'82'80
E-Mail: hbuetikofer@baumeister.ch

Matthias Engel
porte-parole de la SSE
Tél.: +41/44/258'82'44
Mobile: +41/78/720'90'50
E-Mail: mengel@baumeister.ch



Plus de communiques: SBV Schweiz. Baumeisterverband

Ces informations peuvent également vous intéresser: