Städtekonferenz Mobilität / Conférence des villes pour la mobilité

La Conférence des villes pour la mobilité veut continuer à améliorer la sécurité du trafic urbain

Berne (ots) - Le nombre des tués et des blessés graves dans la circulation routière est en recul depuis quelques années. Mais 2015 a vu une augmentation de 4% des accidents mortels par rapport à 2014. Du point de vue de la Conférence des villes pour la mobilité, ceci ne remet pas en question la tendance positive enregistrée depuis des années. Mais la Confédération, les cantons et les villes doivent poursuivre résolument leurs efforts pour rendre le trafic urbain encore plus sûr. Les villes ont débattu de la question avec des représentants de l'Office fédéral des routes et des organisations concernées à l'occasion d'une manifestation à Berne.

Depuis plusieurs années, de moins en moins de personnes meurent sur les routes suisses. Le nombre des blessés graves est lui aussi en recul. L'année dernière a toutefois vu davantage d'accidents mortels que la précédente. L'année 2015 ne doit pas pour autant marquer une inversion de tendance. C'est pourquoi la Conférence des villes pour la mobilité (CVM) s'engage pour que la Confédération, les cantons, les villes et les communes intensifient encore leurs activités en vue de l'amélioration de la sécurité du trafic.

En 2013 déjà, la CVM avait appelé à un nouvel objectif national de sécurité du trafic. La CVM proposait que l'on vise une réduction d'un quart du nombre des tués comme du nombre des blessés graves sur dix ans. Aujourd'hui, à l'occasion de l'Assemblée générale de la CVM, les villes membres ont adopté une prise de position qui confirme cet objectif.

Engagement nécessaire à tous les niveaux de l'État

Le développement positif enregistré depuis le tournant du siècle est à mettre au crédit des gros efforts consentis par tous les responsables. Les villes et les agglomérations y ont contribué par des mesures appropriées. Les points noirs ont été systématiquement assainis, le travail de prévention a été intensifié, et un grand poids a été mis sur la sécurité du trafic dans les planifications en cours. Les villes et les agglomérations poursuivent leurs efforts dans cette direction.

La CVM s'engage pour la mise en oeuvre des mesures du programme fédéral Via Sicura. Les normes pour les infrastructures routières qui sont pertinentes pour la sécurité sont à revoir à la lumière des nouveaux développements dans le trafic urbain. Afin de protéger les piétons et les cyclistes, particulièrement les personnes âgées et les enfants, il faut baisser encore les vitesses auxquelles on circule en ville et tester de nouvelles infrastructures, comme des routes cyclables.

L'amélioration de la sécurité du trafic doit aussi à l'avenir constituer un élément important des Projets d'agglomération, par lesquels la Confédération participe aux investissements dans les infrastructures de transport dans les villes et les agglomérations. C'est pourquoi le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération, dont le parlement fédéral débat en ce moment, doit prévoir des moyens suffisants pour les Projets d'agglomération.

Contact:

Ursula Wyss, présidente de la Conférence des villes pour la mobilité,
conseillère municipale de Berne, 079 236 96 23



Plus de communiques: Städtekonferenz Mobilität / Conférence des villes pour la mobilité

Ces informations peuvent également vous intéresser: