Städtekonferenz Mobilität / Conférence des villes pour la mobilité

Vivre sans voiture: satisfaire la demande dans les villes et les agglomérations

Fribourg (ots) - Plus de 100 participants venus de toute la Suisse ont débattu de l'habitat sans ou avec peu de voitures, à l'occasion du dernier colloque de la Conférence des villes pour la mobilité. Les villes ont besoin de latitude pour autoriser des projets avec un nombre réduit de places de parc. De nouvelles offres, comme la «Plateforme habitat à mobilité durable» aident les villes et les communes à utiliser les marges de manoeuvre existantes.

Il y a une demande dans les villes et les agglomérations pour un habitat avec peu de voitures, ou même sans voitures. A Bâle comme à Berne, vivre sans voiture est déjà une réalité pour plus de la moitié des ménages. Dans les garages souterrains construits à grands frais, des places de parc demeurent vides ou sont sous-louées à des pendulaires. Et les habitants, eux, utilisent plutôt le dense réseau des transports publics urbains et sont mobiles à pied et à vélo.

Là où ces alternatives sont utilisables de manière satisfaisante, les villes et les communes doivent pouvoir autoriser des résidences avec peu de voitures ou sans voitures. La Conférence des villes pour la mobilité (CVM) demande que tous les cantons donnent suffisamment de marge aux villes et aux communes dans l'aménagement de l'obligation de construire des places de parc. Les prescriptions sur le nombre de places de parc à prévoir en cas de construction de logements doivent être une tâche communale. Là où des marges de manoeuvre existent déjà, les villes et les communes sont encouragées à les utiliser.

Lors du colloque «Essor de l'habitat sans ou avec peu de voitures. Perspectives pour les villes et les agglomérations», organisé le 24 novembre 2014 à Fribourg par la Conférence des villes pour la mobilité, les villes, les investisseurs et les experts ont présenté des exemples de réussites pour des zones d'habitation sans voitures ou avec peu de voitures. La CVM soutient des démarches comme l'offre d'informations de la «Plateforme habitat à mobilité durable», qui a été lancée à l'occasion de la manifestation.

Contact:

Ursula Wyss, présidente de la Conférence des villes pour la mobilité,
079 236 96 23
Christine Gaillard, vice-présidente de la Conférence des villes pour
la mobilité, 032 717 74 02
Conférence des villes pour la mobilité: www.skm-cvm.ch
Plateforme habitat à mobilité durable: www.wohnbau-mobilitaet.ch/fr



Ces informations peuvent également vous intéresser: