Actavis Inc.

La prévention contre la drogue en Europe: l'Islande et Actavis aident à réduire la consommation de substances nocives chez les jeunes Européens
La consommation d'alcool chez les jeunes chute de 42 à 9%

Olafur Ragnar Grimsson, President of Iceland (left side) and Claudio Albrecht, CEO of Actavis (right side), explained how Iceland and Actavis support Youth in Europe. This programms has successufully implemented methods to reduce substance abuse amoung young people in Europe. In Iceland youth drinking dropped... plus

Francfort, Allemagne (ots) - Le programme européen de prévention contre la drogue Jeunesse en Europe (JEE) a publié une étude indiquant l'évolution du tabagisme quotidien, de la consommation d'alcool et de la consommation de haschisch parmi les étudiants islandais de 15-16 ans entre 1998 et 2011. Et les résultats sont tout simplement bluffants. Le nombre de jeunes à avoir consommé de l'alcool au cours des 30 derniers jours a chuté de 42 à 9%, le tabagisme quotidien chez les jeunes a baissé de 23 à 5%, tandis que le nombre de jeunes à avoir fumé du haschisch est tombé de 17 à 3%.

Le projet Jeunesse en Europe est considéré par beaucoup comme le plus grand projet de promotion de la santé à cibler l'abus de substances nocives de la part des jeunes de toute l'Europe. Ce programme de prévention contre la drogue est un projet international initié par les Villes européennes contre les drogues (VECD) et exécuté en collaboration avec des capitales et villes d'Europe. Il vise à réduire la probabilité de consommation de substances nocives parmi les jeunes d'Europe. La ville de Reykjavík, en Islande, sert de présidence et de cadre à ce programme, tandis que les recherches sont menées par le Centre islandais pour l'analyse et la recherche sociale (CIARC).

Le Président islandais Olafur Ragnar Grimsson est le parrain de ce programme. Son principal sponsor est Actavis Group, une société pharmaceutique islandaise dont les opérations sont basées dans plus de 40 pays à travers le monde. Les deux partenaires ont participé à l'ouverture du Salon du livre de Francfort ce mardi. «Actavis est le principal sponsor du Pavillon islandais de la Foire du livre et nous avons annoncé aujourd'hui, ici à Francfort, que la société continuerait de soutenir le programme de prévention contre la drogue Jeunesse en Europe jusqu'en 2016. Nous sommes fiers des racines islandaises de la société», a déclaré Claudio Albrecht, PDG d'Actavis.

Les villes participantes de JEE incluent Reykjavik, Oslo, Helsinki, Riga, Vilnius, Sofia, Bucarest, Istanbul, St. Pétersbourg, Liepaja, Jurmala, Arilje, Kaunas et Klaipeda. Milan et Moscou ont toutes deux signé un accord de collaboration, mais n'ont pas encore commencé. En plus des recherches à Reykjavik, deux études pilotes ont eu lieu dans d'autres villes. Au minimum, 2'800 étudiants ont participé à la recherche dans chaque ville. Celle-ci vise à évaluer les mesures de prévention les plus efficaces. Les jeunes gens et leurs familles, les écoles, les maisons de jeunes et les autorités sont ensuite mobilisés en coopération contre les drogues.

Olafur Ragnar Grimsson, Président d'Islande et Parrain du programme Jeunesse en Europe, a déclaré:

«C'est une tragédie de voir tant de jeunes d'Europe devenir la proie de dangereuses drogues. Il est de notre devoir de protéger nos jeunes de ce fléau et des trafiquants. Nous devons tous penser de manière constructive en vue de contribuer à cette lutte essentielle. Le moyen le plus productif consiste à baser nos actions sur des connaissances scientifiques et sur une recherche sociale démontrant quels programmes de prévention produisent les meilleurs résultats. Le rassemblement de connaissances en Islande est de cette nature et c'est un privilège de les utiliser dès maintenant en faveur des autres et, ainsi, d'aider les jeunes et leurs familles à mener une vie heureuse et saine.»

«Plus les adolescents commencent à boire jeunes, plus il est probable qu'ils consomment de la drogue à un stade ultérieure de leur vie», a déclaré Claudio Albrecht, PDG d'Actavis, pour résumer l'une des principales découvertes des études réalisées jusqu'à présent. Le suivi et le soutien parental, et passer du temps avec ses parents en général, contribuent à faire décroître la probabilité de consommation de substances nocives, comme le montre la recherche. Avoir des amis qui consomment ces substances accroît les probabilités de comportement similaire. Les adolescents qui font du sport ou d'autres activités organisées ou périscolaires à l'intention des jeunes sont moins susceptibles que les autres de consommer des drogues. «Cela signifie que la réussite de la lutte contre la consommation de substances nocives passe par la participation active et simultanée de tous ces paramètres: les familles, les groupes de pairs, les écoles, ceux qui organisent des activités à l'intention des jeunes et les autorités», a déclaré le PDG. «Les experts islandais ont passé plus d'une décennie à rechercher les facteurs ayant pu le plus contribué à la prévention dans la lutte contre la consommation de drogue. La société islandaise a été mobilisée. En tant que compagnie mondiale aux racines islandaises, nous souhaitons aider à répandre cette idée à travers l'Europe. C'est pour cette raison que nous avons prolongé le contrat jusqu'en 2016.» En automne 2012, VECD prévoit de faire participer 25 villes, et au moins 50 d'ici à 2016.

Contact:

Actavis Group
Frank Staud
VPE des Communications institutionnelles
Mobile: +41/79/230'95'78
E-Mail: fstaud@actavis.com

Jeunesse en Europe / CIARC
Jon Sigfusson
Tél.: +354-825-6431
E-Mail: jon@rannsoknir.is



Plus de communiques: Actavis Inc.

Ces informations peuvent également vous intéresser: