WSSCC

Professeur Anna Tibaijuka, ancienne Directrice exécutive de l'ONU-HABITAT, présidera le Conseil de concertation pour l'approvisionnement en eau et l'assainissement

    Genève (ots) - Le Comité d'Orientation du Conseil de concertation pour l'approvisionnement en eau et l'assainissement (WSSCC, www.wsscc.org ) a élu aujourd'hui son nouveau Président, Prof. Anna Tibaijuka, ancienne Directrice exécutive de l'ONU- HABITAT. Le WSSCC est une alliance de membres de différents secteurs qui s'engagent à améliorer les vies des plus démunis notamment en améliorant l'accès à un assainissement de base, à de bonnes pratiques en matière d'hygiène et à une eau potable. Prof. Tibaijuka succèdera à Mr Roberto Lenton, dont le deuxième et dernier mandat prendra fin en mars 2011.

    «Nous vivons dans un monde d'inégalités inacceptables», a déclaré Prof. Tibaijuka. «Deux tiers de la population mondiale tiennent pour acquis l'accès aux toilettes». Toutefois, un tiers de la population, soit 2,6 milliards de personnes, dont la plupart vivent en Afrique et en Asie du Sud, n'a toujours pas accès à un assainissement de base et 0,9 milliards de personnes n'a toujours pas accès à une eau potable. Je tiens donc à faire face à ces inégalités».

    Prof. Tibaijuka a grandit en Tanzanie rurale et connaît de première main l'impact d'un assainissement et d'une hygiène inadéquats sur la santé et le bien-être économique d'une communauté. Elle a pu observer les bénéfices des changements, même insignifiants: l'installation d'une toilette séparée dans une école peut améliorer la fréquentation scolaire chez les filles, la fourniture de savon et d'eau pour le lavage des mains peut réduire la propagation des diarrhées, la deuxième cause principale de décès chez les enfants de moins de cinq ans, et l'accès à l'eau potable peut aider à réduire la survenue de maladies hydriques telles que le choléra.

    Selon diverses analyses des progrès visant à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement, l'assainissement est l'objectif qui accuse le plus de retard en Afrique subsaharienne et qui occupe la deuxième place au niveau mondial derrière la nutrition.

    «Nous sommes enchantés que Prof. Tibaijuka ait accepté de relever le défi de diriger le WSSCC afin de répondre aux questions négligées en matière d'assainissement et d'hygiène», a expliqué Mr. Roberto Lenton, le Président sortant. «Nous avons besoin de champions afin de faire face à ces questions. Elle est reconnue comme une bonne dirigeante et elle est respectée tant dans son pays que dans l'ensemble de l'Afrique et sur la scène mondiale.»

    En tant que Présidente du WSSCC, Prof. Tibaijuka entend se baser sur ses propres expériences et sur le réseau de contacts politiques, commerciaux, universitaires et au sein du système des Nations Unies afin de sensibiliser sur le besoin d'une action concertée. Sous son leadership, le WSSCC compte bien continuer à croître, notamment à travers le Fonds mondial pour l'Assainissement, un des programmes du WSSCC, qui vise à soutenir les efforts en matière d'assainissement dans bon nombre de pays les plus pauvres du monde.

ots Originaltext: WSSCC
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Amanda Marlin
Tél.:    +41/22/560'81'75
Mobile: +41/79/650'26'29
E-Mail: amanda.marlin@wsscc.org



Plus de communiques: WSSCC

Ces informations peuvent également vous intéresser: