Travail.Suisse

La prévoyance vieillesse 2020 est dans l'intérêt de toutes les générations !

Bern (ots) - Nous vieillissons et les Baby Boomer arrivent à l'âge de la retraite. C'est pourquoi la prévoyance vieillesse nécessite plus d'argent. Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses demande, avec différents groupes d'âges de toutes les générations, de contribuer à la stabilité financière de l'AVS et pour des rentes sûres en disant 2x oui le 24 septembre. Ceux qui cherchent à dresser les générations les unes contre les autres en polémiquant n'ont comme seul objectif que d'attaquer frontalement le modèle à succès qu'est l'AVS.

Si la majorité de la population votante et des cantons disent 2x oui le 24 septembre à la prévoyance vieillesse 2020 et à l'augmentation de la TVA, il en résultera des rentes sûres pour toutes les générations. L'AVS, avec son principe de financement par répartition, repose justement sur la solidarité des générations. Ce principe a fait ses preuves et est à la base du modèle à succès de l'AVS, en tant qu'institution étatique suisse fondamentale.

Les jeunes profitent de la réforme

La réforme de la prévoyance vieillesse a son prix, aussi pour les jeunes Mais elle apporte de nombreuses améliorations comme par exemple le financement supplémentaire par la TVA. Il empêche un trou en milliards de francs dans l'AVS que les jeunes générations devraient autrement couvrir seules. La réforme apporte aussi une meilleure protection d'assurance de la caisse de pension pour les personnes travaillant à temps partiel, ce qui profite fortement à la jeune génération. La baisse du taux de conversion empêchera le subventionnement croisé indésirable des jeunes vers les vieux dans les caisses de pension. Il est bon de rappeler la nécessité de la solidarité entre générations. Cette dernière organisée dans l'ensemble de la société est clairement dans l'intérêt de la jeune génération car sans une AVS solidement financée, tout un chacun devrait à nouveau à titre privé venir en aide financièrement à ses parents.

Les travailleuses et travailleurs âgés profitent de la réforme

Malheureusement, on tend à oublier que la perte d'un emploi avant la retraite signifie aussi la perte du droit à une rente de la caisse de pension : l'argent épargné est placé sur un compte de libre passage et, selon les circonstances, l'aide sociale l'utilisera encore avant que l'âge ordinaire de la retraite ne survienne. Il en résulte un dénuement lors de la retraite et une charge pour les prestations complémentaires. La prévoyance vieillesse 2020 permet, pour les personnes de plus de 58 ans qui perdent leur emploi, de rester dans la caisse de pension et d'obtenir plus tard de celle-ci une rente normale. Il faut aussi mentionner la retraite flexible qui permet, désormais, des solutions individuelles selon l'état de santé et la situation sur le marché du travail.

Les rentières et rentiers actuels profitent de la réforme

Les rentes des rentières et rentiers actuels ne sont pas touchées. Et ils profitent directement du bon état des finances de l'AVS : leurs rentes continueront à être adaptées tous les deux ans à l'évolution des prix et des salaires (indice mixte). Il se justifie dès lors qu'ils participent modérément, via la TVA, à la stabilité financière de l'AVS. Il est aussi logique qu'ils ne reçoivent pas de supplément AVS de 70 francs car celui qui a pris sa retraite en 2018 n'est pas concerné par l'abaissement du taux de conversion. Ils n'ont pas à redouter de réductions de la caisse de pension et n'ont donc pas besoin de mesures de compensation. Etant donné que le supplément AVS est financé par les pourcents salariaux, ils ne paient pas non plus pour cela.

Toutes les générations retirent une utilité concrète de la prévoyance vieillesse 2020. Et le compromis des rentes renforce la solidarité entre les générations. L'AVS est une oeuvre sociale originelle suisse transcendant les générations. Elle mérite mieux que des polémiques gratuites à ses dépens. Personne ne gagnera à ce que l'on dresse les générations les unes contre les autres. La prévoyance vieillesse 2020 coûte quelque chose mais elle apporte des rentes sûres et une modernisation adaptée à notre époque de la prévoyance vieillesse pour toutes les générations. C'est déjà beaucoup. 2x oui à la prévoyance vieillesse est donc moins une question des générations qu'une décision politique de la raison.

Contact:

Adrian Wüthrich, président de Travail.Suisse, Mobile: 079 287 04 93
Matthias Kuert Killer, responsable du dossier de politique sociale
Travail.Suisse, Mobile: 079 777 24 69
Bea Heim, co-présidente de la Fédération des Associations des
retraités et de l'entraide en Suisse VASOS/FARES, conseillère
nationale, Mobile: 079 790 52 03
Michel Pillonel, co-président du Conseil Suisse des Ainés CSA,
Mobile: 079 414 86 10
Daniel G. Neugart, président de SAVE 50Plus Schweiz (travailleuses et
travailleurs âgés), Tél. 061 361 50 05
Roman Helfer, co-président de Jeunesse.Suisse (organisation de
jeunesse de Travail.Suisse), Mobile: 079 540 78 37



Plus de communiques: Travail.Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: