Travail.Suisse

RIE III - grande victoire du peuple

Bern (ots) - Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, est ravie des résultats des votations, en particulier du refus clair de la RIE3. Malgré une campagne massive des partisans du oui, qui a joué sur la peur de la population en brandissant la menace de délocalisations d'entreprises et de pertes d'emplois, le peuple a courageusement dit non. Il attend maintenant une nouvelle réforme équilibrée et donc contre-financée par l'économie.

Les citoyens et citoyennes refusent ainsi de payer une RIE III qui aurait signifié pour la population des baisses de prestations ou des hausses d'impôts. Travail.Suisse appelle désormais le Parlement à recevoir cinq sur cinq le message du peuple et à élaborer sans délais une réforme contre-financée par l'économie. Pour ce faire, il faut biffer tant au niveau fédéral que cantonal la mesure prévoyant le bénéfice corrigé des intérêts et contre-financer la réforme soit par une sensible hausse du taux fédéral d'imposition - ce qui est possible vu la forte baisse des taux cantonaux qui va au-delà de ce qu'avait prévu le Conseil fédéral - soit par une imposition des gains en capitaux, comme le prévoyait le projet initial du Conseil fédéral. Enfin, il s'agit d'enterrer définitivement le projet d'abolition du droit de timbre d'émission qui avait été séparé de la réforme à des fins tactiques et qui entraînerait des pertes fiscales devenues incompatibles avec le résultat du scrutin d'aujourd'hui. Le résultat clair de la RIE III doit aussi une indication pour le parlement chez le projet prévoyance vieillesse 2020.

La Suisse valorise l'intégration en reconnaissant ses enfants

Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, se réjouit de l'acceptation par le peuple et les cantons de la naturalisation facilitée pour les jeunes de la 3ème génération. C'est un message positif lancé à ces jeunes et un pas en avant pour la valorisation de l'intégration au sein de la société. Né de l'initiative « La Suisse doit reconnaître ses enfants », le projet de simplifier la naturalisation pour les jeunes de la 3ème génération a été accepté à la double majorité. La Constitution et la loi sur la nationalité seront donc modifiées pour permettre aux jeunes qui en remplissent les conditions de suivre une procédure de naturalisation mieux adaptée à leur situation particulière. Ces jeunes nés et scolarisés en Suisse et dont les parents et grands-parents ont aussi vécu en Suisse n'auront plus besoin de prouver leur intégration. Cette décision du peuple et des cantons renforce l'intégration, puisqu'elle la reconnaît et offrira la possibilité d'une participation politique plus large et dynamique au sein de la société suisse.

Oui à FORTA est un oui pour une mobilité plus durable

Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, est satisfaite du oui du peuple à la création du fonds pour le financement des routes nationales et du trafic d'agglomération (FORTA). On pourra ainsi financer durablement dans plusieurs régions du pays des projets nécessaires concernant le réseau routier mais aussi des projets de mobilité douce, en particulier dans les agglomérations, ce qui représente un pas positif en vue de parvenir à une mobilité plus durable.

Contact:

Adrian Wüthrich, Président Travail.Suisse, 079 287 04 93



Plus de communiques: Travail.Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: