Travail.Suisse

La première plateforme nationale pour proches aidants

Bern (ots) - Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et des travailleuses, présente aujourd'hui à l'occasion d'une journée d'étude intitulée « Concilier l'activité professionnelle et le travail de care - des réponses concrètes et des pistes pour l'avenir » la première plateforme nationale destinée aux proches aidants qui travaillent. Lors de la journée, le site internet www.info-workcare.ch a été lancé, lequel encourage l'aide intergénérationnelle au sein des familles.

Dans un futur proche, il y aura toujours plus de personnes âgées en Suisse qui nécessiteront d'une prise en charge et de soutien. Nombre d'entre elles souhaitent rester à la maison le plus longtemps possible. Afin de rendre cela possible, leurs proches offrent leur aide - parfois quand bien même ils exercent une activité professionnelle. Concilier un travail à l'extérieur et les soins à ses proches est tout sauf facile. Parallèlement, l'économie a besoin d'un maximum de personnes qualifiées vivant en Suisse vu qu'il est de plus en plus difficile de recruter dans d'autres pays. Les besoins des uns et des autres sont, à l'évidence, divergents.

C'est pourquoi, à l'invitation de Travail.Suisse, des représentants de la recherche et de la politique nationale ont fait le point aujourd'hui sur les réponses concrètes et les pistes à explorer à l'avenir. Une partie des travaux originaux issus du Programme national de recherche PNF 67 sur la fin de vie ont été présentés par le Dr. Yannis Papadaniel, de l'Université de Lausanne. L'étude qualitative fait apparaître que la notion de « proche aidant » n'est pas opératoire dans le monde du travail. La seconde spécialiste invitée, Heidi Stutz du Bureau BASS, a présenté les possibilités d'action et mesures à prendre pour faciliter la conciliation. Elle a rappelé que la prise en charge des proches ajoutée à des soins non payés est un facteur de pauvreté important. Toute mesure prise doit maintenir la protection sociale des personnes concernées mais aussi rester proche du marché du travail. La chercheuse le souligne : « Avant tout, on a besoin d'une culture de la conciliation ».

La conciliation doit absolument être améliorée

Travail.Suisse, de son côté, n'a pas attendu pour offrir une réponse concrète aux proches aidants qui travaillent. Depuis aujourd'hui, elle offre une aide efficiente et ciblée grâce au site internet www.info-workcare.ch. Le site offre gratuitement des informations, des conseils, des outils et des adresses de proximité à tous les proches aidants actifs professionnellement. L'offre en information s'adresse de manière ciblée aux proches aidants qui prennent en charge et soignent leurs proches - principalement âgés - et les aide à concilier leur activité professionnelle et leur travail de care.

"Avec cette nouvelles offre, nous voulons encourager l'aide intergénérationnelle au sein des familles, tant de la part des hommes que des femmes" déclare Valérie Borioli Sandoz, responsable de la politique de l'égalité et en charge du projet.

Deux parlementaires fédéraux ont présenté leurs interventions, dont le Président de transfair Stefan Müller-Altermatt, puis discuté des travaux en cours et à venir sous la coupole fédérale, débattu avec les chercheurs, avant que le Président de la Confédération Johann Schneider-Ammann explique combien il est important - encore plus en période de manque de main d'oeuvre qualifiée - que les proches aidants restent intégrés dans le marché du travail. « Les proches aidants doivent bien entendu pouvoir continuer de travailler. Pour cela, les informations sont nécessaires, beaucoup d'information, spécialement au sein des entreprises ». Le Président de la Confédération a félicité Travail.Suisse pour le lancement de www.info-workcare.ch qui constitue un premier pas important dans la bonne direction.

La conciliation entre la famille et le travail gagne en importance, en particulier dans un contexte de pénurie de main d'oeuvre qualifiée. Travail.Suisse a publié sa position dans un document à l'occasion de la rencontre au sommet « Fachkräfte Schweiz », lequel montre comment et où une meilleure conciliation est en mesure de combattre les effets d'un manque de main d'oeuvre qualifiée.

» Document de position "Développer sérieusement le potentiel de la main-d'oeuvre indigène" (Link vers http://www.travailsuisse.ch/system/uploadedfile1s/3861/original/2016_09_12_TravailSuisse-Positionspapier_FKI-Spitzentreffen_f.pdf?1473343047)

Contact:

Valérie Borioli Sandoz, Responsable Politique de l'égalité 
Travail.Suisse, 031 370 21 11, 079 598 06 37


Plus de communiques: Travail.Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: