Travail.Suisse

Le marché du travail en situation toujours plus critique

Bern (ots) - Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, est préoccupée par l'évolution du marché du travail en Suisse. Les données les plus récentes de l'enquête suisse sur la population active (espa) de l'Office fédéral de la statistique (OFS) montrent une nette augmentation du nombre de chômeurs en Suisse. L'accroissement du nombre de jeunes chômeurs et celui des travailleurs de plus de 50 ans est particulièrement préoccupant.

Les chiffres selon la définition de l'Organisation internationale du travail (ILO) montrent que le marché du travail helvétique se trouve dans une situation de plus en plus critique. Pendant que, d'un côté, entre le 4ème trimestre 2014 et le quatrième trimestre 2015, le nombre de personnes actives a progressé de 0,5 pourcent, dans le même temps, le taux de chômage a augmenté de 4.1 à 4.7 pourcent. Les personnes déjà sur le marché du travail suisse n'ont pas pu profiter de l'augmentation de l'emploi. En outre, l'évolution en Suisse se déroule dans le sens contraire de celle en Europe où, dans le même laps de temps, le taux de chômage a baissé de 10.0 à 9.1 pourcent. Depuis le 3ème trimestre 2015, le taux de chômage en Suisse est pour la première fois plus élevé qu'en Allemagne.

L'incertitude économique est dommageable pour le marché du travail

Pour Travail.Suisse, il convient d'éliminer l'incertitude pesant sur la relation future de la Suisse avec l'Union européenne (UE). Le marché du travail suisse ne pourra se développer positivement qu'avec le maintien des relations bilatérales, indispensable pour la place économique suisse. Il faut trouver une solution avec l'UE pour la mise en oeuvre de l'Art. 121a de la Constitution fédérale. Une introduction unilatérale d'une clause de sauvegarde avec des contingents n'est pas une solution permettant de régler durablement le problème.

Malgré un léger affaiblissement au cours des derniers mois, le franc suisse demeure surévalué, ce qui se répercute négativement sur le marché du travail. La Banque nationale reste sollicitée pour prendre des mesures qui affaiblissent le franc et pour atteindre un taux de change réaliste et supportable face à l'Euro. Pour Travail.Suisse, le maintien de l'emploi en Suisse doit rester l'un des buts prioritaires de la Banque nationale suisse.

Les personnes qui entrent sur le marché du travail et les travailleurs plus âgés particulièrement touchés

Ce sont en particulier les jeunes et les travailleurs plus âgés qui sont touchés par la situation toujours plus précaire sur le marché suisse du travail. Ainsi, le chômage des jeunes a augmenté en l'espace d'une année de 6.2 à 9.8 pourcent et, pour les travailleurs plus âgés, de 3,2 à 4.0 pourcent. Travail.Suisse estime que le moment est venu d'agir politiquement. Il faut davantage soutenir les jeunes lors de leur entrée dans la vie active pour les intégrer dans le marché du travail ; pour les travailleurs plus âgés, il faut des mesures qui favorisent le maintien de leur employabilité pour qu'ils puissent demeurer sur le marché du travail.

Contact:

Gabriel Fischer, responsable du dossier de politique économique, Tél.
031 370 21 11 ou 076 412 30 53, www.travailsuisse.ch



Plus de communiques: Travail.Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: