Travail.Suisse

Sombres nuages sur le marché du travail

Bern (ots) - Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses est préoccupée par le développement du marché du travail en Suisse. Comme le SECO l'a communiqué lors de sa conférence de presse d'aujourd'hui, le chômage a continué d'augmenter en 2015 et les prévisions pour 2016 sont tout sauf favorables. A la fin 2015, 158'629 personnes étaient annoncées au chômage, ce qui représente une augmentation de plus de 11'000 personnes pendant l'année passée.

L'insécurité relative à la mise en oeuvre de l'article 121a de la Constitution fédérale et les relations futures avec l'Union européenne (UE) ainsi que la surévaluation du franc suisse, après la décision il y a un an de la Banque nationale de supprimer le taux plancher avec l'Euro, ont laissé leurs traces sur le marché du travail suisse. Le taux de chômage a été en 2015 de 3,3 pourcent, ce qui représente un accroissement de 0,1 pourcent par rapport à l'année précédente. Et les prévisions laissent entrevoir une augmentation supplémentaire à 3.6 pourcent. Le chômage atteindrait ainsi un niveau qu'il n'avait plus connu depuis le paroxysme de la crise financière à la fin 2009.

Eliminer les incertitudes actuelles

Pour Travail.Suisse, il est clair qu'il faut lever l'incertitude relative aux relations futures de la Suisse avec l'UE. Seul le maintien des accords bilatéraux représente la base adéquate pour le site économique suisse permettant un développement positif du marché du travail. Pour ce qui est de la mise en oeuvre de l'article 121a de la Constitution fédérale, il faut trouver une solution négociée avec l'UE. Une introduction unilatérale d'une clause de sauvegarde avec de possibles contingents ne peut être une solution durable et conforme au but visé.

Le niveau du taux de change s'avérera aussi déterminant pour le marché du travail. Même si la crainte d'une parité avec l'Euro ne s'est pas réalisée, le franc reste toujours fortement surévalué. La Banque nationale est appelée à prendre des mesures pour affaiblir le franc et atteindre un taux de change réaliste et supportable face à l'Euro.

Mesures pour les personnes s'insérant sur le marché du travail et les travailleurs plus âgés

Travail.Suisse appelle aussi les milieux politiques à prendre des mesures de soutien à des groupes de personnes ayant des problèmes particuliers sur le marché du travail. En font partie, d'une part, les personnes s'insérant sur le marché du travail mais qui n'y arrivent pas ou alors avec des problèmes considérables. D'autre part, les travailleurs plus âgés sont particulièrement concernés. Il faut prendre à leur égard des mesures pour améliorer leur employabilité et les maintenir sur le marché du travail.

Contact:

Gabriel Fischer, responsable du dossier de politique économique, Tél.
076 412 30 53, www.travailsuisse.ch

Themen in dieser Meldung


Plus de communiques: Travail.Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: