Travail.Suisse

La commission sociale renvoie le congé paternité aux calendes grecques

Bern (ots) - Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, s'étonne que la commission sociale du Conseil des Etats renvoie à plus tard le congé paternité. Car les faits sont clairs : 80 pour cents de la population votante souhaitent un congé paternité, les rapports nécessaires sont disponibles et le centre gauche détient la majorité au sein de la commission. Travail.Suisse invite les partis favorables à la famille à prendre cette revendication au sérieux au lieu de jouer avec le calendrier.

Il est plus que temps que le Parlement adopte un congé paternité défini par la loi, véritable étape en direction d'une politique familiale moderne. Si la revendication est à nouveau reportée et que les besoins des jeunes familles ne sont pas pris en considération, alors la probabilité est grande que la moutarde monte au nez de la population et qu'elle doive l'imposer par le biais d'une initiative populaire. Car cela donne l'impression que les familles sont absentes de la discussion, comme elles le sont de celle portant sur la prévoyance vieillesse. Cela serait une vision à court terme : en matière de prévoyance vieillesse, seules de bonnes conditions cadres favorisant les jeunes familles et des mesures pouvant combattre le faible niveau de natalité sont de nature à combler le financement manquant de l'AVS.

Contact:

Martin Flügel, Président, tél. 079/743'38'43
Matthias Kuert Killer, Responsable Politique sociale, tél.
079/777'24'69



Plus de communiques: Travail.Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: