Travail.Suisse

La protection des salaires sera encore plus importante !

Bern (ots) - Travail.Suisse, l'organisation faîtière indépendante des travailleurs et travailleuses, regrette le résultat de la votation d'aujourd'hui sur l'initiative sur l'immigration de masse. Les problèmes existant sur le marché du travail ne pourront pas être résolus ainsi. Il faut craindre, au contraire, l'avènement d'une société à deux classes sur le marché du travail, ce qui augmentera encore la pression sur les salaires. Pour garantir aussi à l'avenir la protection des salaires et des conditions de travail, il faut inclure dès le départ les représentants des travailleurs pour la mise en oeuvre de l'initiative.

La campagne de votation et le résultat d'aujourd'hui ont montré la force du scepticisme de la population vis-à-vis de la libre-circulation des personnes. On a visiblement pas accordé suffisamment d'attention au dumping salarial et à d'autres effets négatifs de la libre-circulation. L'économie et la politique n'ont pas réussi à répartir de façon équilibrée les avantages économiques de la libre-circulation.

Avec la décision populaire d'aujourd'hui débute une phase de grande incertitude concernant la poursuite des relations de la Suisse avec l'UE. La fin de la libre-circulation menace l'ensemble des accords bilatéraux, ce qui signifie une très grande insécurité pour les relations futures de la Suisse avec son principal partenaire économique.

Effets négatifs sur le marché du travail

Le retour au système des contingents menace le marché du travail d'une segmentation en deux parties. L'économie continuera à faire venir en Suisse la main-d'oeuvre nécessaire qui ne pourra pas se protéger contre le dumping salarial en raison de sa plus grande dépendance et la pression sur les salaires grandira. « Les contrôles sur le marché du travail pour la protection des salaires et des conditions de travail en Suisse seront donc encore plus importants » indique Gabriel Fischer, responsable de la politique économique à Travail.Suisse. La protection du marché du travail revêtira une importance considérable lors de la mise en oeuvre de l'initiative. Il est dès lors clair pour Travail.Suisse que les organisations de travailleurs doivent être inclus dès le départ à la mise en oeuvre.

FAIF : La politique des transports sur de bons rails !

Travail.Suisse salue l'approbation par le souverain du financement et de l'aménagement de l'infrastructure ferroviaire, FAIF. Les investissements très importants consentis pour développer le rail et les transports publics peuvent aussi être vus comme une réponse concrète et souhaitée par le peuple pour résoudre les problèmes de mobilité renforcés par la croissance de la population. En disant oui à FAIF, le peuple a aussi accepté le fait que le développement du rail a un coût pour les particuliers puisque la solution de financement retenue met à contribution tant les usagers du train que les automobilistes.

Contact:

Martin Flügel, Président, Portable : 079 743 90 05
Gabriel Fischer, Responsable politique économique, Portable : 076 412
30 53



Plus de communiques: Travail.Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: