Komitee rettet swissinfo

Pétition en ligne pour le maintien de swissinfo.ch

    Berne (ots) - swissinfo.ch ne doit pas être victime du crayon rouge de la Confédération. Cet avis, c'est celui de Filippo Lombardi, Walter Källin, Oswald Sigg, Urs Philipp Roth, ainsi que de nombreuses autres personnalités. Toutes demandent que la Confédération continue de financer la moitié du budget de cette plateforme de nouvelles et d'information. Au travers d'un travail d'explication et d'une pétition en ligne à l'adresse du Parlement, swissinfo.ch mène actuellement une campagne mondiale pour son maintien. Déjà 1'400 personnes ont signé cette pétition lancée le 20 mai 2010 sur le site www.sauvez-swissinfo.ch .

    En 2009, la Suisse s'est retrouvée dans l'actualité brûlante au niveau international et a souvent aussi été mal comprise. La plateforme Internet swissinfo.ch contribue à éclairer un public international - et ce en neuf langues - sur des décisions populaires difficiles à comprendre, des relations politiques complexes ou encore des conflits d'intérêts. C'est pourquoi les signataires de la pétition demandent au Parlement que la plateforme swissinfo.ch continue d'être financée à parts égales par la Confédération et SRG SSR idée suisse.

    Suisse de l'étranger, Erich Bachmann écrit depuis Palawan (Philippines): «Pour moi, Suisse expatrié dans la forêt tropicale de Palawan, swissinfo et un peu comme mon 'pain quotidien'. Je souhaite vraiment que swissinfo reste en vie. Pour nous, Suisses de l'étranger, cette plateforme d'information est irremplaçable; elle est comme un cordon ombilical qui nous relie à la Suisse».

    Et Dominique de Buman, conseiller nationale écrit: «Dans l'optique d'accueillir toujours davantage de touristes étrangers dans notre pays, swissinfo remplit une mission précieuse d'ambassadeur de la Suisse auprès de nombreux publics intéressés de se rendre chez nous. Mais il en va d'abord de notre solidarité avec nos campatriotes qui souhaitent continuer d'être au courant de la vie politique et sociale de leur pays. Je m'opposerai à tout affaiblissement de swissinfo.»

    Font également partie du comité de soutien: Thérèse Meyer-Kälin, Alec von Graffenried, Oswald Sigg, Roger Blum, Silvia Schenker, Dominique de Buman, Brigitta Gadient, Urs Philipp Roth, Bénédict de Tscharner, Alfred Defago, ainsi que de nombreux Suisses de l'étranger.

    Cette action a été lancée et soutenue par Walter Spahni, du Conseil du public de swissinfo. La pétition sera remise aux Chambres fédérales durant la session parlementaire d'automne.

    La pétition est disponible à l'adresse: www.sauvez-swissinfo.ch

ots Originaltext: Komitee rettet swissinfo
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Walter Spahni
Conseil du public de swissinfo
Mobile: +41/79/773'14'01
E-Mail: swissinfo@spahnicom.ch



Plus de communiques: Komitee rettet swissinfo

Ces informations peuvent également vous intéresser: