Pro Juventute

Pro Juventute lance la première campagne nationale suisse contre le cyber-mobbing
Une enquête actuelle montre que les deux tiers des personnes interrogées ne savent pas où trouver de l'aide

Pro Juventute lance la première campagne nationale suisse contre le cyber-mobbing pour sensibiliser les jeunes et leur entourage et informer les jeunes sur les moyens de protection contre le cyber-mobbing et sur l'existence du numéro d'urgence 147 où ils peuvent trouver de l'aide. / Weiterer Text ueber ots und auf ...

Lausanne / Zurich (ots) - Pro Juventute lance aujourd'hui (lundi) la première campagne nationale sur le thème du cyber-mobbing en Suisse. L'objectif de cette campagne est de sensibiliser les jeunes et leur entourage. Une enquête représentative initiée par la fondation montre un besoin urgent d'information: les deux tiers des personnes interrogées ne savent pas où trouver de l'aide. C'est pourquoi la campagne informe les jeunes sur les moyens de protection contre le cyber-mobbing et sur l'existence du numéro d'urgence 147 où ils peuvent trouver de l'aide. Les parents et les écoles sont quant à eux informés des moyens dont ils disposent pour accompagner les jeunes.

Avec la campagne de sensibilisation nationale «stop cyber-mobbing», Pro Juventute appelle à la lutte contre le mobbing sur Internet. Des affiches frappantes et un spot télévisé impressionnant montrent que le mobbing dans le cyberspace entraîne des blessures psychiques réelles et déclenche un désespoir et des angoisses extrêmes chez les jeunes concernés. Dans le cadre d'une action Facebook, des personnalités suisses comme Diego Benaglio, Heidi Happy ou encore Jubaira Bachmann appellent les jeunes à s'engager activement contre le cyber-mobbing. Les jeunes peuvent s'engager directement contre le cyber-mobbing en cliquant sur un bouton et obtenir des informations complémentaires sur la plate-forme de la campagne. Dans le cadre de campagnes d'information menées dans toutes les écoles de Suisse, du matériel d'information est proposé aux jeunes pour attirer leur attention sur l'existence du numéro d'urgence 147 de Pro Juventute. Le public est appelé à s'engager sur Facebook ou par le biais de dons.

Le cyber-mobbing blesse

Pro Juventute lance la campagne à l'échelle nationale suisse car le cyber-mobbing est un problème de plus en plus répandu, qui déclenche chez les jeunes concernés une inquiétude et des angoisses extrêmes. De plus en plus de jeunes appellent le numéro d'urgence Conseils + aide 147 de Pro Juventute pour obtenir de l'aide face à une situation de cyber-mobbing. Alors que ce thème était encore inconnu il y a quelques années, il est aujourd'hui à l'ordre du jour dans les entretiens conseils. Selon des études actuelles , un jeune sur cinq a déjà vécu une situation dans laquelle quelqu'un voulait l'anéantir sur Internet. Ce qui rend le cyber-mobbing particulièrement effrayant est qu'à la différence du mobbing, l'inhibition est plus faible dans la mesure où les agresseurs se dissimulent derrière l'anonymat du réseau Internet. Parallèlement, le cyber-mobbing n'est pas pratiqué uniquement dans la cour de récréation, mais partout. Les victimes de cyber-mobbing sont accessibles 24 heures sur 24. «Notre campagne montre que le cyber-mobbing est un problème sérieux», déclare Stephan Oetiker, directeur de Pro Juventute. «Notre objectif est de sensibiliser les jeunes, les parents et les enseignants et de leur signaler l'existence des offres existantes comme le numéro d'urgence 147. Dans le cadre de leur travail, les spécialistes de Pro Juventute sont confrontés quotidiennement à des jeunes, des parents et des enseignants dépassés par le sujet est souhaitant recevoir de l'aide d'urgence».

L'enquête publiée aujourd'hui montre qu'il existe un besoin urgent d'information

Il existe en Suisse un besoin urgent d'information sur le thème du cyber-mobbing: Plus que deux tiers (69,9%) des Suisses ne savent pas où trouver de l'aide en cas de cyber-mobbing. C'est ce que montrent les résultats de l'enquête nationale publiée aujourd'hui par Pro Juventute «Aide contre le cyber-mobbing». Seul un Suisse sur deux (51,9%) sait ce qu'est le cyber-mobbing. Un Suisse sur trois (31,2%) en a déjà entendu parler mais ne sait pas exactement ce dont il s'agit. En Romandie, à peine un quart des personnes interrogées (23,8%) savent ce qu'est le cyber-mobbing.

A la question concernant les critères auxquels doit satisfaire une offre d'aide, la confidentialité arrive en tête, suivie du professionnalisme, de la rapidité et de la neutralité. Les caractères gratuit et personnalisé de l'aide sont également considérés comme importants. Les résultats montrent qu'il est décisif que les jeunes et les parents soient informés de l'existence d'une offre confidentielle à bas seuil. Le cyber-mobbing peut entraîner des insomnies, des dépressions et même conduire au suicide: des études internationales montrent que le nombre de tentatives de suicides chez les jeunes victimes de cyber-mobbing est deux fois plus élevé que chez les jeunes non concernés. «Nous ne devons jamais en arriver là en Suisse», déclare Oetiker. «C'est pourquoi il est urgent de sensibiliser, de prévenir en utilisant nos compétences médiatiques et de faire connaître les lieux d'accueil pour les jeunes.»

Numéro d'urgence à composer en cas de cyber-mobbing: Conseils + aide 147 de Pro Juventute

Au numéro d'urgence 147 de Pro Juventute, des spécialistes sont à disposition des enfants et des jeunes pour les aider 24 heures sur 24. Ceux qui ont besoin d'aide peuvent bénéficier de conseils par téléphone ou par SMS en composant le numéro 147 ou peuvent chatter sur www.147.ch . L'association propose dorénavant via Facebook et la nouvelle plate-forme de la campagne www.projuventute.ch/stoppcybermobbing publiée aujourd'hui des informations complètes sur le cyber-mobbing ainsi que les adresses de centres spécialisés. Les parents peuvent trouver de l'aide auprès du service de conseils du Club Suisse des Parents de Pro Juventute ( http://www.clubsuissedesparents.ch ). Le service Conseils + aide 147 de Pro Juventute est en grande partie financé par des dons et des partenariats avec le secteur économique. Un don de 15 Francs permet de financer un entretien conseil. Les dons peuvent être transmis via le CP 80-3100-6 ou en ligne à l'adresse suivante: www.projuventute.ch/helfen .

La prévention par la compétence médiatique

En plus de ses interventions, Pro Juventute mise également sur la prévention: Les jeunes doivent apprendre à manipuler les nouveaux médias pour savoir comment se protéger sur Internet. Parallèlement, ils doivent également savoir que le cyber-mobbing n'est pas une plaisanterie mais peut avoir des conséquences graves. C'est pourquoi depuis le début de l'année scolaire, Pro Juventute organise des ateliers médiatiques consacrés au cyber-mobbing dans les écoles. «Les enseignants nous ont fait savoir qu'ils avaient besoin d'urgence de modules d'enseignement sur le thème du cyber-mobbing», explique Oetiker. «C'est pourquoi nos ateliers Pros des médias sont de nouveau focalisés sur ce thème.» Dans ces modules, les experts médiatiques forment les élèves à utiliser les nouveaux médias avec circonspection. Les experts soutiennent également les parents dans le cadre de manifestations spéciales parents ( www.projuventute.ch/medienprofis ).

La campagne «Stop cyber-mobbing» est menée au moyen d'affiches, de spots télévisés, de Facebook, de relations publiques et de campagnes d'information dans toutes les écoles de Suisse.

Informations, illustrations et spot télévisé: www.projuventute.ch/stoppcybermobbing

Nous unissons nos forces pour aider les enfants, les jeunes et leurs parents en Suisse

Pro Juventute soutient les enfants, les jeunes et leurs parents sur le chemin de la responsabilité personnelle et sociale. La fondation propose une aide aussi directe qu'efficace au travers de prestations variées Elle propose des prestations de service passionnantes et populaires telles que Conseils + aide 147 ou le Club Suisse des Parents de Pro Juventute. Plus de 300 000 enfants et jeunes et 100 000 parents en bénéficient chaque année dans toute la Suisse. www.projuventute.ch

Contact:

Pour des entretiens et des informations complémentaires:
Pro Juventute
Stephan Oetiker, directeur
Thurgauerstrasse 39
8050 Zurich
Tél.: +41/44/256'77'77

Pro Juventute
Irene Heimgartner, responsable Relations Publiques,
adjointe Responsable Communication
Tél.: +41/44/256'77'36
Mobile: +41/79/501'24'23
E-Mail: irene.heimgartner@projuventute.ch

Pro Juventute
Marianne Affolter, Responsable communication,
Tél.: +41/44/256'77'36
Mobile: +41/79/659'67'33
E-Mail: marianne.affolter@projuventute.ch



Plus de communiques: Pro Juventute

Ces informations peuvent également vous intéresser: