"STOP THE BOMB"

Appel paneuropéen aux P5+1 pour le rejet des tactiques dilatoires employées par l'Iran en ce qui concerne la question nucléaire

Vienne, Autriche (ots) - Des décideurs politiques, des personnalités publiques et STOP THE BOMB demandent qu'une action décidée soit adoptée à l'encontre du programme nucléaire iranien.  

STOP THE BOMB, la coalition européenne pour un Iran non nucléaire et démocratique, créée en 2007 en Autriche, a publié ce jour une déclaration commune avec des personnalités publiques et des décideurs politiques européens, pour sensibiliser l'opinion publique au danger que pourrait représenter un faible compromis avec le régime iranien à la veille des discussions nucléaires qui se tiendront à Bagdad. La déclaration commune porte les signatures de l'ancien responsable des forces britanniques en Afghanistan, Richard Kemp, de l'ancienne Ministre aux affaires étrangères espagnole Ana Palacio, de la lauréate du prix Nobel Elfriede Jelinek, de l'ancien Ministre de l'intérieur néerlandais Bram Peper, de Beate Klarsfeld, ainsi que de Gert Weisskirchen, ancienne porte-parole du SPD allemand, et bien d'autres. Elle est rédigée comme suit:

«À la veille des discussions à venir entre les P5+1 et l'Iran, qui se tiendront à Bagdad, nous soussignés, avec la coalition européenne STOP THE BOMB, exhortons les décideurs politiques de l'Union européenne et des États-Unis d'Amérique à faire preuve d'unité et de détermination afin d'éviter l'existence d'une bombe nucléaire iranienne.

Les gouvernements occidentaux ne sauraient tolérer les tactiques iraniennes tendant à l'obstruction du progrès et à l'empêchement d'une action internationale décidée. Les P5+1 doivent absolument s'assurer que soient entendues les exigences de la communauté internationale, à savoir que l'Iran procède à la suspension de toutes activités liées à l'enrichissement ou au retraitement de l'uranium, comme cela avait été décidé par la Résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies de 1696.

En outre, l'Union européenne se doit d'empêcher tout retard dans la mise en oeuvre de l'embargo pétrolier, ainsi que dans l'interdiction aux compagnies d'assurances européennes de couvrir des navires transportant du pétrole iranien. Les gouvernements occidentaux doivent oeuvrer pour renforcer la pression politique et économique qui pèse sur le régime iranien. De même, ils devraient accroître leur soutien à l'opposition séculaire et démocratique iranienne».

La porte-parole de STOP THE BOMB, Simone Dinah Hartmann, a ajouté, quant à elle, ce qui suit:

«Les abondantes précisions concernant le programme d'armement nucléaire iranien publiées par un groupe de l'opposition iranienne, notamment en ce qui concerne le développement effréné d'une tête nucléaire, viennent démontrer, une fois de plus, la gravité de la situation».

Vous pourrez consulter la liste complète des signataires à l'adresse ci-dessous:

http://at.stopthebomb.net/en/pan-european-call.html

Contact:

Simone Dinah Hartmann
Tél.: +43-650-344-88-58
E-Mail: info@stopthebomb.net
Web: http://www.stopthebomb.net


Ces informations peuvent également vous intéresser: