Schweizerischer Video-Verband SVV

La vidéo transactionnelle à la demande soutient le marché suisse de la vidéo

Warner Bros. Entertainment Switzerland GmbH / Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100019209 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Schweizerischer Video-Verband SVV"

Un document

Pratteln (ots) -

- Le marché de l'home entertainment présente un résultat solide 
- La vidéo transactionnelle à la demande (TVOD) et la vente 
électronique (EST) enregistrent de nouveaux records 
- Les formats physiques continuent leur domination 
- "Le Hobbit - La Bataille des cinq Armées" est la vente phare de 
l'année  

En se basant sur les données actuelles de GFK Entertainment, qui ont été recueillies sur mandat de l'Association Suisse du Vidéogramme (ASV), la branche suisse de la vidéo a généré un chiffre d'affaires total de CHF 209 mio. (après CHF 227.4 mio. en 2014), calculé sur les prix consommateurs, grâce à la vente et la location de contenus cinématographiques. Ceci correspond à une baisse du chiffre d'affaires de CHF 17.4 mio. ou 8.1 pourcent. En considérant le renforcement du franc suisse, après la suppression du cours plancher de CHF 1.20 pour un Euro par la Banque Nationale Suisse, ceci est un succès d'estime.

Les téléchargements numériques en ligne, comprenant « la vidéo transactionnelle à la demande (TVOD) » et « la vente électronique (EST) » ont considérablement contribué à une consolidation. Le chiffre d'affaires numérique généré par les contenus cinématographiques a atteint avec CHF 72.4 mio. (après CHF 55.2 mio. en 2014) un nouveau record et ceci sans prendre en considération les offres d'abonnement pour la vidéo à la demande. Depuis le début de la collecte des données dans le marché numérique en 2011, le chiffre d'affaires a plus que triplé. En considérant seulement la période concernée de 2015, on a enregistré une hausse de pas moins de 31,1 pourcent.

Le chiffre d'affaires généré par la vente physique de DVD et Blu-rays qui a atteint CHF 136,6 mio. en 2015 a quant à lui enregistré une baisse à deux chiffres et ce pour la cinquième fois consécutive pour atteindre 20.7 pourcent. Au cours des cinq dernières années, le chiffre d'affaires s'est ainsi réduit de moitié. Malgré cela, les formats physiques ont continué de dominer, si l'on considère les chiffres d'affaires réalisés.

Il n'en demeure pas moins que ce résultat prouve que la demande de la part des consommateurs pour les DVD et Blu-rays a s'est étonnement fortement refroidie au cours des dernières années. Car, tout comme pour le chiffre d'affaires, le nombre des unités écoulées s'est également réduit de moitié par rapport à 2011. La réduction des points de vente ainsi que celle des surfaces de vente ont également joué leur rôle dans cet état de fait.

Au sein du marché de la vente, le chiffre d'affaires concernant les DVD a reculé de -23.8 pourcent, passant de CHF 123.1 mio. à CHF 93.8 mio. et celui du Blu-ray, pour la même période, de CHF 49.2 mio. à CHF 42.8 mio. équivalent à -12.9 pourcent. Le nombre des DVD écoulées a reculé de -20.9 pourcent par rapport à 2014 alors que les Blu-ray, équipés d'une qualité d'image et de son considérablement supérieure au DVD, n'ont enregistré qu'une perte à un chiffre se montant à -8.5 pourcent, restant de ce fait un important pilier dans le secteur des ventes physiques.

Au total, 34,6 pourcent ou CHF 72,4 mio. du chiffre d'affaires total du marché totalisant CHF 209 mio. reviennent aux achats en ligne et aux offres de location en ligne. Ainsi, cette part du chiffre d'affaires de ces offres numériques en ligne a atteint 24,2 pourcent en 2014 (CHF 55,2 mio. chiffre d'affaires numérique), enregistrant ainsi une augmentation de dix pourcent au cours de ces dernières années. Néanmoins, environ six francs sur dix (65%) ont continué à être générés par la vente des galettes numériques classique que sont le DVD et le Blu-ray.

Le dernier volet de la trilogie des Hobbit "Le Hobbit - La Bataille des cinq Armées" a réussi, en 2015, à se hisser au premier rang du hit-parade des ventes physiques (DVD et Blu-ray). Celui-ci est suivi par le septième volet de la franchise Fast & Furious "Fast & Furious 7" en seconde position et, à la troisième place, par "Les Minions". Avec "Hunger Games - La Révolte Partie 1", et "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?", ce sont deux films (3 films en 2014) qui se sont placés dans les dix meilleures ventes suisses de l'année et qui ne sont pas commercialisés par les studios hollywoodiens.

http://www.svv-video.ch/index.php/fr-fr/

Contact médias:

Association Suisse du Vidéogramme
Netzibodenstrasse 23B
CH-4133 Pratteln
Tél.: 061 816 94 97
Patrick Schaumlechner

Attaché de presse

Numéro de téléphone direct: 041 757 57 60
e-mail: patrick.schaumlechner@svv-video.ch



Plus de communiques: Schweizerischer Video-Verband SVV

Ces informations peuvent également vous intéresser: