Stiftung Biovision

Le Prix Nobel alternatif est décerné pour la première fois à un Suisse
Hans Rudolf Herren est honoré pour sa lutte contre la faim et la pauvreté

M. Hans R. Herren en discussion avec des paysans à Nyabera, au Kenya. Il explique l'importance d'un sol sain et fertile. / Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch. L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "OTS.photo/Stiftung Biovision".

Zurich / Stockholm (ots) - Hans Rudolf Herren, spécialiste mondial des méthodes agricoles écologiques, a remporté le prix Nobel alternatif pour ses efforts dans la lutte contre la faim et la pauvreté sur notre planète. Le président de la Fondation Biovision, basée à Zurich, est le premier Suisse à recevoir ce prix créé en 1980.

Le jury du «Right Livelihood Award» dit dans sa décision annoncée aujourd'hui à Stockholm que Herren reçoit le prix, «pour son expertise et son action pionnière pour promouvoir la sécurité alimentaire mondiale sur la base d'une agriculture saine et durable.»

Déjà lauréat du Prix mondial de l'alimentation en 1995, le Valaisan voit dans cette nouvelle distinction une reconnaissance décisive pour sa vision : un monde où les 9 milliards de personnes qui peupleront notre planète en 2050 pourront tous manger à leur faim et sainement.

«Pour y parvenir, on ne peut pas dépasser les limites de la planète. Cela n'est possible qu'en investissant dans les structures paysannes et les petites exploitations familiales avec des méthodes efficaces de culture écologique. Et en sortant du paradigme de l'agriculture industrielle, qui surexploite les ressources mondiales et détruit la biodiversité», a déclaré Hans Herren.

Herren partage son prix avec trois autres personnes engagées dans la protection des bases de la vie humaine: Paul Walker (Etats-Unis) «pour ses efforts soutenus pour libérer le monde des armes chimiques», Raji Sourani (Palestine) «pour sa détermination à défendre les principes de l'état de droit et les droits de l'homme dans des circonstances extrêmement difficiles» et Denis Mukwege (Congo RDC) «pour l'action courageuse qu'il mène pour guérir les femmes survivantes de violences sexuelles dans les conflits armés et dénoncer les causes sous-jacentes de ces atrocités».

Ole von Uexküll, directeur général de la Fondation Right Livelihood Award a déclaré lors de l'annonce du prix: «Nous ne devrions pas avoir à vivre avec des problèmes que nous sommes capables de résoudre. À travers leur vision, leur courage et leur engagement, les quatre lauréats nous montrent des chemins possibles. » Herren a créé la Fondation Biovision il y a 15 ans pour soutenir ses projets de lutte biologique contre les parasites en Afrique de l'Est. Il s'agit pour l'essentiel de transférer des connaissances aux petits paysans, dont les besoins ont été largement négligés par les recherches orientées vers la «révolution verte » et le développement de l'agriculture industrielle. Et cela malgré le fait que les petits exploitants produisent la plus grande partie des aliments dans le monde. Le Programme de communication paysanne de la Fondation Biovision touche à travers ses différents canaux quatre million de paysans en Afrique de l'Est, leur permettant de s'aider eux-mêmes grâce aux informations reçues.

Pour créer les conditions politiques d'un changement de cap dans l'agriculture mondiale, Herren mène avec Biovision et le Millennium Institute une campagne internationale pour promouvoir son approche auprès des décideurs politiques. Lors du Sommet de la Terre à Rio l'an dernier son engagement a contribué à faire inclure dans le document final ses principales revendications : augmenter l'appui structurel aux petits paysans et aux méthodes agricoles écologiques.

Information supplémentaire sur www.biovision.ch et sur http://www.rightlivelihood.org/index.html

Contact:

Contact pour les médias à Biovision:
David Fritz, Head of Communications
M: +41 79 312 84 13
G: +41 44 341 97 18
E: d.fritz@biovision.ch



Plus de communiques: Stiftung Biovision

Ces informations peuvent également vous intéresser: