Schweizerische Vereinigung der Strahler, Mineralien- und Fossiliensammler SVSMF / ASCMF

ASCMF: Pas de parc national sans les cristalliers

ASCMF: Pas de parc national sans les cristalliers
Cristal de brookite, longueur atteignant 5mm. Val Serenastga/Lugnez. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch. L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Reproduction sous indication de source: "obs/ASCMF".

    Bellmund (ots) -

    - Indication: Des images peuvent être téléchargées sous:
        http://www.presseportal.ch/fr/pm/100018517 -

    Les cristalliers et collectionneurs de minéraux s'opposent à ce que la recherche de cristaux et autres minéraux dans le parc en projet Adula soit interdite ou fortement restreinte. C'est pourquoi l'association suisse des collectionneurs de minéraux et fossiles, ASCMF, fait des propositions afin de trouver un accord.

    Les réalisateurs du parc ont presque oublié les prospecteurs de cristaux et minéraux: la région de l'Adula est pourtant un endroit de trouvaille très important, par exemple le Piz Scharboda ou le Piz Terri. Entre temps, l'ASCMF a fait part de ses intérêts et ceux de l'industrie locale et des prospecteurs à l'équipe de travail.

    L'ASCMF approuve les efforts faits pour préserver nos Alpes de façon durable de la surexploitation mais elle demande à être intégrée à l'autorité responsable du parc afin de pouvoir donner son opinion dans les décisions concernant la prospection. Notre société pourrait apporter une aide importante dans les questions géologiques et minéralogiques, dans l'information des visiteurs, dans l'organisation de tours, etc.

    Une interdiction amènerait des lacunes dans l'étude de la minéralogie car aujourd'hui encore des minéraux inconnus, importants pour la géologie, sont découverts, un manque à gagner dans les industries locales et le tourisme en résulterait, et pour les cristalliers de la région, la recherche de cristaux et minéraux est un petit à-côté intéressant. L'intérêt de la population pour les trésors alpins est énorme. Les expositions des trouvailles exceptionnelles du Pèz Régina dans le Val Lumezia et du Planggenstock dans le canton d'Uri ont été un immense succès.

    L'ASCMF propose que les zones et particulièrement la zone principale du parc soient adaptées selon les cartes élaborées aux désirs de la société. Une interdiction temporelle résoudrait aussi ce conflit ou encore mieux, une permission de prospecter accordée uniquement aux membres de notre société car ceux-ci sont enregistrés et les infractions contre le code d'honneur pourraient être ainsi sanctionnées. Le parc Hohe Tauern, en Autriche, a eu des résultats très positifs grâce à des solutions flexibles.

    En Suisse, il existe peu de prospecteurs professionnels et environ 3000 cristalliers, 2500 regroupés en société dont 2100 faisant partie de l'ASCMF. Dans l'édition de novembre de son journal le Cristallier Suisse, l'ASCMF a publié un extrait de sa prise de position ( voir le site internet: www.svsmf.ch ).

ots Originaltext: Association suisse des cristalliers,
                            collectionneurs de minéraux et fossiles l'ASCMF
Internet:              www.presseportal.ch/fr

Contact:
Charles Handschin, président central de l'ASCMF
Mobile: +41/79/338'33'25

Franco Brughera, président de la section du Tessin
Tél.:  +41/91/994'29'54

Manfred Walter, président de la section des Grisons
Tél.:  +41/81/300'07'30

Olivier Roth, président de la section de Zurich
Mobile: +41/79/600'14'54


Fichiers multimédias
3 fichiers

Plus de communiques: Schweizerische Vereinigung der Strahler, Mineralien- und Fossiliensammler SVSMF / ASCMF

Ces informations peuvent également vous intéresser: