SEXUELLE GESUNDHEIT Schweiz / SANTE SEXUELLE Suisse

Contraception : quel accès pour les requérant.e.s d'asile ? / WORLD CONTRACEPTION DAY - JOURNÉE DE LA CONTRACEPTION - 26 septembre 2016

Lausanne/Berne (ots) - Le 26 septembre prochain, à l'occasion de la Journée mondiale de la contraception, SANTÉ SEXUELLE Suisse et une coalition de douze organisations internationales non gouvernementales, défendront le droit fondamental à une grossesse choisie et voulue : chaque femme a le droit de décider d'avoir ou non des enfants. Le risque que ce droit fondamental ne soit pas respecté pour les femmes en fuite est très élevé, soit parce qu'elles sont victimes de violences sexuelles, soit parce qu'elles n'ont pas accès à la contraception. Et cette situation initiale persiste à leur arrivée en Suisse.

SANTÉ SEXUELLE Suisse est l'organisation faîtière qui regroupe les centres de consultation et d'éducation en santé sexuelle, ainsi que les associations professionnelles de ces domaines. Selon la Loi fédérale sur les centres de consultation en matière de grossesse de 1981, nos centres ont reçu le mandat cantonal de délivrer dans toute la Suisse un conseil professionnel, personnalisé et confidentiel en matière de santé sexuelle et de contraception. Ces prestations diffèrent d'un canton à l'autre, notamment en ce qui concerne les ressources mises à disposition. Selon l'article 1, paragraphe 4 de la Loi fédérale susmentionnée, les centres de consultation devraient pourtant disposer de ressources suffisantes pour leur permettre de répondre à la demande et de garantir l'aide nécessaire.

En tant que faîtière, nous constatons que depuis quelques mois les centres de consultation cantonaux doivent faire face à des demandes croissantes pour des prestations de conseil ou d'éducation-formation destinées aux requérant.e.s d'asile ou au personnel qui les encadre. La crise humanitaire mondiale ne s'arrête en effet pas aux frontières de la Suisse et notre pays est lui aussi touché par ces mouvements migratoires et voit les demandes d'asile se multiplier. Les prestations de l'assurance-maladie obligatoire couvrent la prise en charge des soins de santé de base de ces personnes, mais la contraception ne fait pas partie de ces prestations.

L'accès à la contraception pour les requérant.e.s d'asile est dès lors réglementé de manière différente d'un canton à l'autre et le financement de la contraception doit parfois être directement assuré par certains centres de consultation eux-mêmes ou par des fonds d'aide privés.

Le 26 septembre, Journée mondiale de la contraception, SANTÉ SEXUELLE Suisse attire l'attention sur cette importante question de l'accès des requérant.e.s d'asile à la contraception. Des lettres ont été adressées au Secrétariat d'Etat aux migrations ainsi qu'aux cantons, leur demandant des explications sur la manière de gérer et assurer l'accès à la contraception à ces groupes vulnérables et, en demandant un renforcement du soutien aux prestations actuelles.

WORLD CONTRACEPTION DAY - JOURNÉE MONDIALE DE LA CONTRACEPTION 2016 : Veuillez trouver plus d'informations sur nos activités sur le web. http://ots.ch/xHsRZ

Contact:

SANTÉ SEXUELLE Suisse		 
Barbara Berger (Directrice)
barbara.berger@sante-sexuelle.ch
Tél. 079 333 72 88
www.sante-sexuelle.ch


Plus de communiques: SEXUELLE GESUNDHEIT Schweiz / SANTE SEXUELLE Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: