SEXUELLE GESUNDHEIT Schweiz / SANTE SEXUELLE Suisse

Les interdits nuisent à la qualité de l'éducation sexuelle

Lausanne (ots) - L'initiative fédérale 'Protection contre la sexualisation à l'école maternelle et à l'école primaire' qui vient d'être déposée veut interdire l'éducation sexuelle destinée aux enfants de moins de dix ans. Cette interdiction contrevient aux droits de l'enfant à l'information, également en matière de sexualité. SANTE SEXUELLE Suisse s'oppose à cette interdiction et s'engage, par contre, pour la mise en place de cadres de référence garantissant la qualité de l'éducation sexuelle.

L'initiative demande que l'éducation sexuelle ne soit dispensée qu'aux enfants âgés de 9 ans révolus et exclusivement par les enseignants dans le cadre du cours de sciences naturelles. Cette conception réduit le thème de la sexualité aux seuls aspects biologiques. Les dimensions psychologiques et affectives sont ainsi d'emblée considérées comme de la sexualisation.

Dans un colloque qui s'est tenu à fin novembre à Lausanne, SANTE SEXUELLE Suisse a présenté les standards européens développés par l'OMS (Organisation mondiale de la santé) qu'elle entend promouvoir et appliquer en Suisse. Ceux-ci définissent, entre autres, quelles questions il convient d'aborder aux différents âges du développement de l'enfant et quels rôles sont amenés à jouer les différents acteurs, parents, enseignants, intervenants externes.

Tout comme dans le PER (Programme d'études romand), la famille garde également le premier rôle dans le Lehrplan 21 (Programme d'études pour la Suisse alémanique). Toutefois, seule l'école est à même de garantir l'accès égalitaire de tous les enfants à la connaissance et la responsabilisation dans le domaine de l'éducation sexuelle. L'information et la formation, y compris dans le domaine de la sexualité, fait partie des droits humains et partant des droits de l'enfant. L'éducation sexuelle scolaire en Suisse poursuit prioritairement le but de prévenir les abus sexuels. Mais les enfants et les jeunes doivent progressivement acquérir les compétences nécessaires pour pouvoir prendre des décisions en matière de sexualité de manière autonome, responsable et dans le respect d'autrui. Plus tard, ils seront également confrontés à des questions telles que la prévention des grossesses non désirées, les infections sexuellement transmissibles, l'identité sexuelle mais aussi celles liées à l'amour et l'intimité.

Les standards de l'OMS offrent une base optimale pour une mise en oeuvre adéquate de ces contenus à l'école. Pour l'heure, toutefois, la situation, notamment en Suisse alémanique, est encore loin des recommandations de l'OMS.

Contact:

Anita Cotting, directrice,
anita.cotting@sante-sexuelle.ch, 079 353 31 57
Gilberte Voide, responsable Formation Suisse romande,
gilberte.voide@sante-sexuelle.ch, 079 429 21 43
Photos de Gaëtan Bally chez Keystone (sujet "Sexualkunde")



Plus de communiques: SEXUELLE GESUNDHEIT Schweiz / SANTE SEXUELLE Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: