Schweizerischer Städteverband / Union des villes suisses

Trafic urbain: optimiser la vitesse sur les axes principaux

Berne (ots) - Le Groupe d'experts des ingénieurs des villes et des communes de l'Union des villes suisses présente un rapport de fond sur la détermination de la vitesse optimale sur les axes principaux. Si les vitesses basses sont aujourd'hui la règle sur de nombreuses rues de quartier, sur les grands axes, elles restent une pomme de discorde. On discute notamment de temps de transit et de capacité, d'effets sur les transports publics, de bruit ou de sécurité du trafic. Avec son rapport, le Groupe d'experts contribue à poser le débat sur des bases objectives.

Tandis que la zone 30 est aujourd'hui la règle dans nombreuses rues de quartier des villes suisses, on discute beaucoup de la vitesse optimale sur les axes principaux. Il n'existe par exemple pas de consensus sur la manière dont la vitesse influence la capacité d'un grand axe ou dont elle modifie son flux de trafic, pas plus que sur l'effet qu'elle a sur les transports publics.

En vue d'apporter une contribution objective au débat, le Groupe d'experts des ingénieurs des villes et des communes de l'Union des villes suisses a élaboré le rapport «Facteurs d'influence pour la détermination de la vitesse optimale sur les routes principales dans les localités». Le Groupe ne présente pas de solutions toutes faites, car nombre des questions discutées ne trouvent de réponse qu'au vu de la situation concrète sur le terrain. Le rapport expose les connaissances de base et présente les mises en oeuvre réussies. Il offre ainsi aux responsables politiques et aux praticiens dans les villes et les communes les bases à partir desquelles ils peuvent déterminer de manière fondée la vitesse optimale pour telle ou telle rue.

Le rapport montre que les axes principaux de circulation remplissent plusieurs fonctions. Celles-ci ne se limitent pas simplement aux transports publics et privés, ou au passage des piétons et des cyclistes. Pour la qualité de la circulation et de l'environnement, la vitesse à laquelle on se déplace est plus importante que le volume du trafic. Sur la base d'exemples positifs, le rapport montre que des vitesses plus basses ne sont pas forcément synonymes de capacité moindre ou de temps de transit plus longs.

Groupe d'experts des ingénieurs des villes et des communes

Le Groupe d'experts des ingénieurs des villes et des communes est depuis 2014 une commission de l'Union des villes suisses. Il réunit quelque 20 ingénieurs municipaux de toute la Suisse. Le Groupe donne des impulsions pour la mobilité et les questions qui lui sont liées dans les domaines des infrastructures et de l'espace public dans les agglomérations et les centres urbains. Il lui incombe de soutenir ses membres dans les questions techniques et d'initier des solutions pratiques.

Contact:

Hans-Peter Wyss, ingénieur de ville de Berne, président du Groupe 
d'experts des ingénieurs des villes et des communes, 079 306 31 89

Roman Widmer, responsable mobilité de l'Union des villes suisses,
031 356 32 32


Plus de communiques: Schweizerischer Städteverband / Union des villes suisses

Ces informations peuvent également vous intéresser: