Schweizerischer Städteverband / Union des villes suisses

Union des villes suisses: non à l'initiative Ecopop

Bern (ots) - Le Comité de l'Union des villes suisses recommande de rejeter l'initiative Ecopop, qui sera soumise à votation fédérale le 30 novembre 2014. Une acceptation entraverait fortement le développement économique et social des villes et des agglomérations et restreindrait inutilement la marge de manoeuvre de la coopération suisse.

Les villes et les agglomérations, lieux à forte densité de personnes, vivent avec et de la migration; cette dernière contribue à leur bien-être, à leur attractivité et à leur diversité culturelle et sociale. L'initiative Ecopop, qui veut limiter l'immigration à 0,2% (ou à environ 16'000 personnes) par année aurait pour conséquence de restreindre sensiblement les perspectives de développement économique et social de la Suisse urbaine. Elle remet aussi en question les accords bilatéraux avec l'Union européenne et conduirait à une réorientation de l'aide au développement, qui devrait, en l'occurrence, se baser sur des mesures de planning familial. Pour l'Union des villes suisses, l'initiative Ecopop est inappropriée, dommageable et arrogante.

La protection des ressources naturelles et la question des effets de la croissance (infrastructures, marché du logement, etc.) sont des préoccupations fortes de l'Union des villes suisses. Il faut aborder ces défis de façon objective et en recherchant des solutions. Restreindre l'immigration, comme l'initiative Ecopop l'exige, n'y contribue en rien. Au contraire, elle crée de nouveaux problèmes.

Contact:

Kurt Fluri, conseiller national, maire de Soleure, président de
l'Union des villes suisses, 079 415 58 88.
Renate Amstutz, directrice de l'Union des villes suisses, 031 356 32
32.



Plus de communiques: Schweizerischer Städteverband / Union des villes suisses

Ces informations peuvent également vous intéresser: