WWF Schweiz

La Conférence sur le climat à domicile: les dix conseils les plus efficaces pour protéger le climat

Zurich (ots) - Pour l'instant, nul ne peut dire si la conférence de l'ONU sur le climat, qui se déroule à Paris, débouchera sur un traité efficace. En revanche, nous savons ce que nous pouvons faire en faveur du climat: ne pas prendre l'avion, chauffer intelligemment et travailler moins sont en tête de liste des conseils les plus utiles pour ménager la planète.

La charge moyenne exercée en Suisse sur le climat est de près de 13 tonnes de CO2 par année et par personne. Si le monde entier produisait des émissions semblables, le budget de CO2 mondial compatible avec la limite des 2 degrés serait épuisé en moins d'une décennie. Aujourd'hui pourtant, la quantité d'émissions varie fortement d'une personne à l'autre. Ce n'est pas un hasard: celui qui passe ses vacances en Australie, par exemple, pèsera davantage sur le climat que de nombreuses autres personnes consommant «normalement» pendant une année, mobilité et chauffage inclus. Et ce juste avec le voyage en avion. Les dix conseils climatiques les plus efficaces que le WWF a recensés montrent que nous sommes tous en mesure de réduire fortement nos émissions. Et cela en vaut la peine: «Même si l'action isolée paraît minime, nous pouvons freiner efficacement les changements climatiques du moment que nous y contribuons tous», affirme Christoph Meili, spécialiste en bilan écologique au WWF Suisse.

Environ la moitié des émissions de CO2 provoquées par notre consommation ont lieu en Suisse. Le reste est généré à l'étranger, où sont produites les marchandises et les prestations destinées à la Suisse. Les domaines dans lesquels la charge climatique n'est pas directement visible et qui ne figurent donc pas dans le classement des dix meilleurs conseils pro-climat ont également un rôle important à jouer. En font notamment partie les placements financiers dans des fonds et des actions d'entreprises émettant de grandes quantités de CO2. De cette manière, rien qu'avec son deuxième pilier, chaque assuré d'une caisse de pension finance en moyenne 6,4 tonnes de CO2eq par année, comme l'a récemment constaté l'Office fédéral de l'environnement.

La population helvétique présente un potentiel de protection climatique particulièrement important, étant donné qu'elle sollicite le climat de manière marquée dans de nombreux domaines. Nous prenons l'avion en moyenne deux fois plus souvent que les Français, les Allemands ou d'autres voisins européens. Nous sommes par ailleurs les champions d'Europe du chauffage à mazout pour les bâtiments. Bon nombre des conseils visant à protéger le climat ne sont pas seulement judicieux sur le plan écologique, mais aussi bénéfiques pour le porte-monnaie: une pompe à chaleur est en moyenne nettement plus avantageuse qu'un chauffage à mazout, pour autant que l'on tienne compte des coûts d'exploitation dans le calcul. Quant à la valeur de relaxation de vacances dans des contrées lointaines, elle est souvent moindre que celle des voyages de proximité. Enfin, jeter moins de denrées alimentaires, c'est aussi économiser de l'argent et vivre la conscience tranquille.

Les dix meilleurs conseils pour protéger le climat

1.Passer ses vacances en Suisse ou dans un pays étranger proche au lieu de se rendre à l'autre bout du monde: 8 t CO2 de moins par voyage

2. Remplacer son chauffage à mazout par une pompe à chaleur: 4 t CO2 de moins par année

3. Réduire son taux d'occupation d'une journée par semaine et consommer moins: 2,6 t CO2 de moins par année

4. 10 jours de vacances en camping au Sud de l'Europe plutôt que sur un bateau de croisière en Méditerranée: 2,2 t CO2 de moins par voyage

5. Parcourir les 20 km qui séparent la maison du lieu de travail en train plutôt qu'en voiture: 1,7 t CO2 de moins par année

6. Consommer 300 g de viande par semaine plutôt que 2 kg de viande par semaine: 1 t CO2 de moins par année

7. Se prononcer pour le climat lors des votations et des élections: 1 t CO2 de moins par année

8. Parcourir 7000 km en voiture électrique alimentée en courant écologique plutôt qu'en véhicule à moteur à essence: 900 kg CO2 de moins par année

9. Manger tous les aliments que l'on achète au lieu d'en jeter un tiers: 600 kg CO2 de moins par année

10. Boire de l'eau du robinet au lieu d'un litre d'eau minérale ou de boissons sucrées par jour: 400 kg de CO2 de moins par année

Tous les gaz à effet de serre ont été convertis en CO2, conformément à leur effet. Les chiffres fournis sont des valeurs indicatives reflétant des cas typiques et dépendent de nombreux facteurs.

Informations complémentaires

Le calculateur d'empreinte écologique du WWF permet d'analyser son style de vie: www.wwf.ch/footprint

Informations complémentaires sur la conférence de Paris en cours: www.wwf.ch/politiqueclimatique

Contact:

Christoph Meili, spécialiste en bilan écologique au WWF Suisse, 044
297 22 12
Pierrette Rey, porte-parole du WWF Suisse, 021 966 73 75 ou 079 662
47 45.



Plus de communiques: WWF Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: