WWF Schweiz

Pétition pour le saumon: la France doit agir maintenant

Zurich (ots) - Huit centrales hydrauliques françaises sur le Rhin bloquent le passage du saumon vers la Forêt-Noire et les Alpes. Dans une pétition remise aujourd'hui par le WWF au directeur de l'eau français à Bâle, 12 000 personnes demandent que la situation change.

Les ministres de l'environnement des Etats riverains du Rhin se réunissent ce lundi à Bâle. «Après les paroles, nous voulons maintenant des actes concrets: la France doit enfin faire ses devoirs», martèle Ruedi Bösiger du WWF Suisse. Avec vingt organisations partenaires, le WWF demande à la France d'agir, pétition à l'appui. Ce document sera remis aujourd'hui à Laurent Roy, directeur de l'eau français. Les centrales hydrauliques de la société française Electricité De France situées en Alsace sont les premières visées. Elles constituent en effet le dernier obstacle de taille empêchant la migration du saumon entre la Mer du Nord et la ville de Bâle.

Du saumon dans le Rhin

Il fut un temps où le Rhin était le fleuve abritant la plus importante population de saumon d'Europe, avec près d'un million d'individus. Leurs zones de frai s'étendaient jusque que dans les Préalpes. Puis de nombreux barrages destinés aux centrales hydrauliques furent construits le long du fleuve et de ses affluents, avec des conséquences dramatiques pour le poisson migrateur: le saumon est considéré comme éteint en Suisse depuis cinquante ans. Une situation que le WWF et plus de vingt organisations de défense de l'environnement veulent voir changer avec la campagne en faveur de son retour. Les huit dernières centrales entre Strasbourg et Bâle doivent être aménagées d'échelles à poissons, pour permettre au saumon de continuer sa route.

Encadré

Plus de 480 obstacles éliminés Des ressources importantes ont été investies ces 20 dernières années pour permettre au saumon de se réapproprier le Rhin. En tout, plus de 480 barrages et centrales hydrauliques ont déjà été assainis en ce sens dans tout le bassin du Rhin, avec succès. Les saumons sont en effet revenus dans les zones de frai originelles du Rhin moyen. L'assainissement des centrales françaises situées en amont fait l'objet de discussions depuis longtemps déjà. D'après le programme de migration des poissons de la Commission Internationale pour la Protection du Rhin (CIPR), le saumon devrait pouvoir revenir à Bâle d'ici 2020, à condition que des mesures concrètes soient prises ces cinq à six prochaines années. «Les autres Etats riverains du Rhin et notre pétition obligent définitivement la France à agir», souligne Ruedi Bösiger en prévision de la conférence des ministres.

Information pour les médias

A l'occasion de l'ouverture de la conférence des ministres, nous remettons aujourd'hui à midi la pétition pour le saumon à Laurent Roy, le directeur de l'eau français. Le rendez-vous est fixé à 12 h au centre des congrès de Bâle (réception du 2e étage). Vous trouverez de plus amples informations sur la campagne internationale en faveur du saumon sur www.wwf.ch/lachscomeback

Photos

A partir de 17 heures environ cet après-midi, nous mettrons à votre disposition des photos de presse actuelles de la remise de la pétition. Pour les télécharger, cliquez sur le lien www.wwf.ch/fotos et identifiez-vous (les photos sont alors immédiatement et automatiquement disponibles).

Contact:

Interlocuteur
Roberto A. Epple, European Rivers Network,
roberto.epple@ern.org, téléphone portable +33 (6) 08 62 12 67



Plus de communiques: WWF Schweiz

Ces informations peuvent également vous intéresser: