IFBC AG

Banques de détail suisses - rentabilité accrue et création de valeur financière en 2015

Banques de détail suisses - rentabilité accrue et création de valeur financière en 2015
Création de valeur dans les banques de détail suisses / Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100017796 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/IFBC AG"

Un document

Zurich (ots) - Les banques de détail suisses figurant dans l'étude Wertschaffung der Schweizer Retailbanken (Création de valeur dans les banques de détail suisses) ont enregistré en 2015 une meilleure efficience opérationnelle, mesurée à l'aune du bénéfice par collaborateur. Autre chiffre-clé de la performance opérationnelle, le ratio charges/produits s'est maintenu au niveau de l'année dernière, bien que des différences majeures se dessinent entre les différents établissements financiers. La principale composante de revenu des banques de détail, à savoir le résultat des opérations d'intérêts par collaborateur, a augmenté pour la troisième fois consécutive. En termes de profit économique, la plupart des établissements ont enregistré une meilleure performance économique suite à l'évolution positive de tous les vecteurs de valeur.

La société de conseil zurichoise IFBC analyse chaque année la rentabilité et la création de valeur financière des 52 banques de détail suisses prises en compte dans l'étude Wertschaffung der Schweizer Retailbanken, tant individuellement que par catégorie.

L'année dernière, le bénéfice par collaborateur a pu être augmenté de CHF 4'000, à CHF 143'000. En revanche, le ratio charges/produits est resté au niveau de l'année précédente avec 63,7% (en tenant compte des amortissements ordinaires), mais se situe à son plus haut niveau en comparaison avec l'année 2009 (début des analyses). En 2015, les grandes et moyennes banques ont par ailleurs affiché un ratio charges/produits inférieur de quelque 10 points de pourcentage à celui des petits établissements.

L'évolution du résultat des opérations d'intérêts par collaborateur a été marquée en 2015 par l'introduction des taux d'intérêt négatifs en décembre 2014 et le contexte de taux au plus bas qui s'en est suivi. Les marges d'intérêts actif-passif ont une nouvelle fois reculé l'année passée, à hauteur de 12 points de base. Les taux de croissance positifs (et néanmoins en repli) des prêts et fonds de la clientèle ont toutefois compensé l'effet du recul des marges de taux.

En 2015, les charges de personnel par collaborateur ont augmenté de CHF 4'000, atteignant CHF 146'000. Les frais généraux et administratifs par collaborateur sont restés constants par rapport à l'année dernière, voire depuis 2009.

En termes de profit économique I (Economic Profit I), 9 banques sur 10 ont réalisé une création de valeur positive en 2015. En revanche, seules 3 banques de détail sur 10 ont réalisé un profit économique II positif. La plupart des banques n'ont donc dégagé que l'équivalent des capitaux propres réglementaires, mais pas des capitaux propres totaux. En comparaison, les établissements plus importants ont atteint des valeurs plus élevées. Suite à l'évolution positive de tous les vecteurs de valeur (croissance des revenus et efficience en termes de coûts et de capital), la grande majorité des banques de détail a pu augmenter sa création de valeur en 2015.

IFBC AG

La société de conseil IFBC est spécialisée dans les sujets liés à la gestion financière des entreprises. Elle propose aux entreprises nationales et internationales de divers secteurs des prestations dans les domaines «Corporate Finance & Financial Advisory», «Performance Management», «Financial Risk Management» et «IFRS Advisory».

Contact:

Andreas Neeracher
Senior Advisor
+41 43 255 14 55
andreas.neeracher@ifbc.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: