IFBC AG

Les banques suisses créent plus de valeur ajoutée

Une stratégie clairement axée sur les actionnaires et une gestion rigoureuse des fonds propres sont les conditions indispensables à la pérennité Zurich (ots) - En 2006, de nombreuses banques suisses ont offert à leurs propriétaires une valeur ajoutée accrue. Sur une période d'observation de sept ans, seules quelques rares banques ont toutefois réussi à rentabiliser leur capital et à générer une croissance profitable. C'est à cette conclusion qu'est parvenue l'entreprise de conseil zurichoise IFBC qui a analysé plus de 40 établissements financiers suisses issus des quatre groupes Banques cantonales, Banques régionales, Grandes banques et Banques privées, dans le cadre de son étude «Création de valeur ajoutée dans le secteur bancaire suisse», menée pour la seconde fois. Une bonne conjoncture et une évolution favorable des marchés financiers en 2006 ont permis à de nombreux instituts bancaires suisses de réaliser des résultats record et d'accroître sensiblement la valeur ajoutée au profit de leurs propriétaires. Ce sont les grandes banques, et notamment UBS, qui ont enregistré la plus forte croissance de valeur en 2006. Les banques privées ont connu, elles aussi, une nette progression. Grâce, notamment, à l'évolution favorable de la Bourse, elles ont affiché une croissance sensible tout en maîtrisant leurs coûts. La création de valeur ajoutée par les banques cantonales doit aussi être comptée parmi les points positifs de l'année passée. C'est ainsi que 14 banques ont réussi à générer un rendement des fonds propres supérieur aux coûts des capitaux propres et que 15 établissements ont enregistré une progression par rapport à l'année précédente. Dans le groupe des banques régionales, ce sont principalement les petits établissements qui ont connu la plus forte création de valeur ajoutée, tandis que les banques plus importantes n'ont pas tout à fait réussi à maintenir leur niveau de performance. Selon cette étude, le bilan reste toutefois mitigé si l'on considère une période d'observation plus longue, car très peu de banques suisses ont pu créer de façon durable de la valeur ajoutée au profit de leurs propriétaires. Parmi celles-ci, les deux grandes banques et la plupart des banques privées, ainsi que les quatre banques cantonales de Bâle, St-Gall, Argovie et Schwyz, le groupe Raiffeisen et la Banque Migros. IFBC (www.ifbc.ch) IFBC est une société de conseil dont le point fort est la gestion financière. Elle aide des entreprises nationales et internationales à axer leur gestion sur la création de valeur dans les secteurs de la Corporate Finance et Corporate Treasury, ainsi que dans les questions spécifiques à la reddition des comptes. ots Originaltext: IFBC Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Dr. Thomas Vettiger Managing Partner Tél.: +41/43/255'14'55 E-Mail: thomas.vettiger@ifbc.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: