Ja Komitee "Zukunft mit Komplementärmedizin" / Oui Pour les médecines complémentaires

Initiative populaire "Oui aux médecines complémentaires" - Pourcent de l'initiative et Action-Vingt-Francs pour les droits populaires

    Heerbrugg (ots) - Affirmer ses droits populaires en Suisse ne va pas sans d'importantes dépenses. Une campagne de votation professionnelle coûte au moins trois millions de francs. La bran-che de la médecine complémentaire n'a pas de lobby financier puissant sur lequel s'appuyer. Elle va son chemin à sa manière pour gagner la votation sur l'initiative "Oui aux médecines complémentaires". La pharmacie St-Peter, à Zurich, soutient l'initiative en lui versant un pourcentage de son chiffre d'affaires. D'autres entreprises également, comme Weleda AG, prévoient de verser un "pourcent de l'initiative" sur les recettes réalisées avec certains de leurs produits. De leur côté, des médecins et des thérapeutes entament une collecte de billets de 20 francs pour l'initiative. Le but de la collecte, certes ambitieux, pourra être atteint si chaque signataire de l'initiative débourse 20 francs.

    Le 30 août 2006, le Conseil fédéral a rejeté l'initiative "Oui aux médecines complémentai¬res" sans contre-projet. Le message du Conseil fédéral contient des erreurs, des imprécisions et des contrevérités. Le Conseiller fédéral Pascal Couchepin et l'Office fédéral de la santé publique s'opposent à l'initiative avec véhémence. L'initiative veut adapter la Constitution fédérale à la réalité. Dans l'intérêt des patients, la médecine académique et la médecine complémentaire doivent travailler main dans la main. Si bien ancrée que soit la médecine complémentaire dans la population, elle risque d'être bientôt marginalisée sur le plan politique: Swissmedic met en péril la pharmacopée traditionnelle; certains cantons, en démante¬lant les mécanismes de re-connaissance de la profession de thérapeute, compromettent la sécurité des patients, et le Conseiller fédéral Pascal Couchepin, peut-être illégalement, a exclu de l'assurance de base la médecine complémentaire pratiquée par des médecins.

    Pourcent de l'initiative versé par la pharmacie St-Peter à Zurich Depuis le 1er septembre 2006 et jusqu'à la votation, la pharmacie St-Peter, de Zurich, verse et versera chaque mois à l'initiative un pourcent du chiffre d'affaires réalisé sur ses ventes au comptant. Les collaborateurs de la pharmacie constatent au quotidien combien la population a besoin de la médecine complémentaire. Les malades chroniques, en particulier, trouvent dans cette médecine des moyens d'apaiser et de guérir leurs maux. La pharmacie St-Peter est indi-gnée que le Conseiller fédéral Couchepin compare ces thérapies utiles à des vacances de wellness, ridiculisant ainsi des patients. "Notre expérience nous dit qu'il est urgent que la mé-decine complémentaire reçoive enfin la place qui lui revient dans notre système de santé étant donné ses résultats probants et sa popularité", explique Elfi Seiler au sujet de l'engagement de la pharmacie St-Peter. Les initiants sont en discussion avec d'autres sympathisants - des fabri-cants, des pharmacies et des drogueries.

L'entreprise Weleda AG projette pour 2007 une action "Pourcent de l'initiative" sur certains de ses produits ou groupes de produits.

Action-Vingt-Francs

Pour faire valoir les droits populaires et mener une campagne de votation professionnelle, il faut au moins trois millions de francs. Les initiants sont conscients que cet objectif est ambitieux et qu'il est encore loin d'être atteint. Mais les dons reçus aux cours des deux dernières années sont encourageants. L'initiative dépend des dons des particuliers, car aucun lobby financier puissant ne soutient cette cause.

ots Originaltext: initiative "Oui aux médecines complémentaires
Internet: www.presseportal.ch


Contact:
Walter Stüdeli
Politique & Médias pour l'initiative "Oui aux médecines
complémentaires"
Mobile: +41/79/330'23'46
Tél.:    +41/31/560'00'24
Fax:      +41/31/560'00'25
E-Mail: info@koest.ch

Elfi Seiler
Cogérante de la pharmacie St-Peter
Tel.: +41/44/211'44'77



Plus de communiques: Ja Komitee "Zukunft mit Komplementärmedizin" / Oui Pour les médecines complémentaires

Ces informations peuvent également vous intéresser: