Fondation FREDI

Après l'alarme nationale pour enlèvement d'enfants, FREDI présente ses autres projets

    Fribourg (ots) - La Fondation FREDI, unique organisation suisse consacrée aux disparitions de mineurs d'âge, a inauguré ses nouveaux locaux vendredi soir, en présence du Conseiller d'Etat en charge du Département de justice et police, Erwin Jutzet, du président de la Conférence suisse des commandants de police et commandant de la police cantonale fribourgeoise, Pierre Nidegger, du chef de la police de sûreté Florian Walser, du Président de la chambre fribourgeoise des juges d'instruction, et de plusieurs représentants des Autorités communales et de commissions scolaires des communes voisines.

    Monsieur Jutzet a loué le travail accompli avec "un inlassable engagement" par la Fondation FREDI (Fondation pour la Recherche d'Enfants Disparus, International) durant 13 ans et a relevé le rôle complémentaire indispensable de la Fondation, qui, "par ses connaissances, ses contacts et son réseau permet de dépasser largement les frontières nationales pour diffuser l'avis de disparition d'un enfant via son site Internet www.fredi.org." Il a soutenu, avec conviction, l'idée d'une alarme nationale en cas d'enlèvement d'enfants, une alarme demandée par FREDI dès 2007 et appuyée par une pétition riche de 32.000 signatures.

    Cette soirée inaugurale représente, pour la Fondation FREDI, une étape très importante, avec une visibilité bien meilleure pour le public, après un hébergement au domicile de son Président-fondateur durant 13 ans, faute de moyens financiers.

    Lors de cette soirée, la Directrice de la Fondation, Diane Burgy, a dévoilé quelques-uns des projets qu'elle entend mettre sur pieds le plus rapidement possible, avec le soutien financier des citoyens et des collectivités de ce pays, ainsi que de sponsors prêts à soutenir l'un ou l'autre de ces projets.

    Le plus urgent d'entre eux est certainement l'acquisition du logiciel et sa maîtrise pour procéder au "vieillissement" des visages d'enfants disparus depuis plusieurs années. Devant l'accroissement d'agressions gratuites dans la rue, FREDI envisage également de créer des îlots de sécurité où les jeunes - et pourquoi pas les personnes âgées également- pourraient se réfugier en attendant que la police vienne cueillir le délinquant. Puisqu'elle possède maintenant une salle de conférence, la Fondation va intensifier ses offres d'information et de prévention, adressée tant aux parents et aux enseignants, qu'aux enfants. Enfin, FREDi ne va pas relâcher ses efforts pour que l'alarme nationale en cas d'enlèvement d'enfants soit bientôt une réalité en Suisse.

    Après le coupé de ruban, réalisé symboliquement par deux jeunes enfants, chacun a pu échanger quelques propos avec ses voisins, autour d'un apéritif dinatoire.

    Samedi 31.01. et dimanche 01.02., le public était invité aux Journées Portes Ouvertes. De nombreuses personnes sont venues faire connaissance de la Fondation FREDI, certaines depuis les cantons de Neuchâtel et du Valais. Elles ont pu assister à un diaporama, présentant les 13 ans d'activités de la Fondation et procéder à la visite des différents locaux.

ots Originaltext: Fondation FREDI
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Diane Burgy
Directrice opérationnelle de la Fondation FREDI
Route de la Rosière 32
CH-1782 Belfaux
Tel.:        +41/26/401'97'77
Email :    office@fredi.org
Internet: www.fredi.org



Plus de communiques: Fondation FREDI

Ces informations peuvent également vous intéresser: