Schweiz. Markenartikelverband Promarca

Les entreprises d'articles de marque brillent à l'exportation, mais leur chiffre d'affaires régresse en Suisse

Berne (ots) - Grâce à leur compétitivité, les entreprises membres de Promarca ont pu accroître leur chiffre d'affaires de 7,6% en 2012 par rapport à l'année précédente. Le chiffre d'affaires intérieur a en revanche baissé de 2,6%. Les entreprises d'articles de marque continuent cependant à investir dans la place économique suisse - pour plus de 752 millions de francs en 2012 . «La Suisse et sa compétitivité» était le thème de la Journée de la marque, laquelle a réuni quelque 150 participants des milieux scientifique, politique et économique.

Les entreprises d'articles de marque sont exposé à d'âpres vents contraires en Suisse: alors qu'ils ont pu fortement progresser à l'exportation en 2012, dans un climat empreint d'un débat plus émotionnel que factuel sur les prix élevés, le chiffre d'affaires intérieur a reculé de 2,6%. Ils continuent cependant à croire en la place économique suisse et ont investi l'an dernier globalement plus de 752 millions de francs, alors même qu'un récent sondage souligne que leur appréciation des conditions-cadres politiques pour leur industrie s'est fortement détériorée par rapport aux années précédentes. Si ces conditions-cadres devaient continuer à se dégrader en s'éloignant des valeurs fondamentales d'une Suisse libérale favorisant la croissance, par ex. avec une révision arbitraire de la loi sur les cartels, des investissements chiffrés en millions seraient en jeu pour la place suisse. Selon l'ancien ambassadeur et spécialiste du droit de la concurrence Marino Baldi, l'actuelle révision de la loi sur les cartels demande impérativement plus de sérieux pour préserver l'attractivité de la place suisse. Il a mis en garde dans son exposé contre un usage abusif de la loi sur les cartels qui en ferait le jouet de la politique au goût du jour. Le surveillant des prix Stefan Meierhans a quant à lui attiré l'attention sur la nécessité d'éliminer les entraves techniques au commerce et sur l'ouverture des marchés, si l'attractivité de la place économique suisse doit rester préservée. Coca-Cola, l'une des entreprises membres de Promarca qui croit déjà depuis 77 ans à la place économique suisse et qui fabrique en Suisse plus de 90% des produits achetés en Suisse, démontrait dans sa présentation que la marque contribuait à une valeur ajoutée globale de 1.2 milliard de francs et au maintien de plus de 16'500 places de travail.

Contact:

Anastasia Li-Treyer, Directrice Promarca
Cheryl Nadja Walter, communication / RP Promarca

Demandes de la presse par écrit à: info@promarca.ch

Promarca
Union suisse de l'article de marque
Bahnhofplatz 1
Case postale
3000 Berne 7
Web: www.promarca.ch / www.entreprises-marques.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: