PRINZ & PARTNER GbR

Saisie Massive de produits de contrefaçon au salon Automechanika par les autorités douanières

    Francfort et Munich, Allemagne (ots) - Les représentants des fournisseurs d'automobiles européens renommés n'en croyaient pas leurs yeux lorsque les avocats en brevet Jürgen Strass et Dr. Bernhard Fuchs de l'office des brevets Prinz & Partner, basé à Munich, ont sorti des sacs remplis d'essuie-glaces de contrefaçon de derrière les stands des exposants chinois et taiwanais au salon Automechanika, tenu à Francfort.

    Un fournisseur français leader dans le domaine de l'automobile s'est vu soumis à la saisie par la douane allemande d'imitation d'essuie-glaces et emballages auprès de huit stands d'exposition différents. Ce qui signifie que toutes les entreprises qui ont été suspectées préalablement puis contrôlées ont été surprises avec des produits de contrefaçon.

    Tandis que pendant le salon international de l'automobile IAA de l'an dernier, seuls deux avocats en brevet étaient présents pour la détection des imitations, 25 entreprises se sont déjà inscrites pour participer aux actions de saisie du salon Automechanika de cette année, avec les autorités douanières du groupe de contrôle mobile. En plus des nombreux essuie-glaces, la douane a également saisi un nombre considérable de filtres à huile et de freins violant les droits de propriété intellectuelle. Les infracteurs de cette année étaient originaires non seulement de la Chine, mais également de Taiwan, de la Corée du Sud et de la Russie.

    Suivant l'alerte des fabricants de produits originaux aux consommateurs, les produits de contrefaçon de qualité inférieure représentent souvent un danger significatif en termes de sécurité. Mis à part les dommages financiers particuliers, la contrefaçon nuit également et largement à la réputation des fabricants de produits originaux, dans la mesure où les produits de mauvaise qualité sont pris pour des produits originaux.

    Les avocats en brevets de Prinz & Partner ont été particulièrement surpris par la répétition de l'infraction provenant de Taiwan : un jugement final a été rendu par les tribunaux français pour contrefaçon de brevet. Comme les imitations n'ont pas satisfait les demandes de dommages et intérêts survenues au cours de la procédure en France, les stands des infracteurs ont d'abord été fouillés par la douane pour produits de contrefaçon et, à la demande du fabricant des produits originaux, la totalité de leurs produits ont été saisis peu de temps après. Pour ces entreprises, le salon était déjà terminé le deuxième jour. "Il est possible que nous devions saisir à nouveau les produits de contrefaçon des infracteurs récidivistes à chaque salon en Europe pour les 30 années à venir, explique l'avocat en brevet Dr. Bernhard Fuchs. Mais heureusement, sans en tenir compte, pour la première fois le groupe de contrôle mobile de la douane nous donne les outils nécessaires pour pouvoir agir systématiquement et efficacement contre les infracteurs chaque fois plus éhontés des pays non européens."

ots Originaltext: PRINZ & PARTNER
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Jürgen Strass
PRINZ & PARTNER
Patentanwälte - European Patent and Trademark Attorneys
Rundfunkplatz 2, 80335 München, Germany
Tél.:        +49/89/599887-0
Fax:         +49/89/599887-211
E-Mail:    J.Strass@prinz.eu
Internet: http://www.prinz.eu



Ces informations peuvent également vous intéresser: