Jacobs Foundation

Etude sur les jeunes en Suisse menée par la Fondation Jacobs: Utilisation et non pas occupation - Les jeunes dans l'espace public

Zurich (ots) - La nouvelle étude sur les jeunes en Suisse menée par la Fondation Jacobs dresse le portrait d'une jeunesse autocritique et responsable.

Les résultats importants de la première étude Juvenir de la Fondation Jacobs, une étude représentative et innovante sur la jeunesse en Suisse, montrent que la motivation principale des jeunes Suisses à fréquenter l'espace public, en dehors des avantages d'ordre pratique comme le fait d'être facile à joindre (89%) ou de dépenser moins (93%), est que ces espaces sont librement accessibles (91%). Une minorité considère l'espace public comme un bon endroit pour faire la fête (23%) ou consommer de l'alcool (42%) et de la drogue (17%) et seulement un tiers (34%) des jeunes disent avoir déjà vécu personnellement des expériences conflictuelles.

«Responsabilisation, participation et respect des règles - ces principes reflètent la compréhension libérale de la société suisse. C'est par la fréquentation et l'utilisation de l'espace public que la jeunesse suisse apprend à faire siens ces principes.» explique J. Christian Jacobs, président du conseil de la Fondation Jacobs. «Indépendamment des conflits liés à son utilisation, pour les jeunes, l'espace public est un lieu où ils peuvent s'exprimer. Un endroit où ils font des expériences importantes pour leur développement. En effet, ces expériences sont un passage obligé pour le rôle qu'ils auront à jouer dans notre société. Elles renforcent l'intégration sociale et permettent une meilleure implication dans la vie démocratique».

Liberté assignée, fausse liberté

Les jeunes veulent des lieux de rencontre qu'ils choisissent eux-mêmes et non pas des endroits qui leurs sont assignés par les adultes (80%). L'espace public leur offre la possibilité de tester et de négocier les limites et ils réclament eux-mêmes que celles-ci soient clairement définies. Les jeunes n'évoquent d'ailleurs pas une zone de non-droit, au contraire: 77% d'entre eux sont favorables à la présence d'un service d'ordre dans l'espace public. Et lorsqu'il est question de conflits, les jeunes suisses font preuve d'autocritique: 90% reconnaissent en être à l'origine.

Libre utilisation, les mêmes règles pour tous

Les jeunes ne revendiquent pas une utilisation exclusive de l'espace public, dont le libre accès pour tous en fait son intérêt (91%). Il ne s'agit pas non plus d'une occupation ou d'une prise de position politique. Au contraire, les jeunes semblent s'approprier l'espace publique de plus en plus massivement, sans idée de rébellion, en se comportant de manière responsable: plus de 90% estiment qu'ils doivent respecter les règles en matière de littering et la réglementation concernant les nuisances sonores après 22 heures (72%). En contrepartie, ils attendent un minimum de compréhension de la part des riverains (87%).

Juvenir, la série d'études de la Fondation Jacobs

Juvenir est une nouvelle série d'études représentatives de la Fondation Jacobs. Ses points forts:

Juvenir ne parle pas des jeunes mais parle avec les jeunes - Les sujets importants sont identifiés par les jeunes eux-mêmes. La méthodologie repose sur l'utilisation des médias sociaux. En pratique, cette approche innovante se traduit de la façon suivante:

- Concrétisation des sujets: mise en place de discussions en ligne avec les jeunes sous la forme de chats pour identifier et établir une liste des questionnements les plus pertinents.

- Application élargie: mise en place avec les jeunes de consultations représentatives pour estimer l'importance des sujets et la formulation des questions.

- Réflexion et approfondissement: analyse par les jeunes des résultats de l'étude et développement de la problématique dans «Juvenir Dialog», en collaboration avec des adultes et dans le débat en ligne des jeunes entre eux.

La version intégrale et le résumé de la première étude Juvenir «Notre place - Les jeunes dans l'espace public» sont disponibles auprès de la Fondation Jacobs. La présentation publique de l'étude aura lieu le 23 octobre 2012 à 18.30 heures à la Alte Sihlpapierfabrik à Zurich. Pour plus d'informations, consultez le site www.jacobsfoundation.org

A propos de la Fondation Jacobs

La Fondation Jacobs déploie ses activités dans le monde entier en faveur du développement des enfants et des adolescents. Créée par l'entrepreneur Klaus J. Jacobs à Zurich en 1989, la Fondation Jacobs soutient des projets de recherche, des institutions scientifiques et des programmes d'action au moyen d'un budget annuel de quelque 35 millions de francs. Dans ses activités, la Fondation Jacobs est particulièrement attachée à l'excellence scientifique et aux expressions concrètes qui l'accompagnent. Son soutien à l'Université Jacobs de Brême a valeur d'exemple pour les initiatives privées de promotion scientifique en Europe.

Contact:

Alexandra Güntzer 
Responsable Communication
Jacobs Foundation
Seefeldquai 17
Case postale
8034 Zurich Suisse

E-Mail: alexandra.guentzer@jacobsfoundation.org
Tél.: +41/44/388'61'06
Mobile: +41/79/821'74'29
Fax: +41/44/388'61'37


Ces informations peuvent également vous intéresser: