Stiftung Auto Recycling Schweiz

Les véhicules hors d'usage fournissent de l'énergie si les résidus du broyage d'automobiles sont valorisés correctement

      Berne (ots) - La Fondation Auto Recycling Suisse soutient la
valorisation des résidus du broyage d'automobiles dans les usines
d'incinération des ordures ménagères

    Les résidus du broyage d'automobiles (RBA) peuvent servir de précieuses sources d'énergie lorsqu'on les valorise de manière écologiquement correcte dans des usines d'incinération des ordures ménagères (UIOM). Si les RBA des 230'000 véhicules hors d'usage de Suisse avaient été recyclés de la sorte, les quelque 55'000 tonnes de RBA auraient fourni 200'000 MWh d'énergie. Cela suffirait pour approvisionner en courant électrique et chaleur les ménages d'une petite ville de 13'500 habitants.

    Dans cet esprit, le Conseil de la Fondation Auto Recycling Suisse (FARS) a approuvé à Berne lors de son assemblée présidée par l'ancien Conseiller aux Etats st-gallois Paul Gemperli (PDC) la décision de soutenir la co-incinération des RBA (déchets spéciaux) dans les UIOM en tant que solution de base avec des possibilités d'amélioration. La FARS, fondée par les importateurs suisses d'automobiles (AISA, aujourd'hui: auto-suisse) en 1992, cherche de concert avec des spécialistes et les autorités la meilleure solution possible pour l'enlèvement des RBA. Conformément à l'Ordonnance fédérale sur le traitement des déchets (OTD), les RBA non métalliques et combustibles ne doivent plus être mis à la décharge depuis le 1er février 1996. La Fondation à but non-lucratif, financée par les importateurs d'automobiles par des contributions à fonds perdu, a entre-temps dû constater qu'il n'existe ni en Suisse ni à l'étranger des procédés permettant le recyclage des RBA aux conditions économiquement viables et compatibles avec l'environnement  que les milieux politiques et la loi exigent.

    Le président du Conseil de fondation Gemperli a souligné lors de l'assemblée à Berne que l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) accorde une grande importance à la réalisation des objectifs écologiques "en prenant de manière optimale en considération les exigences économiques et sociales". L'OFEV recherche une "utilisation des matières premières et un enlèvement des déchets durables". Dans cet esprit, l'accent est clairement placé sur la co-incinération dans les UIOM qui est la meilleure manière de valoriser les RBA. Les évolutions ultérieures seront vérifiées par FARS au moyen d'essai de recyclage qui ont d'ailleurs déjà commencé. Le président Gemperli tire de tout cela la conclusion suivante: "Les progrès effectués jusqu'ici semblent effectivement offrir des possibilités pour une solution durable, car l'utilisation des RBA dans les UIOM avec un traitement préalable et subséquent correspondant permet en grande partie d'assurer le circuit des matières en récupérant les métaux tout en générant de surcroît de l'énergie."

ots Originaltext: Fondation Auto Recycling Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Ancien Conseiller aux Etats Paul Gemperli
Président de la Fondation Auto Recycling Suisse
Tél.: +41/71/277'21'86

Federico Karrer
Membre du Comité du Conseil de fondation
Tél.:    +41/71/245'21'22
Mobile: +41/79/600'34'37

Daniel Christen
Directeur de la Fondation Auto Recycling Suisse
Tél.: +41/31/302'36'24



Ces informations peuvent également vous intéresser: