Gebäudehülle Schweiz / Enveloppe des édifices Suisse

L'équipe suisse remporte la médaille d'or au championnat professionnel à Belfast, dans la catégorie construction de toit plat

L'équipe suisse au travail. De gauche à droite: Christian Albisser, Adrian Brünisholz / Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch. L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Reproduction sous indication de source: "obs/Enveloppe des édifices Suisse".

    Uzwil (ots) -

    - Indication: Des images peuvent être téléchargées sous:
        http://www.presseportal.ch/fr/pm/100014742 -

    Les jeunes professionnels suisses, Adrian Brünisholz (Plasselb/FR) et Christian Albisser (Littau/LU) se sont assurés le palmarès lors de la plus haute épreuve internationale et ont décroché, en raison de leur prestation de haute précision, la médaille d'or dans la construction de toit plat.

    Partant d'un travail de haute précision dans la catégorie étanchement (construction de toit plat), l'équipe suisse a défendu le titre de champion mondial acquis en 2008. Les trois meilleures équipes (Irlande, Angleterre et la Suisse) se sont livrés une compétition tête à tête jusqu'à la fin du championnat. Les travaux d'étanchement proprement dits ont été effectués avec une haute précision par les trois équipes. Si la Suisse l'a remporté, c'est en fait en raison d'une meilleure pose du frein-vapeur, discipline nécessitant la plus haute précision.Le niveau était en général plus élevé qu'au cours du dernier championnat en 2009. La différence des prestations de ces valeureux jeunes professionnels des divers pays était plus serrée encore. Ces dernières années, ce sont les équipes allemandes et autrichiennes qui étaient régulièrement sur l'estrade. Le fait qu'ils restèrent la semaine passée sans médaille montre que ces places sont toujours plus difficiles à atteindre dans le cadre du championnat professionnel mondial.

    Dans la catégorie toits inclinés, les équipes des 14 pays présents étaient très homogènes, cette année. En effet un premier coup d'oeil n'eut pas permis de voir des différences de qualité. L'équipe britannique a le mieux maîtrisé les épreuves et se plaça dignement championne mondiale. Elle a pu exploiter habillement les avantage du terrain local (par les matériaux et techniques de travail connus). Quatre nations, dont également la Suisse, ont amèrement lutté pour obtenir les prochaines places. Compte tenu d'une décision étroitement serrée, l'équipe suisse resta à côté de l'estrade. Seuls quelques points séparaient les équipes et, partant, leur joie mais aussi leur déception. Le facteur décisif dans le toit plat était la fixation au mortier des rives (tuiles de finition latérale). Une chose est sûre, c'est que les équipes avaient toutes l'ambition compétitive nécessaire pour ce championnat serré.

    Près de 50 jeunes couvreurs motivés, provenant de divers pays européens ont montré aux spectateurs combien ces fascinantes professions de la couverture des toits sont poignantes. Un certificat de performance indéniablement impressionnant de ces jeunes professionnels et la confirmation, une fois de plus, du bienfondé de la formation duale.

ots Originaltext: Enveloppe des édifices Suisse
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Marianne Heller
Responsable de la communication et de la mercatique
Enveloppe des édifices Suisse
Tél.:    +41/71/955'70'46
Mobile: +41/78/670'70'68
E-Mail: marianne.heller@gh-schweiz.ch


Fichiers multimédias
2 fichiers

Ces informations peuvent également vous intéresser: