Schweizerische Hirnliga

La construction de la perception par le cerveau
Le prix de la recherche de la Ligue suisse pour le cerveau a été décerné au Prof. Micah M. Murray (CHUV Lausanne) et au Prof. Christoph S. Herrmann

La construction de la perception par le cerveau / Le prix de la recherche de la Ligue suisse pour le cerveau a été décerné au Prof. Micah M. Murray (CHUV Lausanne) et au Prof. Christoph S. Herrmann
Le professeur Micah Murray a obtenu le prix de la recherche de la Ligue suisse pour le cerveau. Texte complémentaire par OTS et sur www.presseportal.ch. L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "OTS.photo/Schweizerische Hirnliga".

Un document

Berne (ots) - La perception ne se limite pas à ce que nos yeux voient. Au contraire le cerveau arrange ce que nous observons. Dans leur excellent travail de recherche, le chercheur lausannois Prof. Micah M. Murray et son colègue allemand Prof. Christoph S. Herrmann montrent comment notre cerveau traite les stimuli visuels. Ce travail leur a valu le prix de la recherche de la Ligue suisse pour le cerveau, doté de CHF 20'000.-.

Notre perception visuelle ne fonctionne pas comme une simple caméra. Le fonctionnement du cerveau ressemble davantage à un réseau de chemin de fer, qui transporte et échange les informations. Les perceptions imprécises sont corrigées par le cerveau. Pour cela, il fait appel à sa capacité à rappeler et interpoler l'information, c'est-à-dire qu'il associe les informations stockées dans diverses zones cérébrales afin d'affiner la perception. Lors de ce processus, il peut arriver que des éléments non visibles physiquement soient ajoutés. On assiste alors à une illusion d'optique. «La fascination que suscitent les illusions repose moins sur ce que nous percevons que sur comment notre cerveau est capable de former sa perception», explique le professeur Murray.

Les découvertes des professeurs Murray et Herrmann sont importantes pour comprendre les maladies neurologiques et psychiatriques comme la schizophrénie. On suppose que le traitement erroné de stimuli visuels est l'une des caractéristiques principales des patients atteints de cette maladie. Pour la suite de ses recherches, le Prof. Murray souhaite appliquer ces résultats aux personnes aveugles et malvoyantes, afin de trouver des pistes pour rétablir la perception visuelle.

Vous trouverez des informations complémentaires sur ce travail de recherche primé, accompagnées d'illustrations, sur le site Internet de la Ligue suisse pour le cerveau (www.cerveau.ch > Prix de la recherche 2014).

La remise du prix de la recherche aura lieu le mercredi 12 mars 2014 à 18h30 à l'auditoire César-Roux du CHUV de Lausanne. Le prix est remis à l'occasion de la semaine du cerveau. La manifestation est publique.

La recherche suisse sur le cerveau fait partie des meilleures au monde. Dans ce contexte, des chercheurs engagés ont fondé la Ligue suisse pour le cerveau en 1995. Celle-ci vise notamment à informer la population sur les moyens de maintenir le cerveau en bonne santé et les exercices qui lui sont bénéfiques. En outre, la Ligue suisse pour le cerveau soutient de nombreux projets de recherche importants, qui représentent souvent l'unique espoir d'un avenir meilleur pour de nombreux patients.

www.cerveau.ch

Contact:

Micah Murray
Professeur associé
Centre d'imagerie biomédicale
Centre Hospitalier Universitaire Vaudois et Université de Lausanne
Tél. : ++41 79 556 6355
Mail : Micah.Murray@chuv.ch

Ligue suisse pour le cerveau
Sandra Küttel
Postgasse 19
3000 Berne 8
Tél. : ++41 31 310 20 70
Mail : sandra.kuettel@hirnliga.ch


Ces informations peuvent également vous intéresser: