gategroup Holding AG

EANS-Adhoc: gategroup enregistre une solide performance en 2009

-------------------------------------------------------------------------------- Communiqué Adhoc transmis par euro adhoc. L'émetteur est tenu responsable du contenu. -------------------------------------------------------------------------------- bilan de société annuel 18.03.2010 - Les résultats montrent la résilience du Groupe face à la faiblesse de l'industrie des transporteurs aériens et à une grave récession mondiale ZURICH, 18 mars -- Faits saillants de l'année 2009 : - gategroup déclare un chiffre d'affaire et un rendement respectables, ainsi qu'un bon flux de trésorerie malgré une situation difficile pour la macroéconomie et l'environnement de l'industrie des transporteurs aériens - De nouvelles acquisition de contrats et l'augmentation des volumes parmi les compagnies aériennes à faibles tarifs limitent les répercussions du ralentissement de l'industrie de l'aviation - Produits d'exploitations de 2 712,3 millions CHF, baisse déclarée de 6,7 %; pratiquement aucune variation dans les devises constantes (baisse de 0,5 %) - BAIIDA de 202,2 millions CHF, baisse déclarée de 17,4 %; ou 10,1 % en devises constantes - Marge BAIIDA stable à 7,5 %, une baisse de moins d'un point de pourcentage comparativement à l'an dernier - Bénéfice d'exploitation de 98,3 millions CHF, baisse déclarée de 20,4 %, ou 11,3 % en devises constantes - Bénéfice déclaré pour l'année de 51,0 million CHF, une baisse de 12,8 % comparativement au résultat de 58,5 millions CHF en 2008 - Le flux de trésorerie provenant d'activités d'exploitation a augmenté brusquement de 36,6 millions CHF à 137,1 millions CHF, une hausse de 274,6 % - Actions cotées à la Bourse suisse SIX depuis mai 2009 gategroup, fournisseur mondial indépendant de premier plan de produits et de services à bord, a déclaré un bénéfice de 51,0 millions CHF pour l'année 2009, malgré une récession économique mondiale sévère et les plus faibles conditions depuis des décennies pour les transporteurs aériens, principale clientèle de la société. Le bénéfice déclaré pour la période consiste en un revenu de 2 712,3 millions CHF, comparativement à 2 907,2 millions CHF en 2008. Cependant, lorsque le revenu a été ajusté aux divergences des devises étrangères, il était essentiellement sans variation. Le bénéfice par action en circulation a augmenté en 2009, passant de 2,16 CHF en 2008 à 2,61 CHF en 2009. << Dans le cadre d'une récession économique mondiale et d'une crise au sein de l'industrie des transporteurs aériens, nous considérons les résultats de 2009 comme une solide performance >>, a déclaré le président-directeur général Guy Dubois. << gategroup est structurée de façon à résister aux chocs de l'industrie cyclique des transporteurs aériens, et ces résultats démontrent notre résilience >>, a-t-il ajouté. Nombre important de contrats reçus et retenus L'incidence relativement faible sur le revenu a été largement influencée par de nouveaux contrats avec nos clients qui compensent la réduction de volume des comptes existants. Les nouvelles ententes comprennent, entre autres : - Le renouvellement sur 10 ans du contrat de restauration et de manutention sur longues distances de British Airways à son carrefour de l'aéroport Londres Heathrow - Un renouvellement de contrat majeur avec Delta Air Lines, devenu le plus grand transporteur aérien, qui générera des revenus supérieurs à 1 milliard CHF sur plusieurs années - Prolongement du contrat avec Swiss International Air Lines à ses ports d'attache en Suisse - Un nouveau contrat à long terme avec United Air Lines pour des activités dans son carrefour de Tokyo, et une entente pour gérer les programmes de ventes au détail à bord en Amérique du Nord - Le quadruplement du contrat de restauration et de logistique sur rail en Espagne en tant que fournisseur de Cremonini Rail Iberica S.a.a, dont le contrat avec RENFE, l'entreprise ferroviaire nationale espagnole, a pris de l'expansion dans tous le réseau de chemin de fer << En plus de conquérir de nouvelles entreprises, la structure de contrat du Groupe protège contre les oscillations dans le nombre de passager parmi sa clientèle habituelle avec service complet parce que cela inclut généralement des frais fixes de recouvrement aérien, des frais de manutention et des revenues par repas >>, a expliqué le directeur financier Thomas Bucher. << En plus de ce revenu tampon, le Groupe a une structure des coûts extrêmement flexible >>, a-t-il continué. Environ 90 % des revenue de gategroup en 2009 proviennent de contrats qui sont en vigueur jusqu'en 2010; près de 80 % provient de contrats en vigueur jusqu'en 2011; et 75 % jusqu'en 2012, qui selon la direction nécessitera une production stable de flux de trésorerie à l'avenir. Poursuite de l'expansion pour la vente au détail à bord D'autre part, gategroup a pris de l'expansion dans les activités de vente au détail à bord avec succès. Ces activités sont partie intégrante du modèle opérationnel pour le segment des compagnies aériennes à bas prix et à forte croissance. Un modèle opérationnel que les compagnies aériennes traditionnelles adoptent de plus en plus afin de générer des revenus additionnels. gategroup est un fournisseur de services de vente au détail et un leader dans ce secteur, l'entreprise gère actuellement des programmes pour 10 compagnies aériennes comprenant plus de 500 avions. Production d'un flux de trésorerie impressionnant dans la foulée du modèle opérationnel résilient Le BAIIDA déclaré était de 202,2 millions CHF, une baisse de 17,4 % ou de 10,1 % en devises constantes, et la marge du BAIIDA était de 7,5 %, ce qui était dans les couches supérieures des prévisions antérieurs du Groupe. La marge du BAIIDA a baissé de moins d'un point de pourcentage (moins 0,9pp) comparé à l'année précédente. Le bénéfice d'exploitation était de 98,3 millions CHF, comparativement à 123,5 millions CHF en 2008, un déclin de 20,4 %, et de 11,3 % en devises constantes. En 2009, la rentabilité a été réduite considérablement en raison des coûts élevés de restructuration en lien avec les efforts continuels pour ajuster nos activités aux conditions du marché et les frais encourus en lien avec la cote de l'entreprise à la Bourse suisse SIX. De plus, les coûts initiaux pour la compagnie aérienne SAS Scandinavian et les coûts d'intégration pour les nouvelles opérations de United Airlines à l'aéroport de Tokyo Narita ont eu des effets sur la rentabilité. Pendant ce temps, le flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation a nettement augmenté à 137,1 millions CHF comparativement à 36,6 millions CHF enregistré l'année précédente, une hausse de 274,6 %. << Nous avons mis un accent considérable sur la gestion de bilan en 2009 et cette stratégie a porté fruit >>, a expliqué Bucher, en ajoutant que << nous pensons maintenir une attention soutenue sur la gestion de flux de trésorerie de nos unités opérationnelles. >> La dette brute déclarée de 692,8 millions CHF était plus élevée qu'à la fin de l'année précédente suivant la décision du Groupe d'exploiter une facilité de crédit à retrait différé, au TIOL +250 points de base, qui auraient expirées en mai 2009. L'intention était de maintenir une flexibilité financière dans un contexte économique incertain en conservant un plus grand solde sur le bilan, a expliqué Guy Dubois. La dette nette déclarée a diminué de 68,2 millions CHF comparativement à l'année précédente, passant à 435,2 millions CHF. En plus d'une situation financière stable, la cote du Groupe à la Bourse suisse SIX met la table pour un plus grand accès possible vers des marchés de capitaux en tant que source de financement supplémentaire advenant que des opportunités financières surviennent, a déclaré M. Dubois. << Nous avons l'intention d'être actif dans les procédés de consolidation de marché et de bénéficier des tendances parmi les compagnies aériennes et les secteurs connexes au voyage pour externaliser les opérations non essentielles. >> Perspectives confiantes et précautionneuses En regardant vers l'avenir, M. Dubois affirme qu'il y aura encore des difficultés pour 2010, mais un redressement est probable. << Nous croyons que le marché américain reprendra le dessus dans les premiers six mois, mais que le marché européen sera à la traine pendant un ou deux trimestres. Sur la ligne de revenue, nous prévoyons un taux positif d'exécution provenant des contrats acquis en 2009, qui compensera pour la remise du contrat de restauration sur courtes distances de British Airways à l'aéroport Londres Heathrow. En résumé, nous prévoyons une reprise vers la fin de l'année, qui se traduira par une encaisse stable pour 2010, une marge du BAIIDA améliorée de 7,5 % à 8,0 % et des activités solides de flux de trésorerie >>, a expliqué M. Dubois. Principaux chiffres pour gategroup État des résultats En millions CHF, sauf les données par action Période close le 31 déc. 2009 31 déc. 2008 Produits d'exploitation 2 712,3 2 907,9 BAIIDA 202,2 244,9 Marge BAIIDA 7,5 % 8,4 % Bénéfice d'exploitation 98,3 123,5 Marge du bénéfice d'exploitation 3,6 % 4,2 % Revenus/coûts de financement nets (26,7) (79,1) Bénéfice avant impôts 72,2 45,0 Bénéfice pour l'année 51,0 58,5 Bénéfice par action en circulation 2,61 2,16 Bénéfice dilué par action 2,57 2,13 Bilan En millions CHF 31 déc. 2009 31 déc. 2008 Actifs à court terme 665,6 580,6 Actifs à long terme 860,9 844,5 Total des actifs 1 526,5 1 425,1 Passif à court terme 519,9 557,2 Passif à long terme 892,4 809,3 Total du passif 1 412,3 1 366,5 Total des capitaux propres 114,2 58,6 Total du passif et des capitaux propres 1 526,5 1 425,1 Espèces et quasi-espèces 257,6 155,2 Dette à court terme 19,5 85,9 Dette à long terme 673,3 572,7 Flux de trésorerie En millions CHF 31 déc. 2009 31 déc. 2008 Bénéfice avant impôts 72,2 45,0 Trésorerie générée des activités d'exploitation 182,3 100,2 Intérêts net (35,9) (41,0) Impôts sur le revenu payés net (9,3) (22,6) Flux de trésorerie net liés aux activités d'exploitation 137,1 36,6 Acquisition de filiales (19,5) (34,9) Dépenses en capital (58,6) (79,6) Autres 6,2 4,9 Flux de trésorerie net liés aux activités d'investissement (71,9) (109,6) Flux de trésorerie net liés aux activités de financement 52,3 76,4 Augmentation de l'encaisse 117,5 3,4 Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le rapport provisoire de gategroup pour l'exercice 2009, lequel est disponible dans la section << Investor Relations >> (Relations avec les investisseurs) de notre site Web, au www.gategroup.com. À propos de gategroup : gategroup est le principal fournisseur mondial indépendant de services à bord destinés aux compagnies au service d'une clientèle en mouvement. gategroup comprend 11 sociétés membres qui sont deSter, eGate Solutions, Elan, Gate Aviation, Gate Gourmet, Gate Safe, Harmony, Performa, potmstudios, Pourshins et Supplair. Les capacités de calibre international du Groupe sont axées sur la restauration et l'hébergement; l'approvisionnement et la logistique; et les solutions à bord. Nos clients incluent des transporteurs aériens, des entreprises ferroviaires et des hôtels de premier plan à travers le monde qui comptent sur notre expertise et nos solutions adaptées leurs hôtes, nos offres de services et nos régions géographiques. Les actions de gategroup, dont le siège social se situe à Zurich, sont négociées à la Bourse suisse SIX sous le symbole GATE. Veuillez consulter le www.gategroup.com. AVIS IMPORTANT La présente publication peut comprendre des énoncés prospectifs précis, tels que des énoncés contenant des termes tels que << croire >>, << supposer >>, << prévoir >> ou des expressions semblables. De tels énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels, la situation financière, le développement ou le rendement de la société et ceux exprimés ou sous-entendus dans les présents énoncés. Compte tenu de ces incertitudes, les lecteurs ne devraient pas se fier sur les énoncés prospectifs. La société rejette toute responsabilité de mettre à jour ou de réviser ces énoncés prospectifs ou encore de les adapter de manière à refléter de nouveaux renseignements, des événements, développements ou circonstances futures ou pour toute autre raison. INVITATION AUX MÉDIAS Guy Dubois, PDG de gategroup, et Thomas Bucher, directeur financier de la société, invitent les représentants des médias à participer à une conférence téléphonique concernant les résultats de l'année 2009. La conférence aura lieu à 9 h HEC le jeudi 18 mars 2010. Pour participer à la conférence, veuillez composer le numéro de la conférence environ 15 minutes avant le début de celle-ci. Une fois le numéro composé, veuillez suivre les directives transmises par téléphone. Numéro direct de la conférence : +41 (0) 91 610 56 00 (Suisse et autres pays) +44 (0) 207 107 06 11 (Royaume-Uni) +1 866 291 4166 (États-Unis - Sans frais) +49 (0) 69 2 22 22 05 93 (Allemagne) INVITATION AUX ANALYSTES ET AUX INVESTISSEURS Guy Dubois, PDG de gategroup, et Thomas Bucher, directeur financier de la société, invitent les analystes et les investisseurs à participer à une conférence téléphonique concernant les résultats de l'année 2009. Il est possible d'accéder à la présentation des résultats de l'année 2009 par une webdiffusion et une téléconférence par réseau commuté à 14 h HEC le jeudi 18 mars 2010. Pour écouter la téléconférence, veuillez composer le numéro de la conférence environ 15 minutes avant le début de celle-ci. Une fois le numéro composé, veuillez suivre les directives transmises par téléphone. Numéro direct de la conférence : +41 (0)91 610 56 00 (Suisse et autres pays) +44 (0)207 107 06 11 (Royaume-Uni) +1 866 291 41 66 (États-Unis - Sans frais) +49 (0)69 2 22 22 05 93 (Allemagne) Veuillez noter que les médias ne pourront pas poser de questions durant la séance de questions pour les analystes et les investisseurs. Pour accéder à la Webdiffusion de la présentation en direct, rendez-vous à l'onglet << Investor Pack >> sous la section << Investor Relations >> du site Web de gategroup, au www.gategroup.com. ANALYSES DU RAPPORT ANNUEL Les analyses du rapport annuel par le président du conseil d'administration, président-directeur général et directeur financier sont reproduites ici à titre d'information. Andreas Schmid, président du conseil d'administration En tant que président de notre conseil d'administration, c'est un plaisir et une fierté de vous présenter le premier rapport annuel de gategroup Holding AG en tant que société cotée en Bourse. Malgré un climat économique difficile en 2009, le Groupe a enregistrer des résultats admirables, particulièrement si on les considère à la lumière du secteur avec la plus grande clientèle (l'industrie des transporteurs aériens). L'Association internationale du transport aérien évalue que les compagnies aériennes membres enregistreront des pertes évaluées à près de 9,4 milliards $ pour 2009, suivant des résultats négatifs de 17 milliards de dollars l'année précédente. Pendant ce temps, le Groupe, a gelé les siens en 2009, avec un profit déclaré pour l'année de 51,0 millions CHF, provenant de revenu déclaré de 2 712,3 millions CHF. Ces résultats sont le témoignage d'un modèle opérationnel résilient du Groupe, l'attention soutenue par la direction sur le contrôle des coûts et nos réponses innovatrices aux besoins de la clientèle, gategroup Holding AG a inscrit ses actions à la Bourse suisse SIX le 12 mai, 2009. À cette date, les marchés à l'échelle mondiale étaient dans un marasme. L'indice boursier du Dow était sous 8,500; les FTSE 100, sous 4,500; et le SMI, sous 5,400. On m'a demandé à plusieurs reprises pourquoi la Société prenait la décision de s'inscrire à la Bourse durant une telle période. L'entreprise était tout simplement prête. Suite à une restructuration financière et organisationnelle au milieu de la décennie, un élément du portefeuille de la société privée de capitaux, la base de propriétaire du Groupe a pris de l'expansion en 2007 à environ 100 investisseurs, des institutions financières principalement, avec des titres échangés en mode restreint hors bourse. En 2007, la direction a mis en place une stratégie de croissance par acquisition, reconnaissant ainsi les changements structurels dans sa clientèle. En tablant sur les activités traditionnelles de restauration pour les compagnies aériennes et prenant de l'expansion par des acquisitions sélectives, les 11 marques de gategroup abordent les besoins en vol dans les secteurs de l'aviation et ferroviaire. Grâce à une réorganisation effectuée avec succès et un modèle opérationnelle flexible achevé, le temps était propice de commencer à se positionner pour l'avenir. En devenant une société publique, nous augmentons la liquidité de nos actions et élargissons notre base de propriétaires, qui compte maintenant quelque 500 actionnaires inscrits, au fur et à mesure que les investisseurs reconnaissent la valeur de gategroup. Le Groupe a mis en place une nouvelle structure de gouvernance afin d'assurer la transparence de tous ses mandants. En outre, nous avons attisé l'intérêt de nombreux analystes financiers. Nous croyons fermement que la consolidation de l'industrie des transporteurs aériens se poursuivra et entraînera de nouvelles occasions de croissance. Par l'intermédiaire de son inscription à la bourse, le Groupe a préparé le terrain pour un accès potentiellement plus important aux marchés financiers, ce qui constituerait une source de financement additionnelle pouvant également être utilisée dans le cadre des activités de fusion et d'acquisition. Entre-temps, le Groupe continue de mettre l'emphase sur les flux de trésorerie afin de désendetter le bilan et de fournir des fonds générés à l'interne pour la croissance et les investissements, ce qui inclut toute activité éventuelle de fusion et d'acquisition. Il y aura d'autres défis en 2010, bien que nous nous attendions à voir une reprise d'ici la fin de l'année. Le Groupe a déjà démontré sa capacité à survivre à des tempêtes économiques, et mes collègues membres du conseil et moi-même sommes conscients du fait que le Groupe possède les capacités nécessaires pour capitaliser en cas de reprise. Au nom du conseil d'administration, je tiens à remercier notre équipe de gestion pour l'excellence de son travail au cours de l'année qui vient de se terminer puisqu'ils ont navigué dans un environnement très difficile. Tous nos remerciements, également à nos employés du monde entier pour leurs efforts et leur contribution au rendement du Groupe. Et bien entendu, nous sommes également reconnaissants de l'intérêt et de l'appui soutenus de nos actionnaires. Guy Dubois, président-directeur général Nous nous rappellerons longtemps de 2009 comme de l'année au cours de laquelle les économies du monde entier sont entrées dans la période la plus difficile depuis plusieurs décennies sur le plan financier. Les transporteurs aériens, notre principal groupe de clients, ont été particulièrement touchés, alors que les entreprises ont éliminé les déplacements afin de réduire les coûts et que les consommateurs inquiets ont choisi d'annuler leurs projets de vacances. Bien entendu, le Groupe n'est pas demeuré à l'abri des forces mondiales. Le revenu déclaré de 2009, soit 2 712,3 millions CHF, a chuté de 0,5 % en devises constantes comparativement à 2008. L'incidence relativement faible sur le revenu résulte de l'obtention de nouveaux contrats qui compensent pour les réductions de volume parmi les comptes existants. Notre marge de BAIIDA déclarée était de 7,5 %. Selon les chiffres déclarés, nous avons produit un rendement bien au-delà de nos prévisions en ce qui concerne la marge du BAIIDA, tout en générant un important flux de trésorerie d'exploitation de 137,1 millions CHF. Dans le cadre d'une récession économique mondiale et d'une crise au sein de l'industrie des transporteurs aériens, nous jugeons que ces résultats sont très satisfaisants. Notre résilience est le résultat immédiat de notre stratégie corporative, qui consiste à créer un << point d'accès unique >> pour les clients recherchant des solutions de bout en bout pour leurs besoins en termes de service à la clientèle. Cette année, nous avons intégrer et aligner nos 11 marques en vue de travailler de manière plus cohérente, et particulièrement de tirer profit de notre capacité à vendre réciproquement à la clientèle et à résoudre les problèmes de manière globale. Par conséquent, les clients ont de plus en plus commencé à voir en gategroup un partenaire stratégique plutôt qu'un simple fournisseur. Nous avons débuté l'année en force avec un renouvellement sur 10 ans du contrat de transport sur longues distance de British Airways à son carrefour de l'aéroport de Londres Heathrow. Nous avons également renouvelé des contrats majeurs avec Delta Air Lines et Northwest Airlines (aujourd'hui le plus important transporteur aérien du monde) dans le cadre de l'intégration post-fusion des contrats d'approvisionnement. Il s'agit d'une entente importante qui englobera des revenus de plus de 1 milliard CHF répartis sur plusieurs années. Les services offerts à SAS Scandinavian Airlines ont débuté à ses trois plaques tournantes nordiques, et nous avons prolongé notre contrat avec Swiss International Air Lines pour autres trois années à ses ports d'attache en Suisse. LAN Airlines a prolongé et élargi sont contrat avec les marques de gategroup dans ses principaux marchés en Amérique latine. Nous avons accru notre présence sur l'important marché ferroviaire d'Europe grâce à l'augmentation de nos activités contractuelles avec Cremonini, en Espagne, qui fournit des services de restauration pour le réseau ferroviaire national. Il y a eu d'autres << réussites >>, et il est évident que nous profitons d'un élan favorable. Je suis ravi de dire que près de 90 % du revenu de l'année dernière est déjà garanti sous contrat pour 2010 et que le revenu de 2011 se situe à environ 80 %. L'innovation a continué à s'épanouir en 2009 et gategroup est plus que jamais le leader en matière de services destinés aux gens qui voyagent. Puisque les transporteurs aériens cherchent à économiser sur les coûts de l'essence en réduisant les poids et à réagir face aux problèmes environnementaux concernant les émissions de carbone, nous avons mis de nouveaux produits sur le marché. Par exemple, la marque deSter a mis au point le concept unique Lean-on-Me Tray(TM), qui permet d'économiser l'espace occupé par les chariots, et notre marque Harmony offre des sacs commodes faits de pastique recyclé. L'un des segments de restauration et d'accueil de l'industrie aérienne dont la croissance évolue le plus rapidement est la vente au détail à bord, et gategroup est de toute évidence devenu le fournisseur le plus important de cette industrie. Nous avons mis au point une offre intéressante qui se situe entre le modèle clé en main, comme avec easyJet, et la gestion du programme de détail du client, tel que stipulé par une nouvelle entente avec United Airlines pour son réseau intérieur. L'acquisition du logiciel Abanco et de la technologie sans fil aux points de vente d'eGate Solutions nous permet d'améliorer considérablement notre solution de vente au détail, qui est de plus en plus adopter par les transporteurs aériens afin de générer davantage de revenus. L'acquisition d'Abanco n'est qu'un exemple de notre engagement continu pour ce qui est d'investir pour notre avenir. D'autres exemples incluent l'acquisition des cuisines en vol de United Airlines à l'aéroport Narita, la plaque tournante de Tokyo, les nouvelles unités Gate Gourmet à Newark et Copenhague, et l'ajout de nouveaux chargeurs à grande levée au sein du réseau. Nous avons investi 58,6 millions CHF en immobilisations corporelles en 2009. Nous continuons d'améliorer notre modèle de << réduction de l'actif >> en alignant la gestion de nos marques Pourshins et Supplair en une seule équipe de leadership afin de profiter des synergies de la clientèle, de la chaîne d'approvisionnement et du marché. En travaillant ensemble, les deux marques offrent des solutions uniques et flexibles d'aliments et de boissons extérieures à l'aéroport qui peuvent libérer de l'espace dans les cuisines en vol existantes et permettre au Groupe de mener des activités dans les marchés où il n'est pas physiquement présent. Nous sommes d'avis que la consolidation au sein de l'industrie se poursuivra et que les occasions de fusion et d'acquisition, particulièrement dans les régions de l'Asie-Pacifique et du Moyen-Orient, se multiplieront alors que les transporteurs aériens y suivront les modèles mis en place ailleurs et impartiront des activités non essentielles, comme la restauration et l'approvisionnement. Dans un contexte favorable, le Groupe entend participer à cette consolidation. Nous disposons de fonds et, depuis notre inscription à la Bourse suisse, nous pouvons miser sur les marchés financiers pour les fonds de fusion et d'acquisition advenant qu'une occasion intéressante se présente à nous. À l'interne, de nouveaux leaders occupent des postes pour les marques deSter, Pourshins/Supplair et Performa, pour la région de l'Asie-Pacifique et pour le service des ressources humaines. Ces nominations ont permis de renforcer notre équipe de gestion à travers l'ensemble des régions et des marques. En outre, nos efforts, qui consistent en l'identification et l'amélioration des compétences de nos employés par l'entremise de programmes de développement du leadership, sont en plein essor. Dans le secteur de la technologie, les lancements constants de SAP et le renforcement des systèmes et processus de TI entraînent davantage de standardisation et d'économies sur les coûts. Je remercie notre équipe énergique de gestion et nos employés vaillants de partout dans le monde pour ce qu'ils ont accompli dans un contexte extrêmement difficile. Nous prévoyons que l'année 2010 sera difficile. Toutefois, une remontée est inévitable, et nous prévoyons qu'elle se produira vers la fin de 2010 et que nous ressentirons sa pleine portée au cours de l'année suivante. Grâce aux efforts de nos employés et à l'appui soutenu de notre conseil d'administration et des nos actionnaires, nous, chez gategroup, sommes positionnés avantageusement pour tirer profit d'une reprise économique. Thomas Bucher, directeur des finances Dans son ensemble, le climat économique mondial a été difficile en 2009, et le contexte de récession a été particulièrement ardu pour les transporteurs aériens (la principale industrie d'utilisateurs finaux de gategroup). Or, même dans ces conditions défavorables, le Groupe a généré un chiffre d'affaire et un rendement respectables, ainsi qu'un flux de trésorerie très important. De plus, les résultats reflètent la résilience du Groupe lorsqu'ils sont normalisés afin de tenir compte des variations de devises étrangères, des frais non récurrents liés à la restructuration et des coûts liés au processus d'inscription à la Bourse suisse SIX. À la valeur nominale, le rendement déclaré pour le Groupe, selon l'encaisse et le résultat net, montre un déclin pour 2009 comparativement à l'année précédente. Cependant, le contexte est l'élément clé qui permet de comprendre ces résultats. Pour 2009, le revenu annuel déclaré totalisait 2 712,3 millions CHF, soit une diminution de 6,7 %, ce qui demeure toutefois essentiellement neutre comparativement à 2008 (diminution de 0,5 %) en devises constantes. L'incidence sur le revenu causé par les réductions de volume parmi les clients existants a été amortie par de nouvelles acquisitions de contrats, y compris nos activités croissantes dans le segment des transporteurs à faibles coûts. De plus, le Groupe est, en principe, moins exposé aux fluctuations du nombre de voyageurs aériens, car sa structure contractuelle fondamentale inclut habituellement le coût de recouvrement des frais généraux, les frais de manutention et un revenu par repas. En plus de ce revenu-tampon, nous possédons une structure de coûts extrêmement flexible qui réduit généralement les répercussions sur la rentabilité dans un marché à la baisse. Le BAIIDA était de 202,2 millions CHF, soit une baisse de 10,1 % selon les devises constantes comparativement à 2008. Les résultats de 2008 ont été, dans l'ensemble, influencé positivement par l'annulation de dispositions légales importantes qui n'étaient plus nécessaires. En 2009, notre rentabilité a été influencée négativement par les frais encourus en lien avec notre inscription à la Bourse suisse SIX, ainsi que par les coûts de démarrage pour SAS Scandinavian Airlines, en Scandinavie, et les coûts d'intégration du nouveau contrat de United Airlines à l'aéroport Tokyo Narita. Dans la même veine, le taux de rentabilité général du nouveau contrat n'a pas encore été entièrement atteint, et la diminution générale du volume a mené à une utilisation sous-optimale de la capacité de certaines de nos unités de production. Le bénéfice d'exploitation, de 98,3 millions CHF, était à la baisse comparativement à 2008, alors qu'il était de 123,5 millions CHF. Cette chute de 20,4 %, ou de 11,3 % en devises constantes, a été influencé par l'augmentation des coûts de restructuration dans le cadre de nos efforts soutenus visant à adapter nos activités à la conjoncture du marché. Le profit déclaré pour la période était de 51,0 millions CHF, soit une diminution de 7,5 millions CHF qui a été influencée positivement par un gain net de 24,3 millions CHF sur les devises étrangères. Cependant, le flux de trésorerie découlant des activités d'exploitation atteignait 137,1 millions CHF en 2009, comparativement à 36,6 millions CHF pour l'année précédente. En 2009, nous avons mis une emphase particulière sur la gestion du bilan et nos efforts ont porté fruit. Nous avons été en mesure de gérer notre actif net à court terme de façon plus efficace grâce à de meilleures mesures de contrôle et des processus plus rigides, par exemple, des comptes créditeurs, des comptes débiteurs et des inventaires, ce qui a contribué à améliorer de manière considérable le flux de trésorerie comparativement à l'année précédente. Pour l'avenir, nous entendons maintenir le cap en nous concentrant sur la gestion des flux de trésorerie au sein de nos unités d'exploitation. La dette brute déclarée, de 692,8 millions CHF, était plus élevée qu'à la fin de l'année précédente au TIOL +250 points de base, car nous avons décidé de miser sur la facilité à retrait différé qui serait arrivée à échéance en mai 2009. Notre intention était de maintenir la flexibilité financière du Groupe dans un contexte économique incertain en libérant davantage de fonds sur le bilan. En plus d'une position de trésorerie stable, notre inscription à la bourse a créé une plateforme qui nous octroiera une plus grande flexibilité financière dans les années à venir grâce à un accès potentiellement plus large et profond aux marchés financiers. La dette nette déclarée était de 435,2 millions CHF, soit une baisse de 68,2 millions CHF comparativement à 2008. En résumé, nous sommes satisfaits de notre bon rendement commercial en cette période difficile sur le plan économique. Les résultats confirment que les revendications du Groupe pour un modèle opérationnel flexible et une approche exclusive en termes de gestion de la trésorerie ont généré des résultats et de la valeur pour les actionnaires. Nous croyons que le Groupe occupe une position favorable pour tirer profit de la repris de l'économie mondiale et de ses industries d'utilisateurs finaux. SOURCE gategroup Fin du communiqué euro adhoc -------------------------------------------------------------------------------- ots Originaltext: gategroup Holding AG Im Internet recherchierbar: http://www.presseportal.ch Rückfragehinweis: Médias, John Bronson, communications de l'entreprise, +41-43-812-2048, jbronson@gategourmet.com ; Investisseurs/analystes, Dagmara Wawrzonowska, relations avec les investisseurs, +41-43-812-5496, dwawrzonowska@gategourmet.com, tous deux de gategroup Branche: Biens de consommation ISIN: CH0100185955 WKN: 010018595 Börsen: SIX Swiss Exchange / Hauptsegment

Ces informations peuvent également vous intéresser: