SRG SSR

POUR UNE RECHERCHE JOURNALISTIQUE SANS ENTRAVES

Bern (ots) - Berne, 3 mai 2016. À l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la SSR et Médias Suisses ont organisé une rencontre nationale autour des entraves à la recherche journalistique en Suisse. Les deux associations ont uni leurs efforts pour réaffirmer ensemble l'importance d'une enquête journalistique libre de tout obstacle économique et politique.

La recherche journalistique est indispensable pour dénoncer et remédier aux abus et aux dysfonctionnements de l'État, des entreprises, des groupes d'intérêts et de la société. Les journalistes enquêtent dans le but de déterminer les faits, de les vérifier et d'en jauger l'importance. La recherche est donc une étape essentielle de la production d'une information fondée, critique et souvent dérangeante. Or, le travail des rédactions et des journalistes est aujourd'hui encore entravé et parfois même empêché.

De récentes affaires témoignent des difficultés, faute de transparence, auxquelles font face les journalistes dans le cadre de leurs activités. Malgré l'introduction de la Loi sur la transparence (LTrans) et la jurisprudence développée tant par le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) que par le Tribunal fédéral et le Tribunal administratif fédéral, l'incertitude juridique règne encore dans cinq domaines : l'accès limité aux documents officiels, la recherche sous le couvert de l'anonymat et l'utilisation d'une caméra cachée, la protection des sources, la protection des lanceurs d'alerte et l'accès aux registres. Par ailleurs, la liberté de rechercher est de plus en plus mise à mal par les actions judiciaires et les mesures préventives des privés.

D'autre part, les activités de recherche demandent du temps et de l'argent. Or, les rédactions disposent de moins en moins de ces deux moyens. La diffusion d'informations lacunaires, partiales ou non-vérifiées par les professionnels progresse inexorablement. Il en va de la crédibilité de l'information elle-même et de la confiance du public à l'égard des médias et de la presse.

Pour toutes ces raisons la recherche et les conditions dans lesquelles elle se pratique doivent être une préoccupation vitale des responsables de médias et de presse, ainsi que des politiciens-nes du pays. La recherche journalistique est non seulement une liberté fondamentale des médias, elle est avant tout l'instrument essentiel du bon fonctionnement des institutions démocratiques.

Roger de Weck, Directeur général SRG SSR

Hanspeter Lebrument, Président Médias Suisses

Contact:

Daniel Steiner, Porte-parole SSR, daniel.steiner@srgssr.ch, +41 79
827 00 66
Andreas Häuptli, Directeur a.i. VSM,
andreas.haeuptli@schweizermedien.ch, +41 44 318 64 64



Plus de communiques: SRG SSR

Ces informations peuvent également vous intéresser: