SRG SSR

Conseils du public SSR: Le journal télévisé remplit son mandat

Bern (ots) - Berne, 6 janvier 2014. Les cinq conseils du public de la SRG SSR (SRG.D, RTSR, CORSI, SRG.R et Swissinfo) ont observé une semaine durant les éditions principales du journal télévisé de RSI, RTR, RTS et SRF. C'est la troisième fois qu'une observation nationale a lieu. Le rapport des conseils du public sur les divers journaux télévisés est positif: les émissions assument pleinement leurs obligations quant à la concession de service public. Malgré des particularités culturelles dans la présentation des informations, les similarités restent nombreuses.

En règle générale, les cinq conseils du public de la SSR travaillent indépendamment les uns des autres. L'échange d'informations interrégional/national a lieu dans le cadre d'un groupe de travail commun, groupe qui a lancé pour la troisième fois une observation commune dans toutes les régions linguistiques. Après les comptes rendus des élections fédérales en 2011 et les magazines de consommateurs en 2012, c'était aux éditions principales des journaux télévisés d'être passées au crible en 2013:

   -	«Tagesschau» (19h30, SRF - sur SRF 1) -	«Le Journal» (19h30, RTS
- sur RTS 1 et 2) -	«Telegiornale» (20h00, RSI - sur RSI Uno) -	 
«Telesguard» (17h40, RTR - sur SRF 1) 

Les «Hard News» constituent le coeur de chaque émission et donnent aux téléspectateurs un bon aperçu de ce qui se passe dans le monde. Les sujets politiques et économiques sont au premier plan. La présentation des informations diffère cependant d'une région linguistique à l'autre. Pour les observateurs, les graphiques et les illustrations proposés par SRF sont de très bonne qualité. «Telegiornale» de RSI présente davantage de sujets que «Tagesschau», qui traite l'information de manière plus ciblée. SRF table ainsi sur une stratégie transverse où «Tagesschau» et émissions d'information, telles que «Schweiz aktuell» et «10vor10», se complètent mutuellement. «Le Journal» de RTS fait la part belle aux discussions, aux opinions et aux commentaires, qui sont présentés avec force engagement et émotion.

Les résultats de l'observation ont été longuement discutés avec les responsables des émissions. Le regard que chaque conseil du public a posé sur les émissions des autres régions a beaucoup apporté à l'exercice. Sur toute la période d'observation, peu de reportages sur les autres régions linguistiques ont pu être analysés (un fait plus avéré chez SRF que chez RSI, qui peut rapporter sur une plus grande zone); des explications ont été mises au jour lors de la discussion. Pour les responsables, il importe que la pertinence journalistique reste le critère qualité dans la décision de rapporter ou non sur une autre région linguistique. D'ailleurs, les rédactions refuseraient tout quota en faveur de la cohésion nationale. Les conseils du public considèrent les actions telles que l'échange de présentateurs comme un bon moyen de rompre la monotonie; ils encouragent à poursuivre dans cette voie.

Contact:

Groupe de travail des présidents des conseils du public SRG SSR

Interlocuteur:

Manfred Pfiffner, Président, président du Conseil du public SRG.D,
079 820 50 6


Plus de communiques: SRG SSR

Ces informations peuvent également vous intéresser: