SRG SSR

« CINEMAsuisse », une série SSR consacrée aux cinéastes emblématiques du pays

Bern (ots) - La série SSR « CINEMAsuisse » rend hommage à dix cinéastes suisses qui ont marqué la création cinématographique nationale. Chaque portrait présente l'artiste et son travail, replace l'oeuvre dans son contexte social et politique et donne la parole aux protagonistes.

« CINEMASuisse », 6e série produite par la SSR et ses unités d'entreprise, s'inscrit dans la ligne directe des collections dédiées aux grands noms de la création suisse (littérature, architecture, photographie, design et recherche). « CINEMAsuisse » présente des documents d'archives exceptionnels et donne la parole à des cinéastes qui ont marqué une époque, créé l'événement ou suscité la polémique.

Le 21 juin, la Radio Télévision Suisse (RTS) inaugure la série avec Alain Tanner, sur RTS Un à 23h20. Suivront Radiotelevisione svizzera (RSI), le 23 juin, avec le portrait de Marc Forster diffusé sur RSI LA 1 à 22h15 et Schweizer Radio und Fernsehen (SRF), le 7 juillet, avec un film sur Fredi M. Murer retransmis sur SF 1 à 17h00. Le 2 décembre, Radiotelevisiun Svizra Rumantscha (RTR) diffusera un film consacré à Daniel Schmid sur SF 1 à 17h25, en romanche, avec sous-titres en allemand.

« CINEMAsuisse », un regard nouveau sur dix cinéastes suisses :

- Marc Forster a acquis une stature qu'aucun autre cinéaste suisse n'avait obtenue auparavant à Hollywood, grâce à son talent, à sa persévérance et à son film sur le racisme « Monster's Ball » (A l'ombre de la haine). Il est le premier réalisateur suisse à avoir tourné un James Bond (« Quantum of Solace »). - Xavier Koller est le seul réalisateur suisse oscarisé, avec « Reise der Hoffnung » (Voyage vers l'espoir). « Das gefrorene Herz » et « Der schwarze Tanner » ont marqué l'histoire du cinéma suisse. - Fredi M. Murer est connu par-delà les frontières nationales grâce au film culte « Höhenfeuer » (L'âme soeur). - Daniel Schmid a obtenu en 1999 le Léopard d'honneur du Festival international du film de Locarno. Temps forts de sa création : « Il bacio di Tosca » (Le Baiser de Tosca), « Zwischensaison » (Hors-saison) et « Berezina ou les derniers jours de la Suisse ». - Silvio Soldini, cinéaste italo-suisse, est connu dans le monde entier pour sa comédie « Pane e Tulipani ». - Alain Tanner est considéré comme le porte-drapeau du nouveau cinéma suisse. Il a transposé ses rêves d'une vie anarchique et rebelle dans ses films, parmi lesquels «Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000 » et « La Salamandre ». - Richard Dindo est un révolté contre les injustices de ce monde. Ce sont ses documentaires comme « Dani, Michi, Renato & Max » et « Die Erschiessung des Landesverräters Ernst S. » (L'Exécution du traître à la patrie Ernest S.) qui lui ont permis de s'imposer dans le monde du cinéma. - Claude Goretta est l'un des fondateurs du nouveau cinéma suisse (« Les petites gens »). Plusieurs fois primé à Cannes, il a remporté à Locarno le Léopard d'or pour l'ensemble de sa carrière. - Michel Soutter passe pour être un poète rebelle, connu pour ses films politiques aux scénarios atypiques. « Les arpenteurs » fut présenté, en 1972, en compétition officielle au Festival de Cannes. - Jean-Luc Godard, chef de file de la Nouvelle vague, est un cinéaste engagé, anticonformiste (« A bout de souffle » etc.), qui a marqué plusieurs générations de cinéastes. C'est lui qui signe son portrait pour « CINEMAsuisse ».

Horaires de diffusion : www.rts.ch/dossiers/2012/cinema-suisse/

Galerie-photos des cinéastes et de leurs oeuvres : www.srgssr.ch/fr/actualites/cinemasuisse/

Contact:

Communication d'entreprise SSR
Daniel Steiner, porte-parole, 079 827 00 66



Plus de communiques: SRG SSR

Ces informations peuvent également vous intéresser: