SRG SSR

Premier symposium sur la qualité SRG SSR

Bern (ots) - Invités par SRG SSR idée suisse, plus de 150 professionnels des médias ont débattu de la qualité et de la pertinence du service public le 10 novembre dernier à Lucerne. Cette rencontre a été l'occasion pour les conseillers en médias, les responsables de programme et les rédacteurs en chef d'expliquer comment la qualité est vécue et gérée dans leur quotidien professionnel. L'objectif étant d'ouvrir la discussion aux personnes intéressées, le site www.srgssrideesuisse.ch propose, dès aujourd'hui, une compilation des comptes rendus, des débats et des reportages vidéo et radio, ainsi qu'une galerie photos produite par une classe du Centre de formation aux médias de Lucerne (MAZ). Armin Walpen, directeur général de SRG SSR, a ouvert le symposium en déclarant que l'accueil réservé à SRG SSR par le public dépendra toujours de la qualité de ses pro-gramme. Qualité, pertinence et pluralité sont les garantes d'un service public digne de ce nom : ce sont elles qui, en plus du mandat de programme, font la différence entre SRG SSR et les privées commerciales. D'après le médiologue Stephan Russ-Mohl, les médias devraient informer davantage sur le journalisme et sur leur travail, notamment sur les investissements à consentir pour assurer la qualité des programmes et des émissions. Il a souligné que si les ONG par-viennent à sensibiliser la population sur les catastrophes climatiques, les médias de-vraient être en mesure d'informer sur l'avalanche d'informations et la pollution médiatique qui nous menacent. La pertinence du service public au jour le jour, question centrale du symposium, a été traitée par les professionnels de la radio et de la télévision de SRG SSR, dont Patrick Nussbaum (chef de l'information RSR), Gilles Pache (directeur des programmes TSR), Lis Borner (chef de l'information DRS 4 News), Bernard Rappaz (rédacteur en chef de l'information TSR), Edy Salmina (chef de l'information RSI) et Thomas Schäppi (rédac-teur en chef de « SF Tagesschau »). Ils ont rappelé que l'assurance qualité, avec laquelle leurs équipes doivent composer chaque jour, va de pair avec une forte implication et un sens de l'autocritique. Dans son intervention intitulée « D'une culture de l'implicite à l'expression des attentes », Gilles Pache a évoqué la qualité que cultive la TSR depuis la définition du concept de programme jusqu'au bilan d'émission annuel. D'autres exemples tels que les examens réguliers de qualité ou la critique des programmes soulignent l'attention particulière portée à la qualité de l'information et à sa pertinence. Qu'il concerne le travail quotidien des collaborateurs ou l'opinion publique, le débat per-manent autour des formes, des contenus et des standards qualité ne laisse pas SRG SSR indifférente. Ce qui fait dire à Jean-Bernard Münch, président de SRG SSR, que l'expérience doit être renouvelée et que des comptes rendus exhaustifs sont souhai-tables pour favoriser un débat public et un dialogue durable sur la qualité des program-mes dans le service public. Les comptes rendus et les débats du symposium sont publiés sur le site : www.srgssrideesuisse.ch Contact: SRG SSR idée suisse, Communication d'entreprise Daniel Steiner, porte-parole, 079 827 00 66

Plus de communiques: SRG SSR

Ces informations peuvent également vous intéresser: