Journées biennoises de la communication

Fusion du secteur des télécommunications et du domaine des médias au coeur des 6e Journées biennoises de la communication

    Bienne (ots) - Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger, la commissaire européenne Viviane Reding et le président des Comdays Marc Furrer ont ouvert la 6e édition des Journées biennoises de la communication (Comdays). Les nouvelles technologies et la recherche de la vérité ont été au centre des débats de cette première journée. A l'ère de la communication numérique, la qualité et le choix des contenus publiés demeurent essentiels, comme l'a relevé Moritz Leuenberger dans son intervention. Quant à Marc Furrer, il a souligné le fait que la technologie doit davantage être au service de l'être humain.

    Il ne restait plus une seule place de libre dans la salle du Palais des Congrès au moment où Moritz Leuenberger, conseiller fédéral et chef du DETEC, a prononcé son discours d'ouverture. Il a fait remarquer que, vu la surabondance de contenus médiatiques, la sélection des informations incombe de plus en plus souvent aux consommateurs eux-mêmes. Afin qu'ils puissent s'orienter dans ce nouveau système, les clients se tournent vers les produits qui leurs semblent dignes de confiance. De l'avis de Moritz Leuenberger, les médias devraient donc continuer à privilégier la production de contenus de qualité.

    Viviane Reding, la commissaire européenne responsable de la société de l'information et des médias, s'est ensuite adressée aux participants par le biais d'un message vidéo. Elle estime qu'il convient d'encourager les technologies modernes de la communication dès lors qu'elles deviennent toujours plus importantes pour la compétitivité des entreprises et dans la vie de tous les jours. Elle a toutefois également fait état d'expériences négatives et plaidé pour que les consommateurs et les jeunes bénéficient d'une certaine protection par rapport aux contenus numériques. A ses yeux, la protection de la population et une concurrence saine entre les entreprises de la branche des télécommunications requièrent l'implication d'autorités de régulation indépendantes et fortes.

    Marc Furrer, le président des Journées biennoises de la communication et de la Commission fédérale de la communication (ComCom), a lancé les Comdays par ces mots: "Les médias et les télécommunications se mélangent de plus en plus. Mais il ne faut pas oublier les gens. La technologie doit davantage être au service des êtres humains - en particulier des plus âgés et des plus faibles socialement".

    D'autres informations sur les différents exposés peuvent être consultées sur le blog des Journées biennoises de la communication: http://comdays.wordpress.com.

ots Originaltext: Journées biennoises de la communication
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Andreas Sutter
Conseil de Fondation
Journées biennoises de la communication
Mobile:    +41/79/356'19'10
Internet: www.comdays.ch



Ces informations peuvent également vous intéresser: