Stiftung Produktive Schweiz

La Fondation Suisse Productive offre à la Suisse 8,5 millions d'heures de travail par semaine

Berne (ots) - La Fondation Suisse Productive voit en l'augmentation de la productivité des travailleurs du savoir le défi économique de l'avenir. En tant que plateforme de l'innovation, elle soutient la recherche internationale et met à la disposition de la Suisse des applications concrètes: il s'agit, dans un premier temps, d'améliorer l'utilisation des e-mails. La Suisse pourrait alors augmenter la productivité de 8,5 millions d'heures de travail par semaine. La Fondation Suisse Productive (FSP, fondée en 2005) souhaite largement contribuer à faire de la Suisse la championne du monde de l'utilisation productive des applications dans les domaines de l'informatique et des télécommunications. Un grand potentiel de productivité par le biais d'une meilleure utilisation des e-mails La Fondation a publié sur son site www.suisse-productive.ch les premiers résultats de son travail de recherche et de développement sous la forme d'une évaluation en ligne qui permet à chacun de tester son utilisation des e-mails et d'obtenir des astuces et des conseils sur mesure. En outre, un calculateur d'e-mail en ligne permet de calculer le temps de travail pouvant être économisé par semaine avec une utilisation plus productive des e-mails (sous www.suisse-productive.ch). A l'aide d'une simulation, la Fondation Suisse Productive a évalué le potentiel de productivité pouvant être atteint par une meilleure utilisation des e-mails: en Suisse, il se monte à 8,55 millions d'heures par semaine ou 26,7 milliards de francs par année. Pour une équipe de 12 collaborateurs, le potentiel d'optimisation maximal s'élève ainsi à 3 909 heures ou 500 jours de travail par année. Soit, par personne, presque un mois par an qui, au pire, année après année, est perdu en raison d'une utilisation trop peu productive des e-mails. "Des équipes virtuelles" au banc d'essai La Fondation Suisse Productive lance sur son site, en outre, une étude pilote portant sur le travail productif des équipes de projet suisses (www.suisse-productive.ch). En collaboration avec des associations et des organisations, des membres d'équipes de projet seront interviewés durant les semaines à venir dans le but d'évaluer le travail "d'équipes virtuelles" ou l'utilisation des technologies d'information et de communication au sein d'équipes. Le résultat de cette étude sera, à son tour, transformé en une évaluation en ligne. La Fondation comme plateforme d'innovation ouverte pour une plus grande productivité La Fondation Suisse Productive a été fondée au printemps 2005. Elle est une large initiative vouée à l'augmentation de la productivité des travailleurs de l'information dans le secteur de l'économie privée et de l'administration publique par le biais d'une utilisation plus efficace des technologies de l'information et de la communication (ICT). En créant cette fondation, les fondateurs, Siemens Suisse, Orange Suisse et Microsoft Suisse, avaient pour objectif de générer des progrès de productivité, visant ainsi à augmenter la compétitivité de la Suisse. C'est dans cet objectif que la Fondation collabore étroitement avec des équipes internationales de recherche et a fondé l'Institut Suisse de Productivité ipch SA (www.ipch.ch). La Fondation se veut une plateforme d'innovation ouverte et souhaite étroitement collaborer dans ce sens avec le public intéressé. La Suisse produit très peu de productivité avec beaucoup de technologie Depuis des décennies, la productivité en Suisse se développe plus lentement que dans d'autres pays. A l'heure actuelle, la Suisse occupe les derniers rangs dans les statistiques comparatives de productivité faisant intervenir les pays industrialisés européens. On note certes que la Suisse dispose d'une excellente infrastructure en termes de technologies de l'information et de la communication (ICT), la contribution de l'ICT à la croissance de la productivité du travail reste néanmoins relativement faible. A ce niveau, la Suisse se place dernière en comparaison avec d'autres pays européens similaires: on observe nulle part ailleurs qu'en Suisse une productivité si faible avec une technologie aussi fortement présente. La Fondation Suisse Productive est convaincue qu'une utilisation judicieuse des technologies de l'information et de la communication permettrait de nettement intensifier la croissance économique et la productivité en Suisse. L'évaluation de gestion des e-mails, le calculateur d'e-mails et l'étude pilote portant sur la productivité des équipes de projet suisses sont disponibles sur le site de la Fondation: - en allemand: www.produktive-schweiz.ch - en français: www.suisse-productive.ch ots Originaltext: FSP Fondation Suisse Productive Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Peter Waser Président de la FSP Mobile: +41/78/844'60'14 Andreas Hugi Directeur Tél.: +41/31/312'18'48 Mobile: +41/79/675'55'21 Stefan Meierhans, dr en droit Secrétaire de la fondation Mobile: +41/78/844'63'37

Ces informations peuvent également vous intéresser: