IEC International Electrotechnical Commission

Correction: L'ultra haute tension - l'avenir du transport électrique

Ce communiqué remplace celui du 17.07.07: Voilà le changement des chiffres dans le premier paragraph.

    Genève (ots) - Des études aux Etats-Unis indiquent que la consommation mondiale d'électricité passera de 15 400 milliards de kWh en 2006 à 30 000 milliards de kWh à l'horizon 2030. Les gouvernements et entreprises de service public doivent dès aujourd'hui réfléchir à la manière la plus efficace de fournir d'importants volumes d'énergie électrique, au plus bas prix et en ayant le moins d'impact possible sur l'environnement.

    Les pays à forte croissance démographique et à l'économie florissante, comme le Brésil, la Chine et l'Inde, connaîtront une importante progression de leur demande en électricité. Leur défi sera d'en acheminer d'importantes quantités vers leurs centres urbains à partir de centrales électriques, parfois situées à plusieurs milliers de kilomètres. L'ultra haute tension promet d'apporter une réponse à ce problème.

    L'ultra haute tension est une solution pour fournir de l'électricité aux villes sans augmenter le nombre de lignes de transmission. Dans des centres urbains en expansion où la demande est en hausse mais où l'espace manque pour l'installation de lignes de transmission supplémentaires , cette technologie est essentielle. En effet, elle ne nécessite qu'un seul corridor de lignes au lieu de plusieurs.

    Les deux principales organisations mondiales s'occupant de cette question, la Commission électrotechnique internationale (IEC) et la Conférence internationale des grands réseaux électriques (CIGRE), organisent un symposium à Beijing du 18 au 21 juillet afin de déterminer les meilleures façons de développer l'ultra haute tension.

    Les principaux défis se posant à cette technologie sont ceux de la fiabilité de l'équipement (qui doit ne présenter aucun danger pour la population) et sa stabilité (le service doit être ininterrompu, même en cas de rupture de ligne). Il faudra développer de nouveaux transformateurs, commutateurs de puissance et autres dispositifs associés et concevoir de nouvelles lignes de transmission destinées à l'ultra haute tension. De plus, aucune norme internationale n'existe en la matière et il faudra donc en mettre sur pied afin de garantir une utilisation sûre et efficace de cette technologie. L'ultra haute tension représente donc un défi technique pour les producteurs et les entreprises de service public et une question réglementaire pour les gouvernements. Tant l'IEC que la CIGRE y réfléchissent.

ots Originaltext: Commission électrotechnique internationale
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Dennis Brougham (M.)
Directeur de la communication
Commission électrotechnique internationale
Tél.:        +41-22-919-02-60 (ligne directe)
Fax:         +41-22-919-03-00 (général)
E-mail :  db@iec.ch
Internet: www.iec.ch



Plus de communiques: IEC International Electrotechnical Commission

Ces informations peuvent également vous intéresser: