Alliance CO2 Solutions

Constructeurs automobiles incités à choisir une solution durable dans << La guerre du froid >>

    Bruxelles (ots) - Pouvant potentiellement éliminer 1 % des gaz à effet de serre mondiaux, les constructeurs automobiles du monde entier ont été incités à choisir une solution durable dans << La guerre du froid >> puisqu'ils prendront, dans les prochaines semaines, une décision portant sur le nouveau réfrigérant à adopter pour les systèmes de climatisation automobile.

    << La technologie CO2 devance les réfrigérants chimiques concurrents sur tous les points de vue >>, a déclaré Wolfgang Lohbeck, directeur des projets et des innovations techniques de Greenpeace, tout en ajoutant, << Elle est plus écologique, mieux adaptée techniquement et plus rentable que les réfrigérants chimiques concurrents. Le danger est qu'un mélange chimique tel que le Fluide H, le DP1, ou l'AC1 soit accepté en raison des politiques à court terme de réduction des coûts, étant donné que les sociétés chimiques emploient des tactiques dilatoires pour tenter de gagner du temps afin de développer de nouvelles substances en vue d'un bénéfice futur. >>

    D'une valeur de 14,5 milliards US$ en 2007, la guerre du marché des systèmes de climatisation pour les véhicules particuliers provient de la décision d'abandonner l'actuel réfrigérant chimique HCF-134a. Affichant un potentiel de réchauffement global plus de 1400 fois supérieur à la technologie CO2, la directive MAC de l'Union européenne a légiféré l'abandon du HFC-134a dès janvier 2011. Pour répondre à cette directive, les constructeurs automobiles ont aujourd'hui à décider d'un nouveau type de réfrigérant, puisqu'ils ont habituellement besoin de 3 à 4 ans pour développer de nouvelles plateformes automobiles incluant les nouveaux systèmes de climatisation.

    << D'un point de vue écologique, nous considérons que la technologie CO2 est la seule solution viable pour la climatisation automobile >>, a déclaré Jürgen Resch, directeur de l'ONG allemande Deutsche Umwelthilfe, tout en remarquant, << En utilisant un système de climatisation basé sur le CO2, le total des émissions automobiles peut être réduit de près de 10 %. >>

    << De plus, d'autres secteurs ont adopté une approche expectative >>, poursuit-il. << Si l'industrie automobile opte pour la technologie CO2, il est fort possible qu'elle soit également adoptée par les constructeurs de distributeurs, d'armoires réfrigérantes pour les supermarchés, de pompes à chaleur pour le chauffage domestique de l'eau et, par le secteur du froid industriel, pour ne citer qu'eux. À ce niveau d'absorption, la technologie CO2 a la possibilité d'éliminer 3 % des gaz à effet de serre du monde entier. Mais surtout, la technologie CO2 s'attaque au problème en le transformant en une partie de la solution. >>

    Aujourd'hui, le C02 est un déchet industriel rejeté directement dans l'atmosphère. En le réutilisant pour le refroidissement et le chauffage d'une voiture, l'impact de ce CO2 sur l'environnement est neutralisé. Par contre, les alternatives chimiques concurrentes doivent être fabriquées à partir de zéro avec, en plus, toutes les conséquences sur l'environnement qu'elles impliquent.

    L'Alliance for Co2 Solutions (Alliance pour les solutions Co2) est un regroupement d'organisations appuyant l'utilisation de la technologie CO2 dans les systèmes de climatisation automobile. Ses membres incluent Greenpeace, Deutsche Umwelthilfe, Ixetic, Konvekta, SINTEF et Shecco.

ots Originaltext: Alliance CO2 Solutions
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Marc Chasserot
Tél.:        +32-(0)2-230-3700
E-mail:    info@alliance-CO2-solutions.org
Internet: www.alliance-CO2-solutions.org



Ces informations peuvent également vous intéresser: