ODEC

Etudes dans les Ecoles supérieures - Sous les feux de la rampe après une existence involontaire à l'ombre

    Winterthour (ots) - Il existe en Suisse environ 200 Ecoles supérieures (ES) offrant des filières de formation en technique, économie, hôtellerie-restauration, tourisme, santé, sociale, etc. Divers sondages et études révèlent que les diplômés des ES font partie des professionnels les plus performants du marché. Il a donc enfin été décidé de placer les étudiantes et étudiants des ES sur pied d'égalité par rapport à leurs collègues des Universités ou des Hautes écoles spécialisées (HES). L'ODEC (association des diplômé(e) des écoles supérieures) salue cette décision et l'approuve expressément.

    Les directeurs cantonaux de l'instruction publique ont mis en consultation des propositions en vue d'un nouveau concordat intitulé "Convention intercantonale sur les contributions aux filières de formation des Ecoles supérieures (ES)". Le but de ce concordat est notamment de faciliter le libre passage en faveur des étudiantes et étudiants des Ecoles supérieures et d'améliorer la transparence des coûts. Les cantons participant au concordat pourront aussi fixer certaines conditions aux institutions offrant des formations ES. En outre, ils verseront à l'avenir des contributions financières à toutes les filières. Les étudiantes et étudiants des ES bénéficieront ainsi d'un meilleur libre passage, car ils seront pour la première placés sur pied d'égalité par rapport aux étudiantes et étudiants des Universités et Hautes écoles spécialisées.

    Autre nouveauté introduite par le concordat: les cantons signataires fixeront des tarifs uniformes pour les filières de formation. Cette compétence appartient actuellement encore aux organisations supportant les ES. Cette disposition crée la transparence des coûts et clarifie l'offre de formation. Nonobstant cette uniformisation qui doit en principe être saluée, l'ODEC réclame qu'il soit tenu compte des exigences du marché et que les Ecoles supérieures ne soient pas excessivement réglementées.

    Ce concordat est une des rares conventions intercantonales qui ne privent pas les cantons adhérents d'une partie de leur souveraineté. Il est bénéfique autant pour les cantons que pour les futurs étudiantes et étudiants des ES. On peut donc admettre qu'il trouvera le soutien politique nécessaire. L'ODEC invite tous les cantons à adhérer au concordat afin que les habitants de certains cantons ne soient pas défavorisés.

ots Originaltext: ODEC
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Urs Gassmann, administrateur (Allemand ou en anglais)
Tél.:        +41/52/214'22'41
E-Mail:    urs.gassmann@odec.ch
Internet: www.odec.ch



Plus de communiques: ODEC

Ces informations peuvent également vous intéresser: